C’est un très beau contrat d’un peu plus de 5.7 milliards d’euros. Signé à l’occasion d’un déplacement officiel au Vietnam du premier ministre français Édouard Philippe le contrat prévoie la livraison de cinquante biréacteurs mono-couloirs moyens-courriers Airbus A321Neo à la compagnie à bas coût VietJet. Un transporteur privé qui utilise déjà une cinquantaine d’avions du constructeur européen. Les premières livraisons sont attendues dans le courant de l’année prochaine.

Très mal connue en Europe et en Amérique du nord Vietjet est la principale compagnie à bas coût vietnamienne. Ses dessertes commerciales ne concernent que le continent asiatique et exceptionnellement (en saison estivale) le nord de l’Australie. C’est en outre une compagnie aérienne jugée particulière sûre, n’ayant pas connue d’accident majeur en onze années d’existence.

Ce contrat est aussi un sérieux coup porté à Boeing. L’avionneur de Seattle cherchait en effet à placer le même nombre de 737 Max 9, finalement ce sera donc l’A321Neo. Pour autant VietJet dispose d’une flotte aérienne comprenant aussi bien des biréacteurs mono-couloirs américains qu’européens puisqu’elle a en attente de livraison actuellement également des 737 Max 8 et Max 10. Ce dernier est le concurrent le plus direct de l’A321Neo européen.
Actuellement ce sont vingt-trois A320-200 et trente A321-200 de première génération qui volent sous la livrée de ce transporteur.
Les futurs A321Neo de VietJet seront assemblés principalement en Allemagne.

Cette commande vietnamienne démontre, si cela était encore nécessaire, qu’en Asie également le marché des compagnies à bas coût reste très fleurissant. Il faut dire qu’il permet, moyennant quelques inconforts, de voyager pour moins cher que sur les compagnies aériennes dites classiques.

Photo © AFP.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom