Ils sont une partie de la refondation de la Qatar Emiri Air Force. Ce mercredi 1er septembre 2021 le groupe britannique BAE Systems a remis à l’émirat du Qatar ses deux premiers Hawk Mk-167. Pour autant les jets d’entraînement en question ne vont pas rejoindre ce petit état du Moyen-Orient puisqu’ils sont basés désormais dans le nord de l’Angleterre. En effet la base de RAF Leeming accueille une structure binationale, britannique et qatarie.

Officiellement porteurs des serials militaires QA01 et QA03 ces deux premiers BAE Systems Hawk Mk-167 volent pourtant sous une codification type Royal Air Force. Au Royaume-Uni leurs serials sont ZB131 et ZB133, arborant même la livrée uniformément noire des avions d’entraînement britannique. En fait en dehors de la cocarde qatarie ils ont tout de jets écoles de la RAF, et pour causes.

La base de RAF Leeming dans le comté anglais du Yorkshire du Nord sert de nid à la future unité anglo-qatarie destinée à mettre en œuvre les neuf Hawk Mk-167 commandés. La livraison de ces deux premiers exemplaires donne le signal pour la naissance officielle de cette structure binationale. Les pilotes qataris peuvent ainsi apprendre dans un espace dédié et disposant de toutes les capacités actuelles. RAF Leeming accueille également les autres formations d’entraînement de la Royal Air Force opérant sur Hawk et sur Tutor.

Seule la cocarde et l’emblème d’empennage trahissent la véritable nationalité de ce Hawk Mk-167.

Pour mémoire le Hawk Mk-167 est l’une des versions les plus modernes du mythique jet d’entraînement britannique. Il n’a plus grand chose à voir avec le vieux Hawk T Mk-1 qui fit les beaux jours des écoles de la RAF. Le Hawk Mk-167 est dérivé du Hawk Mk-132 en service au sein de l’Indian Air Force. C’est à ce jour un des jets d’entraînement disposant de l’avionique la plus perfectionnée.

Photos © Keith Bradley

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom