Bristol Beaufighter

Bristol Beaufighter


Fiche descriptive

Appareil : Bristol Beaufighter
Constructeur : Bristol Aeroplane Company Ltd.
Désignation :
Nom / Surnom : Beaufighter
Code allié / OTAN :
Variante : type 156
Mise en service : 1940
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Chasseurs de la guerre 39-45
Rôle et missions : Chasseur de nuit

Histoire

Bristol Beaufighter :
un chasseur lourd célèbre

Le Beaufighter a été conçu pour jouer le rôle de chasseur lourd à long rayon d’action et possède de nombreuses similitudes en commun avec son prédécesseur l’avion-torpilleur Bristol Beaufort, comme les empennages, la voilure et le train d’atterrissage. Le Beaufighter répond à une demande de la RAF pour un chasseur d’accompagnement à longue distance. L’énorme potentiel au combat de ce bimoteur lui permettra de servir en tant que chasseur de nuit, avion-torpilleur, avion d’attaque au sol et appareil anti-navires.

Quatre prototypes du Beaufighter furent commandés le 15 octobre 1938, date du premier vol du Beaufort, et le premier d’entre eux vola le 17 juillet 1939. Les autorités commandèrent aussitôt 300 appareils. Le premier modèle, le Mark-I fut utilisée en tant que chasseur armé de 4 canons de 20 mm et de 6 mitrailleuses de 7,7 mm dans les ailes. Il entra en service en septembre 1940, et certains furent équipés d’un radar et servirent en tant que chasseur de nuit lors de la Bataille d’Angleterre.

Le Beaufighter était le premier chasseur de nuit efficace doté d’un radar. Dans les premières versions, l’opérateur radar devait, en plus de ses tâches normales, s’occuper d’approvisionner en munitions les quatre canons de 20 mm. Cela pouvait s’avérer difficile, car les tambours de munitions pesaient environ 18 kg (40 lb) chacun et l’appareil pouvait se trouver au beau milieu de toutes sortes de manoeuvres, à la poursuite de sa cible.

Le Coastal Command, intéressé par sa robustesse, commanda également des Beaufighter baptisés Mk IC. Ils servirent en tant qu’escorteurs maritimes. Dans le rôle de torpillage, ils se montrèrent redoutables, coulant à eux seuls 300 000 tonnes de navires aussi bien dans la Manche que dans l’Atlantique ou la Méditerranée.

Un Beaufighter Mk VIC du Sqn 236 exécuta une des missions les plus célèbres, en défilant en plein jour et à très basse altitude le long des Champs-Elysées, il largua un drapeau français et ensuite fit une attaque à la roquette sur l’immeuble principal de la Gestapo.

En plus d’avoir volé en Europe, il a également servi au Moyen-Orient et en Extrême-Orient. En septembre 1945, on en avait construit 5 900 exemplaires en diverses versions, et nombre d’entre-eux ont continué à voler dans des unités régulières jusque dans les années 1950.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Bristol Beaufighter Mk X
Envergure : 17.63 m
Longueur : 12.95 m
Hauteur : 4.83 m
Motorisation : 2 moteurs Bristol Hercules Mk XVII à 14 cylindres en étoile
Puissance totale : 2 x 1770 ch.
Armement : 4 canons de 20 mm
6 mitrailleuses de 7,7 mm dans les ailes
1 mitrailleuse Vickers-K de 7,7 mm dorsale
745 kg de charges diverses ou une torpille de 964 kg ou 8 roquettes de 27 kg ou 2 bombes de 115 kg
Charge utile : -
Poids en charge : 11430 kg
Vitesse max. : 531 km/h
Plafond pratique : 8800 m
Distance max. : 2365 Km
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Bristol  Beaufighter

Profil Couleur

Profil couleur du Bristol  Beaufighter

Vidéo

Bristol Beaufighter - Ten Gun Terror

A voir également

0
La société Reggiane, filiale de la célèbre firme Caproni, participa dès 1937 au programme italien de chasseurs modernes, dont le Fiat G.50 et le...

0
Conçu en tant qu'intercepteur, le Messerschmittt Me 163 Komet affichait des performances en matière de vitesse ascensionnelle phénoménales pour son époque. Caractérisé par un...

0
En 1936, la firme Bell Aircraft Corporation, créée l'année précédente, décida de produire son premier chasseur lourd et intercepteur bimoteur à l'initiative de l'ingénieur...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.