Bücker Bu 131 Jungmann

Bücker Bu 131 Jungmann


Fiche descriptive

Appareil : Bücker Bu 131 Jungmann
Constructeur : Bücker Flugzeugbau
Désignation : Bu 131
Nom / Surnom : Jungmann
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1935
Pays d'origine : Allemagne (IIIe Reich)
Catégorie : Avions d'entraînement
Rôle et missions : Avion d'entraînement

Histoire

Bücker Bu 131 Jungmann :
l'equivalent allemand du Moth

Etabli en 1932 à Johannisthal le constructeur Bücker Flugzeugbau étudia dès cette année la conception et la construction d’un petit biplan monomoteur biplace de tourisme et de sport aérien. L’appareil fut conçu par l’ingénieur suédois Anders Anderson et reçut le nom de baptême de Jungmann. Le constructeur le coda Bu-131. Conçu autour de deux ailes en toile et en bois, le Jungmann possédait un fuselage entoilé autour de structure en acier.

Sa conception, de facture classique, rappelait le De Havilland Tiger Moth britannique. Propulsé par un moteur en ligne Horth HM-60R de 80ch le premier prototype du Jungmann pris l’air le 27 avril 1934 sous l’immatriculation civile D-3150 et fut construit en série sous l’appellation de Bü-131A. L’appareil intéressa immédiatement les responsable nazis à la recherche d’un appareil d’entraînement pour leur toute jeune Luftwaffe. Néanmoins les aviateurs allemands demandèrent à la firme Bücker de doter son Bü-131 d’un moteur un peu plus performant. Ce fut chose faite en remplaçant le HM-60R par un HM-504A de 105ch issu du même constructeur. La Luftwaffe allait commander plus de 1700 exemplaires de cet avion d’entraînement primaire durant toute la guerre. Le Jungmann devint l’avion d’entraînement primaire standard en Allemagne. Durant la terrible bataille de Stalingrad la Luftwaffe remis des Bü-131 aux unités chargées des harcèlements nocturnes. Ces unités larguèrent des bombes de 2kg depuis les petits biplans contre les positions de l’Armée Rouge.

Le petit biplan allemand connut également un certain succès à l’étranger quand 150 exemplaires furent commandés par la Roumanie, 100 par la Hongrie, et 80 par la Suisse. Ce dernier client construisit l’avion sous licence. Mais c’est sans conteste possible le Japon qui fut son meilleur client à l’exportation avec près de 1050 exemplaires achetés pour l’aviation et 330 par la marine impériale. Les appareils reçurent respectivement les dénominations de Ki-86A et de K9W1. La construction sous licence de 450 d’entre eux revint à Nakajima. Au cours des derniers mois de 1945 quelques Ki-86A furent utilisés comme avions d’attaque de nuit contre les positions américaines dans le Pacifique.

Lorsque la fin de la guerre arriva, la Tchécoslovaquie décida de conserver quelques Bü-131 ex-Luftwaffe qui se trouvaient sur son territoire. Ces avions permirent à la société Aero de sortir une version légèrement modifié connu sous le nom de C4. Les premiers C4 arrivèrent en 1951. Israël reçut en 1949 une dizaine de Bü-131 qui servirent au sein de la Heyl Ha Avir jusqu’en 1952. De nos jours de nombreux Jungmann volent toujours dans le monde.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Bücker Bu 131B
Envergure : 7.40 m
Longueur : 6.60 m
Hauteur : 2.25 m
Motorisation : 1 moteur Hirth HM 504A-2 en ligne
Puissance totale : 1 x 105 ch.
Armement : -
Charge utile : -
Poids en charge : 680 kg
Vitesse max. : 183 km/h au niveau de la mer
Plafond pratique : 3000 m
Distance max. : 650 Km
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Bücker Bu 131 Jungmann

Profil Couleur

Profil couleur du Bücker Bu 131 Jungmann

Vidéo

Jungmann JG54 "Grünherz"

A voir également

0
La société Udet Flugzeugbau GmbH, créée par l’as de la chasse allemande, Ernst Udet, débute ses activités en octobre 1923 à Munich. L’ingénieur Hans...

0
Dans les années 60 et 70, la Grande Bretagne chercha par tous les moyens à conserver sa place dominante sur le marché international de...

0
En 1941, l'Armée Impériale avait besoin d'un appareil d'entraînement avancé polyvalent. Ne pouvant solliciter les firmes habituelles aux capacités de production déjà surchargées et...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.