Douglas SBD Dauntless

Douglas SBD Dauntless


Fiche descriptive

Appareil : Douglas SBD Dauntless
Constructeur : Douglas Aircraft Company
Désignation : SBD
Nom / Surnom : Dauntless
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1940
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Bombardiers avant 1950
Rôle et missions : Bombardier en piqué

Histoire

Douglas SBD Dauntless :
le bombardier en piqué couleur de navires

Le Dauntless fut très employé durant la guerre du pacifique. Le Dauntless resta pendant près de 4 ans l’uns des principaux avions de combat américains et durant la première moitié 1942, il fut engagé dans plus d’opérations que n’importe quel autre appareil américain. Le Dauntless fut le bombardier en piqué embarqué standard de l’US Navy, mettant à son actif plus de navires japonais que n’importe quelle autre type d’avions. Affecté sur les porte-avions comme le Saratoga ou le Lexington, sa mission de base était de couler les navires qui passaient à portée de ses torpilles. Ayant effectué son premier vol en juillet 1938, il fut parfaitement opérationnel dès le début des hostilités et joua un rôle de premier plan contre la marine japonaise.

Le Dauntless se présentait sous la forme d’un monoplan à ailes basses muni de volets perforés et de trains s’escamotant vers l’arrière dans de grands containeurs. Le prototype du Douglas Dauntless fut d’abord désigné SBT-2, mais, à la suite du rachat de cette firme par Douglas, la première version de série de ce robuste monoplan, acquise à raison de 57 exemplaires par l’US Marine Corps, fut rebaptisée SBD-1 . Le SBD-2 (87 exemplaires), destiné à l’US Navy, avait un armement plus important et des réservoirs plus volumineux.

Vinrent ensuite le SBD-3, pourvu d’un armement fixe plus lourd et de réservoirs auto-étanches (780 exemplaires) et muni d’un nouveau moteur Wright de 1.000 ch et de blindages pour protéger l’équipage. Le SBD-4 était équipé d’un système électrique modifié (780 exemplaires), le SBD-5, d’un moteur plus puissant (3.025 exemplaires), le SBD-6, au propulseur encore plus puissant (451 exemplaires).

Contrairement au Devastator qui équipaient l’US Navy, le Dauntless se montra impitoyable envers les portes-avions japonais à Midway et durant le bataille de la mer de Corail et de Salomon, coulant l’Akagi, le Kaga et le Soryu et endommageant sérieusement le Hiryu.

L’armée de terre s’intéressa fortement aux bombardiers en piqué terrestres, suite au succès du Ju 87 Stuka en Europe, et commanda fort naturellement un équivalent terrestre du Dauntless, désigné A-24, version du SBD-3 destinée à l’US Army Air Force (168 exemplaires). L’A-24A était une version du SBD-4 pour l’USAAF (170 exemplaires). Ces A-24 furent envoyés aux Philippines en 1941 reçurent leur son baptême du feu en février 1942 dans les Indes orientales. Ses résultats furent décevants comparés à ceux de la version navale. Les principales critiques portaient sur sa faible vitesse, sa vulnérabilité et sa mauvaise maniabilité.

Le Dauntless Mk 1 fut version réalisée pour la Fleet Air Arm et le Mexique reçut quelques exemplaires. Au final plus de 5.936 exemplaires (SBD et A-24 confondus) furent construits.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Douglas SBD-6 Dauntless
Envergure : 12.65 m
Longueur : 10.06 m
Hauteur : 3.94 m
Motorisation : 1 moteur Wright R-1820-66 Cyclone 9
Puissance totale : 1 x 1350 ch.
Armement : 2 mitrailleuses de 12.7mm
2 mitrailleuses de 7.62mm
charge offensive de 544 kg
Charge utile : -
Poids en charge : 4717 kg
Vitesse max. : 410 km/h
Plafond pratique : 8260 m
Distance max. : 2164 Km
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Douglas SBD Dauntless

Profil Couleur

Profil couleur du Douglas SBD Dauntless

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Fin 1917, le Ministry of War demanda à Geoffrey de Havilland, alors responsable d'Airco, de lui construire un nouveau bombardier moyen à rayon d'action...

0
Le Cant Z.1007 Alcione (Martin-pêcheur) fut conçu à partir de 1935. Le prototype, conçu par l'ingénieur Filipo Zappato, se présentait comme un bombardier trimoteurs...

0
Le Junkers Ju-87, ou plus communément appelé Stuka -de l’allemand Sturtzkampfflugzeug qui signifie bombardier en piqué-, a longtemps été l’élément essentiel du Blitzkrieg. Développé...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.