Lavotchkin La-9 / La-11 Fang

Lavotchkin La-9 / La-11 Fang


Fiche descriptive

Appareil : Lavotchkin La-9 / La-11 Fang
Constructeur : Lavotchkin S. A.
Désignation : La-9/La-11
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN : Fang
Variante :
Mise en service : 1946
Pays d'origine : U.R.S.S.
Catégorie : Chasseurs de l'après-guerre
Rôle et missions : Chasseur

Histoire

Lavotchkin La-9 / La-11 Fang :
L'ultime chasseur soviétique à moteur à pistons

Dans l’inconscient collectif, la Seconde Guerre mondiale fut le chant du cygne des chasseurs à moteur à pistons, mieux connu sous l’appellation (assez fausse d’ailleurs) de chasseurs à hélices. En effet beaucoup pensent qu’après 1945 les industries aéronautiques n’ont plus assemblées que des appareils de combat à réaction. Ceci est bien évidemment totalement erroné car la plupart des grandes puissances aériennes réalisèrent, avec plus ou moins de succès, des appareils de chasse dotés de moteurs à pistons à l’image du Grumman F8F Bearcat de l’US Navy. En Union Soviétique c’est l’avionneur Lavotchkin qui réalisa ainsi un avion de chasse de ce type : le La-9.

A la fin de la guerre 39-45, le constructeur commença à étudier un projet de monomoteur métallique capable de recevoir le cas échéant de petits statoréacteurs VRD d’une poussée unitaire de 300kg. Bien que ressemblant fortement au chasseur d’escorte La-7 ce dernier était un appareil totalement nouveau. Désigné La-126, il ne dépassa pas le stade du prototype, malgré de bonnes qualités de vol et une vitesse maximale à 8000 mètres de 800 km à l’heure. Toutefois, le constructeur ne s’avoua pas vaincu et lança la production d’une version simplifiée, et dotée uniquement du moteur à pistons.

Désignée La-9, celui-ci se présentait sous la forme d’un monoplace monoplan à aile basse droite monomoteur construit en métal. Doté d’un train d’atterrissage tricycle escamotable et d’un empennage classique l’avion ressemblait fort aux précédentes réalisations du constructeur. Propulsé par un moteur en étoile Chvetsov Ash-82FN d’une puissance de 1850 chevaux entraînant une hélice métallique tripale en métal, il possédait un armement limité à quatre canons NS-23 de 23mm dans le nez et les ailes.
Ainsi gréé le prototype du La-9, désigné La-130, réalisa son premier vol le 16 juin 1946.

Rapidement l’avion entra en service dans les forces soviétiques comme chasseur d’escorte et de supériorité aérienne. En effet, l’Aviation du Front était déjà passée à l’ère du réacteur pour l’interception des appareils ennemis, même si alors aucun pays n’avait l’ambition de s’attaquer aux forces de Staline. Au total, Lavotchkin assembla un millier de La-9, dont environ 200 biplaces d’entraînement La-9UTI.

En juin 1947, l’avionneur fit voler le prototype d’une version améliorée, le La-140, destiné à l’escorte à long rayon d’action, et à la surveillance des importantes frontières de l’empire communiste. Si la motorisation demeurait inchangé le La-140 possédait des réservoirs de carburant annexes de bouts d’ailes, un procédé particulièrement rare sur les avions à moteur à pistons, permettant ainsi de porter le rayon d’action au delà de 2 500km. Il fut construit en série à presque 1 200 exemplaires sous la désignation de La-11.

En 1947, lorsque le système de désignation occidental des aéronefs soviétiques fit son apparition le La-9 et le La-11 furent désignés Fang, sans distinction. En effet, l’OTAN ne voyait en ces deux appareils qu’un seul et même chasseur.

Deux ans plus tard toutefois ses troupes purent faire la différence entre les deux appareils lorsqu’ils eurent à les affronter sous les couleurs chinoises en Corée, puis sous celles des forces nord-coréennes. Bien qu’inférieur aux chasseurs américains à réaction comme le Lockheed F-80 ou le North American F-86, il s’avéra apte à affronter la plupart des appareils à moteurs à pistons occidentaux tels le North American F-51 Mustang américain ou encore le Fairey Firefly britannique.

En 1951, l’Aviation du Front retira du service ses La-9 et La-11 au profit de chasseurs à réaction MiG-15 Fagot. Nonobstant la Chine et la Corée du Nord conservèrent les leurs une bonne partie des années 50. Cette dernière semble même avoir utilisé quelques uns de ses La-11UTI biplaces jusque dans les années 60 pour l’entraînement avancé de ses élèves pilotes.

Dernier chasseur à moteur à pistons construit en série en Union Soviétique, le Lavotchkine La-9 et son dérivé La-11 représentent la quintessence du savoir faire russe en matière d’avion de combat. Même si les chiffres d’engagement de ces chasseurs durant la Guerre de Corée sont difficilement vérifiables du fait d’un manque de transparence typiquement soviétique, on peut toutefois considérer que cet avion fut un des meilleurs appareils de combat du bloc communiste.

Il est à signaler que certaines sources font état d’une désignation de Fritz pour les La-9, sans pour autant qu’elle figure dans les documents officiels de l’OTAN ni même dans les ouvrages de référence. Aujourd’hui quelques uns sont préservés dans divers musées en Russie et en Chine. Au moins deux de ces avions sont maintenus en état de vol par des collectionneurs privés aux États-Unis.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Lavotchkin La-9 Fang (série)
Envergure : 9.80 m
Longueur : 8.63 m
Hauteur : 2.75 m
Motorisation : 1 moteur en étoile Chvetsov ASh-82FN
Puissance totale : 1 x 1850 ch.
Armement : 4 canons de 23mm
Charge utile :
Poids en charge : 3680 kg
Vitesse max. : 690 km/h à 6250 m
Plafond pratique : 8900 m
Distance max. : 1750 Km à charge maximale
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Lavotchkin La-9 / La-11 Fang

Profil Couleur

Profil couleur du Lavotchkin La-9 / La-11 Fang

Vidéo

La-9 en meeting aérien de nos jours

A voir également

0
Pour répondre à une requête de l'US Navy en 1946, la firme Douglas mit au point un prototype de chasseur tout temps biréacteur embarqué...

0
Utilisant les résultats des recherches menées au cours de la Seconde Guerre mondiale par les Allemands et le professeur Alexander Lippisch sur les avions...

0
Le Firebrand fut conçu en réponse à une spécification de 1939 concernant un chasseur embarqué devant modernisé l'équipement des squadrons de la Fleet Air...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.