Lockheed R6V Constitution

Lockheed R6V Constitution


Fiche descriptive

Appareil : Lockheed R6V Constitution
Constructeur : Lockheed Aircraft Corporation
Désignation : R6V
Nom / Surnom : Constitution
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1947
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Avions de transport
Rôle et missions : Avion de transport stratégique, transport de personnels, soutien logistique.

Histoire

Lockheed R6V Constitution :
Le transport géant de l'US Navy.

En juin 1942, l’US Navy et la compagnie aérienne PanAm lancèrent en commun un programme pour un avion de transport mixte. Le cahier des charges prévoyait que l’appareil puisse transporter 7 950 kg de fret ou bien 150 passagers sur une distance de 8 000km à une altitude moyenne de 7600 m et à la vitesse de 400 km/h. Sans en référer aux autres constructeurs le Department of Navy (ministère américain de la marine) décida de saisir Lockheed afin de concevoir cette machine. Le nouvel avion était appelé dans l’aéronavale américaine à remplacer les hydravions à coque de transport utilisés alors.

Le programme reçut la désignation constructeur de L-089 et l’US Navy lui attribua celle de R6V. Dès le départ l’avionneur s’orienta vers un monoplan de grande taille, dotés de nombreuses avancées. Une commande fut portée pour cinquante appareils par l’aéronavale. Malgré la sollicitude de la marine américaine le programme n’était pas particulièrement prioritaire, en effet le développement du Constellation et son usinage, ainsi que la fabrication des avions de patrouille maritime PV Harpoon, prenaient l’ascendant sur le R6V. Au final la fin des hostilités en Europe et dans le Pacifique eut raison du programme. Pourtant le Department of Navy décida de poursuivre le développement du R6V et ramena la commande à deux exemplaires. L’avion fut baptisé Constitution.

En raison des caractéristiques même de l’avion, et notamment de sa taille, le constructeur Lockheed fut obligé de construire un nouveau hangar à son usine californienne de Burbank. Nommé Lockheed’s California Building n°309, cette ensemble immobilier d’une superficie de 16000 m², était alors ce qui se faisait de plus moderne pour la construction d’avions.

Il se présentait sous la forme d’un monoplan à aile basse cantilever quadrimoteur. Disposant d’un fuselage dit « à deux lobes », à l’instar du Boeing C-97 datant de la même époque, le Constitution se présentait toutefois extérieurement comme un avion assez classique. Son train d’atterrissage tricycle s’escamotait intégralement dans de grande soutes. Pour faciliter l’entretien de la machine un tunnel fut installé entre le fuselage et les moteurs, dans chaque aile. Le cockpit de l’avion et la partie supérieure du fuselage étaient quant à eux pressurisés, permettant ainsi à l’appareil d’opérer à haute altitude, sans causer de gêne ni pour l’équipage ni pour ses passagers. Le premier R6V, au numéro de série 85163, effectua son premier vol le 9 novembre 1946.

Après divers essais en vol et démonstration de propagande les deux Lockheed R6V Constitution furent affectés au Squadron VR-44 destinés aux opérations de soutien logistique entre les deux côtes américaines. Ils remplissaient également des vols entre la Californie et Hawaï. Bien que théoriquement portée à 168 la capacité en passagers était souvent limité à 92 personnes pour des raisons de sécurité. En effet le R6V étant un avion de transport mixte, il emportait tout à la fois du fret et des passagers. A pleine charge il décollait souvent à l’aide de fusées d’appoint type JATO comme sur les bombardiers Boeing B-47 Stratojet de l’US Air Force.

Au cours de l’année 1950 le second Constitution réalisa une série de vols au profit des recruteurs de l’US Navy. Il traversa les Etats-Unis d’est en ouest sur un parcours de près de 20 000km. L’année suivante il fut utilisé pour divers missions entre la base de NAS-Patuxtent River et l’Angleterre, afin notamment d’amener les équipages des navires stationnés en Europe.

Finalement, les deux R6V furent retirés du service actif en 1955, en raison notamment de la relative sous motorisation de ces géants. Le premier fut ferraillé en 1960 et le second dix-huit ans plus tard après avoir servit de réserves pour pièces détachés dans un cimetière d’avions.

Si aujourd’hui il ne reste plus aucun R6V, cette machine demeure le plus gros avion de l’US Navy mais pas le plus lourd. En effet c’est le Boeing E-6 Mercury qui est actuellement le plus lourd aéronef de l’aéronavale américaine. Le complexe n°309 qui fut construit pour le R6V existe toujours actuellement et est le siège des Skunk Works, le fameux bureau d’études ultra sécurisé de Lockheed. Certaines sources attribuent au Constitution la désignation de R6O, même si celle ci ne fut jamais officielle.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : R6V
Envergure : 57.60 m
Longueur : 47.60 m
Hauteur : 15.40 m
Motorisation : 4 moteurs en étoile Pratt & Whitney R-4360
Puissance totale : 4 x 3000 ch.
Armement :
Charge utile : 168 passagers, ou 92 passagers + 7950 kg de fret
Poids en charge : 83460 kg
Vitesse max. : 490 km/h à 7600 m
Plafond pratique : 8700 m
Distance max. : 8650 Km à charge maximale
Equipage : 9
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Lockheed R6V Constitution

Profil Couleur

Profil couleur du Lockheed R6V Constitution

Vidéo

Description du R6V Constitution

A voir également

0
Les ingénieurs allemands mirent au point un imposant planeur de transport fabriqué par Messerschmitt, dénommé Me 321, qui devait être remorqué par rien que...

0
Un accord signé en juin 2001 a entrainé la naissance du programme A400M (anciennement connu sous le nom de «ATF» pour Avion de Transport...

0
En 1975, l'US Air Force chercha à acquérir un nouveau type d'avion de ravitaillement en vol capable de remplir également des missions de transport...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.