Nakajima G5N Shinzan ‘Liz’

Nakajima G5N Shinzan ‘Liz’


Fiche descriptive

Appareil : Nakajima G5N Shinzan ‘Liz’
Constructeur : Nakajima Hikoki K. K.
Désignation : G5N
Nom / Surnom : Shinzan
Code allié / OTAN : Liz
Variante :
Mise en service : 1941
Pays d'origine : Japon
Catégorie : Bombardiers avant 1950
Rôle et missions : Bombardier lourd

Histoire

Nakajima G5N Shinzan ‘Liz’ :
un bombardier qui n'a jamais bombardé

En 1937, la firme américaine Douglas mit au point un prototype d’avion de transport de passagers civil désigné DC-4E (E pour Experimental). L’appareil était un quadrimoteur à triple dérive qui vola pour la première fois le 7 juin 1938. Il présentait des équipements innovants, mais ces systèmes étaient très coûteux à entretenir et la sous-motorisation de l’engin firent abandonner le projet au profit d’une étude profondément remaniée qui devait donner naissance à l’excellent DC-4.

La Marine Impériale japonaise, qui voulait se doter d’un bombardier lourd, acheta l’unique prototype du DC-4E et l’utilisa comme base pour la réalisation de son projet. La firme Mitsubishi commença l’étude, mais elle rencontra des difficultés et ses capacités opérationnelles étaient saturées. Le programme fut alors confié à Nakajima au début de 1939 et un an plus tard, le prototype était terminé. C’était un quadrimoteur à double dérive entièrement métallique avec volets entoilés ; l’aile médiane, la disposition des moteurs et le train d’atterrissage tricycle escamotable étaient identiques à ceux du DC-4E .

Le nouveau bombardier vola pour la première fois le 10 avril 1941 et les tests en vol révélèrent des performances décevantes. Motorisé avec des Nakajima NK7A Mamoru 11, sa vitesse atteignait 420 Km/h et son plafond était de 7450 m. Il entra cependant en production aussitôt sous la désignation de G5N1 Shinzan (Réduit de montagne) ou Avion d’attaque terrestre modèle 11. Dans le code allié, il devint « Liz ».

Mais la guerre dans le Pacifique avait commencé et le Japon n’avait plus d’opportunités pour effectuer des bombardements stratégiques, surtout avec un appareil aussi vulnérable. Par ailleurs, les ingénieurs nippons manquaient d’expérience dans la conception et le développement des très gros avions ; la production prit fin après 4 exemplaires qui furent basés à l’arrière et utilisés comme transports.

Puisque l’appareil avait changé de destination, le constructeur décida de le modifier pour en faire un transport pur. Remotorisé avec des Mitsubishi Kasei 12, entièrement désarmé, il pouvait emporter de 20 à 25 parachutistes et reçut la désignation de G5N2 Shinzan KAI ou modèle 12. Pour les marchandises, l’appellation était G5N2-L. Deux exemplaires seulement furent produits en 1942, Nakajima se consacrant déjà au développement de son successeur, le G8N Renzan dont 4 exemplaires furent construits en 1944 et qui ne participèrent pas au conflit.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Nakajima G5N1 Shinzan
Envergure : 42.14 m
Longueur : 31.02 m
Hauteur : 6.00 m
Motorisation : 4 moteurs Nakajima NK7A Mamoru 11 radial
Puissance totale : 4 x 1870 ch.
Armement : 2 canons de 20mm (tourelles dorsale et queue)
4 mitrailleuses de 7.7mm (nez, ventre, sabords)
2000 Kg de bombes
(Charge maximale possible de 4000 kg)
Charge utile : -
Poids en charge : 32000 kg
Vitesse max. : 420 km/h
Plafond pratique : 7450 m
Distance max. : 4260 Km
Equipage : 8 à 10
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Nakajima G5N Shinzan ‘Liz’

Profil Couleur

Profil couleur du Nakajima G5N Shinzan ‘Liz’

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Nation souvent considérée comme mineure dans l'histoire aéronautique, l'Argentine a toujours su conserver une relative indépendance vis à vis des constructeurs américains et européens....

0
Parmi les types d'aéronefs qui existèrent durant la Seconde Guerre mondiale et disparurent par la suite figure les "bombardiers de transport". Des appareils hybrides,...

0
Dès 1940, la Marine Impériale avait demandé aux bureaux d'études du Kugisho de Yokosuka de concevoir un appareil moyen rapide destiné au bombardement horizontal,...