FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Handley Page HP.24 Hyderabad – HP.33 Hinaidi
Constructeur : Handley Page Ltd.
Désignation : HP.24
Nom / Surnom : Hyderabad
Code allié / OTAN :
Variante : HP.33 Hinaidi, W.8D
Mise en service : 1925
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Bombardiers avant 1950
Rôle et missions : Bombardier de nuit.

HISTOIRE

Handley Page HP.24 Hyderabad – HP.33 Hinaidi :
Des bombardiers britanniques en temps de paix”

L’entre-deux-guerres fut une période d’environ vingt ans de relative paix dans le monde. Elle permit à l’aéronautique de se structurer et de sortir des seuls codes édictés durant la Première Guerre mondiale. L’aviation commerciale apparut notamment durant cette période. Elle vit également se développer des avions militaires sans cesse plus ambitieux les uns que les autres. Et cela fut encore plus vrai pour les bombardiers qui gagnèrent en modernité et en complexité durant ces deux décennies. Au Royaume-Uni notamment cela se vit grâce à des programmes très divers. L’un d’eux conduisit au développement du Handley Page HP.24 Hyderabad puis de sa version améliorée HP.33 Hinaidi.

Au printemps 1922 la jeune Royal Air Force comprit qu’elle devait renforcer sa structure de bombardement, et notamment adopter la doctrine d’emploi des avions lourds. À cette époque son principal avion utilisé dans ce genre de mission était le Vickers F.B.27 Vimy, un appareil pensé durant la Première Guerre mondiale. Même si cette machine était bien pensée la RAF désirait augmenter ses capacités et elle décida de retirer ses Vimy de la première ligne comme bombardier de nuits et de ne les conserver que pour les missions diurnes. La Specification 31/22 fut donc émise en ce sens par l’Air Ministry.

Celle-ci précisait que l’avion devait être bimoteur, de construction mixte, et emporter une demie tonne de bombes sur une distance d’environ 500 kilomètres. L’Air Ministry s’attendait à recevoir plusieurs propositions. Il n’en fut rien. Seul le constructeur Handley Page avança un projet alors connu comme W.8D dans la nomenclature de l’industriel.
La Royal Air Force accorda immédiatement un contrat de développement à l’avion. Le prototype de bombardier Handley Page W.8D était en fait un développement militaire du W.8, un des premiers avions de ligne gros-porteur de l’Histoire. Il pouvait embarquer quinze passagers, un record pour ce début des années 1920. Le W.8 était lui-même issu du bombardier Handley Page O/400 daté du conflit. Et c’est dernier point qui joua en sa faveur auprès de la RAF.

Extérieurement le Handley Page W.8D ne pouvait nier sa filiation avec l’O/400. Comme lui il s’agissait d’un bombardier quadriplace biplan bimoteur. Le W.8D disposait d’un assemblage en bois entoilé et contreplaqué. Son train d’atterrissage classique fixe se terminait par un patin de queue. Le bombardier était animé par deux moteurs à douze cylindres en W Napier Lion Mk-V d’une puissance unitaire de 450 chevaux. Chacun entraînait un hélice quadripale en bois. L’armement de l’avion se composait de 500 kilogrammes de bombes en soutes ainsi que trois mitrailleuses mobiles de calibre 7.7mm positionnées à l’avant, au milieu, et sous l’avion.

C’est dans cette configuration que le prototype vola le 23 octobre 1923. Très rapidement le Handley Page W.8D fut commandé sous la désignation HP.24 et le nom d’Hyderabad. Il s’agit du patronyme d’une ville indienne, alors sous domination coloniale britannique. Les premiers des quarante-quatre avions commandés entrèrent en service actif en décembre 1925.

Assurant les missions de bombardement de nuit ils remplaçaient à la fois les Vickers Vimy mais également les Avro Aldershot, plus récents. Bien qu’un temps déployés en Allemagne afin de garantir le non réarmement de ce pays vaincu en 1918 ils n’y furent pas du tout apprécié des équipages. En service les hommes de la Royal Air Force se rendirent compte que le Handley Page Hyderabad Mk-I était un avion lent, fragile, et n’apportant finalement aucun bénéfice vis à vis des bombardiers issus du conflit. Ils firent remonté à l’état-major leurs critiques.

Si bien que très rapidement l’Air Ministry demanda à Handley Page de développer une version moins fragile. Dans le même temps la RAF décida d’affecter dès 1929 tous les nouveaux Hyderabad Mk-I sortis d’usine à deux unités de réserves : les N°502 Squadron et N°503 Squadron se virent ainsi doter très vite de ces avions.
De son côté l’avionneur proposa le HP.33 qui s’avérait n’être qu’un HP.24 faisant appel à du métal dans sa conception et à une nouvelle motorisation. Celle-ci consistait en deux moteurs à neuf cylindres en étoile Bristol Jupiter VIII de 450 chevaux chacun. L’Air Ministry passa immédiatement commande pour trente-trois exemplaires sous la désignation d’Hyderabad Mk-II.

Pourtant lors de leur entrée en service opérationnel fin 1929 les HP.33 furent désignés Handley Page Hinaidi Mk-I. Cette fois leur nom dérivait d’un quartier de la ville irakienne de Bagdad où était stationnée la RAF. Pour autant le nouveau bombardier était dédié aux opérations en Europe et non au Proche-Orient. Cette fois le bombardier réussit à satisfaire les équipages qui le trouvaient agréable à faire voler. Pour autant l’avion n’eut pas une carrière très longue.

Dès la mi-1932 les Handley-Page Hinaidi Mk-I ainsi que les Hyderabad Mk-I encore en dotation furent retirés du service. Ils cédèrent la place dans la Royal Air Force aux Fairey Hendon et Handley Page Heyford jugés bien plus modernes. Néanmoins leur carrière ne s’arrêta pas nette. La plus part des avions fut versée à trois écoles de mécaniciens qui les utilisèrent jusqu’en 1935 comme plastrons éducatifs au sol.
Enfin le HP.33 Hinaidi servit de base de développement au HP.35 Clive, considéré outre-Manche comme le premier véritable avion de transport militaire britannique.

Même s’il ne reste aucun Hyderabad ou Hinaidi de nos jours cette petite famille de bombardiers britanniques est bien représentative de son genre : des avions conçus pour la guerre en temps de paix et qui n’eurent jamais à combattre. Les seuls bombes que larguèrent ces avions le furent contre des champs de tirs, sans riposte de la chasse ou de la DCA ennemie.

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Handley Page HP.24 Hyderabad Mk-I
Envergure : 22.86 m
Longueur : 18.03 m
Hauteur : 5.10 m
Motorisation : 2 moteurs en W Napier Lion Mk-V
Puissance totale : 2 x 450 ch.
Armement : Trois mitrailleuses mobiles de calibre 7.7mm et 500kg de bombes en soute.
Charge utile :
Poids en charge : 6156 kg
Vitesse max. : 175 km/h à 3500 m
Plafond pratique : 4250 m
Distance max. : 800 Km à charge maximale.
Equipage : 4
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Handley Page HP.24 Hyderabad – HP.33 Hinaidi

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Handley Page HP.24 Hyderabad – HP.33 Hinaidi

VIDÉO

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données