Potez 540

Potez 540


Fiche descriptive

Appareil : Potez 540
Constructeur : Aéroplanes Henry Potez
Désignation : 540
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1935
Pays d'origine : France
Catégorie : Bombardiers avant 1950
Rôle et missions : Bombardement et reconnaissance armée

Histoire

Potez 540 :
le bombardier des brigades internationales

A la fin des années 1920, la conception française de la guerre aérienne est inspirée du général italien Giulio Douhet, pour qui le bombardement des villes est l’arme offensive décisive, laissant la défense aux forces terrestres et navales. Cette conception mène à la création d’une armée de l’air indépendante. Au niveau tactique, il pense que la puissance de feu importe plus que la vitesse. Pour mener ce type de guerre, la France crée en octobre 1933 le concept d’avion BCR pour «Bombardier, Chasse, Reconnaissance». Les BCR doivent mener des missions de bombardement comme d’observation car l’armée de terre veut un appui aérien. Ils doivent être lourdement armés et montés par un équipage de 4 à 5 hommes pour se défendre sans escorte, en volant à 350 km/h à 4000 m d’altitude avec une tonne de bombes. Quatre candidats se présentent : le Bréguet 460, le Farman F420, le Bloch 130 et à la dernière minute, le Potez 540. Ce dernier vole pour la première fois le 14 novembre 1933 et est retenu avec le Bloch 130.

Le Potez 540 est un monoplan à aile haute. Il est moderne par certains côtés (train semi-escamotable, tourelles, réservoirs auto-obturants) et archaïque par certains autres (construction en bois, ailes entoilées, moteurs suspendus par des mâts peu aérodynamiques). Il est motorisé par deux V12 Hispano-Suiza 12Xirs/Xjrs de 690 ch. Les essais, de mars à mai 1934, aboutissent au remplacement de la dérive double par une seule et des hélices bipales par des tripales à pas variable, et au renforcement du train. Si le Potez 540 est simple à piloter et robuste, il est lent et freine mal.

En décembre 1934, 39 exemplaires sont commandés et une variante, le Potez 542, équipée de moteurs Lorraine-Pétrel de 720 ch, est lancée. En 1935, le réarmement allemand pousse l’Armée de l’air à commander 146 Potez 540 et 50 Potez 542 en 1935 et 8 Potez 543, aux moteurs Gnôme et Rhône, sont vendus à la Roumanie. Des versions TOE (Théâtres d’Opérations Extérieurs) pour l’outre-mer sont commandées début 1937.

Vingt appareils sont livrés à l’Espagne républicaine en 1936. Ils connaissent des pertes mais se distinguent lors du bombardement de l’aérodrome secret d’Olmedo ou de celui du QG du général Franco. Sa robustesse au combat et lors d’atterrissages forcés font merveille. Ils combattront jusqu’à la fin de 1937, servis par des volontaires français, espagnols ou soviétiques. L’Armée de l’air en compte encore 109 en ligne au 1er septembre 1939. Le 10 mai 1940, les appareils restant sont stationnés outre-mer ou dans les écoles. Les derniers exemplaires en service sont repliés en Afrique du Nord où ils servent surtout pour des missions de transport jusqu’en 1944. Au total, 270 appareils furent produits.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Potez 540
Envergure : 22.10 m
Longueur : 16.20 m
Hauteur : 3.88 m
Motorisation : 2 moteurs Hispano-Suiza 12Xirs/Xjrs
Puissance totale : 2 x 690 ch.
Armement : 3 à 5 mitrailleuses MAC de 7,5 mm
4 bombes de 225 kg en externe ou 10 bombes de 55 kg en interne
Charge utile : -
Poids en charge : 5950 kg
Vitesse max. : 310 km/h à 3950 m
Plafond pratique : 10000 m
Distance max. : 1250 Km
Equipage : 4 à 7
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Potez 540

Profil Couleur

Profil couleur du Potez 540

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Le Zeppelin-Staaken R.VI est la suite logique au R.V produit par les bureaux d’études Zeppelin et dont les performances furent jugées insuffisantes par le...

0
Conçu en réponse à une spécification de l'US Army Air Corps publiée en 1938, la Glenn L. Martin Company proposa le bombardier d'attaque Model...

0
En 1934, l'US Navy fit savoir qu'elle recherchait un nouveau bombardier de reconnaissance pour servir sur ses porte-avions. Le cahier des charges ordonnait que le...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.