FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Short SA.4 Sperrin
Constructeur : Short Brothers Ltd.
Désignation : SA.4
Nom / Surnom : Sperrin
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1952
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Bombardiers après 1950
Rôle et missions : Bombardier stratégique lourd

HISTOIRE

Short SA.4 Sperrin :
le concurrent malheureux des V-Bombers”

Dans l’histoire aéronautique les V-Bombers, les bombardiers en V, étaient une série de bombardiers conçus au Royaume Uni à la fin des années 40, pour fournir à la Royal Air Force une force de frappe conventionnelle et nucléaire équivalente à ce qui se faisait alors aux Etats-Unis. Pourtant, un appareil faillit empêcher l’émergence de ces avions, un surprenant quadriréacteur qui malgré son architecture classique se révéla décevant : le Short Sperrin.

En 1946, l’Air Ministry britannique annonça que la RAF recherchait un bombardier lourd à propulsion par réacteurs destiné à pouvoir frapper des cibles distantes de 3000 km de sa base et y revenir. Pour cela, il émit la Specification B14/46. Deux constructeurs y répondirent avec des projets diamétralement opposés. Au très surprenant AW-56 d’Armstrong-Whitworth, sorte d’aile volante complexe, Short répondit par le SA.4 un appareil assez classique bien que disposant d’une propulsion originale : quatre réacteurs couplés deux par deux sur une aile médiane. Et ce fut ce dernier que sélectionna la RAF à la fin de l’année 1948.

Le Short SA.4 se présentait sous la forme d’un bombardier quadriréacteur à aile médiane construit intégralement en métal. Disposant d’un empennage cruciforme classique et d’un train d’atterrissage tricycle escamotable. Son cockpit était prévu pour un équipage de cinq personnes. Aux habituels pilotes et copilotes, on retrouvait le navigateur, mais aussi l’opérateur radar et le spécialiste en armement. Les deux soutes à armement, d’une longueur chacune d’environ trois mètres, étaient prévues autant pour le tir de bombes lisses que d’armes nucléaires. A elles deux elles permettaient à l’avion d’emporter quatre tonnes et demi d’armes en internes.Le premier prototype du SA.4 réalisa son premier vol, sous la désignation de Sperrin, le 10 août 1951.

Disposant du numéro de série VX158 celui ci servit principalement aux essais en vol basiques, et notamment à la définition de la mission de bombardement tactique lourd. Un an après ce premier vol intervint celui du second prototype, codé VX161, qui servit quant à lui principalement pour des missions liées à l’armement, mais aussi à l’avionique.Les différents essais démontrèrent notamment l’impossibilité d’utiliser des sièges éjectables, alors en pleine expansion, et de ce fait seul le pilote du Sperrin pouvait en disposer. Parmi les autres enseignements tirés des essais de l’avion on retrouvait des volets hypersustentateurs permettant à l’avion de se poser sur une distance de moins de mille mètres.

Toutefois l’avion apparut rapidement comme inférieur aux appareils alors en développement au Royaume Uni, et principalement à ceux qu’on commençait à nommer les V-Bombers : l’Avro Vulcan, le Handley-Page Victor, et le Vickers Valiant. Cette trilogie du bombardement à réaction rendit rapidement le Sperrin obsolète. C’est à la fin de l’année 1952 que la RAF décida de stopper le développement du bombardier à réaction Short Sperrin.

Pourtant l’avion ne cessa pas de voler pour autant. En effet, le Royal Aircraft Establishment (RAE) utilisa les deux Sperrin comme bancs d’essais volants pour divers types de réacteurs, principalement construits par Rolls & Royce. Divers autres systèmes furent essayés sur ces quadriréacteurs. Ainsi ces bombardiers servirent au développement d’appareils aussi différents que les avions de ligne De Havilland Comet et Vickers Viscount, ou encore aux appareils de combat BAC Lightning et TSR-2. Le Sperrin fut également le premier avion à tirer le missile de croisière Blue Bear, la première arme de ce type conçu dans ce pays.Les deux Sperrin furent finalement retirés du service par le RAF en 1958.

Bombardier raté par rapport aux standards de l’époque le Sperrin reste toutefois typique des appareils britanniques des années 50, avec notamment une architecture originale et un développement rapide. Trop peut être.Quoi qu’il en soit le Short Sperrin reste comme étant le seul bombardier à réaction britannique des années 50 à avoir voler sans pour autant être entré en service.

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Short S.A.4 Sperrin
Envergure : 33.20 m
Longueur : 31.14 m
Hauteur : 8.69 m
Motorisation : 4 réacteurs Rolls & Royce Avon RA Mk-3
Puissance totale : 4 x 2945 kgp.
Armement : 4500 kg de bombes conventionnelles ou nucléaires
Charge utile :
Poids en charge : 52200 kg
Vitesse max. : 910 km/h à 8700 m
Plafond pratique : 16450 m
Distance max. : 5150 Km
Equipage : 5
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Short SA.4 Sperrin

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Short SA.4 Sperrin


Publicité

VIDÉO

Short SA.4 Sperrin
PARTAGER
Article précédentShort Sturgeon
Article suivantFleet 16B/16D/16R Finch
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.