Le P-DG de la division Amérique du Nord du groupe aéronautique européen EADS, Sean O’Keefe, également membre du comité exécutif, a survécu au crash d’un avion privé dans l’Alaska, 500 km au sud-ouest d’Anchorage, la plus grosse ville de l’Etat, lundi soir.

Dans un communiqué, EADS North America a annoncé que son directeur général, Sean O’Keefe, était à bord de l’avion privé qui s’est écrasé à 500 kms d’Anchorage. Selon la très sérieuse agence américaine de sécurité des transports (NTSB), cinq passagers sur les neuf que transportait l’appareil (un De Havilland Canada DHC-3 Otter), seraient décédés. A son bord il y avait également l’ancien sénateur républicain Ted Stevens, qui fait partie des victimes, de même que le pilote et deux autres passagers.

Cet accident (sans jeu de mot) « tombe à pic » pour la partie américaine dans la guerre commerciale et financière à laquelle se livrent actuellement EADS et Boeing. A la suite de l’annonce du crash, certains ont immédiatement commencé à spéculer sur l’impact d’une éventuelle disparition de Sean O’Keefe sur la stratégie de la maison mère d’Airbus aux États-Unis. Notons que cet ancien président de la NASA (de 2001 à 2004) et ancien secrétaire à la Marine sous la Présidence de George Bush est arrivé récemment chez EADS. Recruté en novembre 2009 , il a pris ses fonctions en janvier 2010. Il s’était alors saisi des grands dossiers auparavant gérés par Ralf Crosby, président d’EADS North America depuis septembre 2002.

Publicité