C’est un nouveau pas vers le remplacement prochain des T-38 Talon en service dans les rangs de l’US Air Force. Le prototype du Boeing T-X, développé conjointement avec l’avionneur suédois Saab, a effectué ce mardi 22 décembre 2016 son vol inaugural. Ce monoréacteur est un des principaux compétiteurs du programme T-X, visant la mise à la retraite du vénérable biréacteur de Northrop.

Sur ce coup là Boeing marque un point décisif face à l’un de ses principaux concurrents, le Northrop-Grumman Model 400 qui lui n’a pour l’instant réalisé qu’une démonstration… de roulage. Mais l’ennemi numéro 1 pour Boeing sur ce dossier, c’est Lockheed-Martin qui présente une version américanisée du T-50 Golden Eagle sud-coréen.

Ce premier vol d’une durée d’un peu moins d’une heure à permis au Boeing T-X de monter à 10 000 pieds. L’avion portait l’immatriculation civile américaine N381TX. Exceptionnellement ce n’était pas un pilote d’essais maison qui se trouvait en place arrière mais l’officier de l’US Air Force en charge des programmes expérimentaux, le colonel Draeger. Celui-ci s’est félicité des qualités intrinsèques de l’avion américano-suédois.

Désormais c’est le premier vol du Model 400 qui est attendu, afin d’enfin savoir lequel des trois correspond le mieux aux attentes américaines. À titre très personnel je le verrais bien ce Boeing T-X sous les couleurs de l’Armée de l’Air pour remplacer nos vieux Alpha Jet E.

Photo © Boeing Company.

Publicité

3 COMMENTAIRES

  1. Il a certes une belle gueule, mais pourquoi pas le M-346 Master italien tout aussi élégant ?
    Cela me semble une alternative européenne équivalente et qui a déjà fait ses preuves non ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom