Bon visiblement les équipages de ces deux Sukhoi Su-35 et de ces deux Tupolev Tu-95 semblaient ignorer que l’Alaska n’était plus un territoire russe mais bel et bien un état américain. Ce mercredi 3 mai 2017 deux bombardiers stratégiques russes escortés par deux chasseurs à long rayon d’action ont violé l’espace aérien des États-Unis avant d’être intercepté par quatre chasseurs de supériorité aérienne de l’US Air Force. Ces derniers étaient des Lockheed-Martin F-22A.

La chasse américaine a été mise en alerte en fin de matinée quand quatre avions ont été détectés volant transpondeur éteint et ne répondant pas aux appels. À cet instant les appareils en question n’avaient rien d’hostile puisque évoluant dans l’espace aérien international. Le temps que les quatre chasseurs furtifs américains les rejoignent ils avaient franchi les limites internationales et survolaient alors l’espace aérien souverain des États-Unis. Quel ne fut pas la surprise pour les pilotes américains de se retrouver nez à nez avec deux bombardiers à long rayon d’action Tu-95 Bear et deux chasseurs ultramodernes Su-35 Flanker-E. Ces derniers n’étaient d’ailleurs porteurs d’aucun armement externe, pas même de missile d’autodéfense.

C’est non loin de la ville de Chariot dans l’extrême ouest de l’Alaska que les quatre avions frappés de l’étoile russe ont été intercepté par les F-22A Raptor américains. À aucun moment les équipages russes ne se sont d’ailleurs montré agressifs vis à vis de leurs homologues américains. Ils ont pleinement accepté de les suivre jusque dans l’espace aérien international, distant de seulement une petite dizaine de kilomètres.
Et là comme par miracle leurs transpondeurs se sont rallumés.

Si ce genre d’incident n’a plus rien d’extraordinaire pour le contrôle aérien de l’Alaska c’est la première fois que la chasse américaine se retrouve face à face avec à la fois des bombardiers mais aussi des chasseurs d’accompagnement.
En situation de combat les Tu-95 Bear n’auraient bien évidemment aucune chance face aux Raptor, certainement les meilleurs chasseurs de supériorité aérienne au monde actuellement. Pour autant leurs pilotes ne prendraient pas à la légère la menace que ferait peser sur eux la présence de Su-35 Flanker-E.

Photo © US Air Force.

Publicité

19 COMMENTAIRES

  1. de toute façon il est clair que l’aviation Russe à une supériorité aérienne, surtout les aéronefs de 5eme générations avec en plus l’armée de terre!!!!!! ne jamais oublier la RUSSIE c’est un grand pays!!!!!!

    • Pouvez-vous m’expliquer Ratel en quoi la Russie à (je vous cite) :  » une supériorité aérienne, surtout les aéronefs de 5eme générations ». Sachant notamment que l’aviation russe ne possède aucun avion de combat de cinquième génération actuellement opérationnel, en quoi a t-elle la supériorité aérienne vis à vis des F-22 Raptor américains ?

      • Bonjour Arnaud,
        Je pense que répondre aux Trolls du Kremlin est une perte de temps…
        Néanmoins, l’effort vous honore.

    • C’est vrai que c’est un grand pays, la Russie: ( 17 125 191 km2 ). Le reste, euhhhhh…… 😉 Par contre, il semble que cela devienne un peu une ambiance « agressive  » dans les nuages. J’ai trouvé cette vidéo sur Youtube, où ( apparemment ), ce qui ressemble à un F15 s’approchait d’un appareil civil russe. A ce petit jeu là, l’accrochage REEL n’est qu’une question de temps…. => https://www.youtube.com/watch?v=i7iyDCchsg8

  2. C’est quand même un peu jouer avec le feux, sachant qu’à la maison blanche pour le moment il y a des excités du carafon.

  3. Article un peu TROP pro-américain/anti-russe (a mon gout), et qui déborde de sarcasme injustifié vis-a-vis d’une grande puissance aérienne comme la RUSSIE.
    Avec un tout petit peu d’objectivité on aurait eu droit à un très bon fait-divers.
    Dans tt les cas merci pour l’info.

    Cordialement

      • Par essence, un agresseur est armé 😉
        Les USA ne se sont jamais trop gênés pour envoyer des U-2 ou SR-71 au dessus de la Russie que je sache 😉
        En plus, « Raptor, certainement les meilleurs chasseurs de supériorité aérienne au monde actuellement. », après s’être fait ridiculiser par les Rafales lors d’ATLC-2009, on peut émettre quelques doutes à propos de ce roi des hangars qui vole à tout casser 3 à 4h/semaine…

        • Et vous croyez sincèrement qu’entre 2009 et 2017 l’USDoD et Lockheed Martin n’ont pas rectifier le tir ? Vous les avez pris pour des Russes ou quoi ?

  4. Dommage qu’un photographe ne traînait pas dans le coin car 4 raptors, 2 bear et 2 flanker ça aurait fait un beau cliché 🙂

  5. Les avions russes auraient été interceptés dans la zone d’identification et de défense aérienne de l’Alaska, et pas dans l’espace aérien américain lui même 😉

    • En fait non ils ont été repéré dans la zone d’identification mais ont bien été intercepté après avoir violés l’espace aérien souverain américain. La nuance est là Benoît.

  6. J’invite nos cousins français à examiner une carte de l’Amérique du nord et vous comprendriez qu’au Canada et en l’Alaska ce n’est pas le genre de visite qui est appréciée. Et que le F-35 ne possède pas les ailes suffisamment longues pour faire la job!

  7. c’est un peu pénible tous ces commentaires sputnikiens…on les trouve partout, maintenant. Petit hors sujet pour les admins: a t-on des nouvelles du bilan  » Atlantic trident 2017  » aux US? nos Rafy y étaient…

  8. perso la superioriter du f22 est la si il avait eu une procédure d’attaque les f22 se serait hors de portée de vue et tous se petit monde (d’abord les flanker et puis les bears) auraient simplement disparu

  9. Tester la réactivité des zones OTAN est devenu une habitude russe, flirtant avec les espaces aériens souverains, dixit les T160 Blackjack dans le Golf de Gascogne !
    Les Tifosi de Sputnik adorent la presse muselée, un système de parti quasi unique, l’oligarchie, le détournement des richesses pour la ploutocratie mafieuse sans parler d’une justice aux ordres qui ne défend par les citoyens !

Comments are closed.