Non seulement la Blitzkrieg dont rêvait le dictateur russe Vladimir Poutine n’a pas eu lieu mais de surcroît ses forces reculent désormais. Plusieurs terrains d’aviation conquis dans les premières heures du conflit ont été rendus par les forces russes à leurs adversaires ukrainiens. Et dans le même temps les opérations aériennes semblent désormais ralentir de manière significative alors même que la résistance démocratique ukrainienne n’a de cesse d’utiliser les moyens de DCA fournis par ses alliés européens et nord-américains. Indubitablement la Russie avait sous-estimé son voisin.

Ce jeudi 31 mars 2022 les forces terrestres ukrainiennes, appuyées par des hélicoptères armés Mil Mi-8 Hip et Mi-24 Hind, ont repris le contrôle de cinq terrains d’aviation : quatre étaient militaires et le dernier civil. L’aéroport de Hostomel est sans doute le plus symbolique, lui qui abrite les ateliers de l’avionneur Antonov et feu l’extraordinaire An-225 Mriya lâchement bombardé et détruit par les forces ennemies. Jusque là les forces russes d’invasion y stationnaient des hélicoptères de combat destinés à traquer les «nazis ukrainiens», c’est à dire à frapper les populations civiles innocentes.

En parallèle de ces pertes de terrain d’aviation les véhicules militaires, et notamment les blindés, frappés du désormais tristement célèbre Z reculent un peu partout dans le nord de l’Ukraine. Seules les formations ennemis déployées dans la région sécessioniste du Donbass et autour des cités portuaires de Marioupol et d’Odessa semblent encore ne pas avoir trop marquées le pas. À Marioupol Moscou s’appuie notamment sur des supplétifs appartenant aux forces paramilitaires tchétchènes, jouant ici le rôle d’escadrons de la mort.
Plusieurs ONG et médias internationaux les pointent du doigt pour des crimes de guerre, notamment à l’encontre de populations clairement ciblées : élu(e)s, militant(e)s féministes, homosexuel(le)s, ou encore journalistes. En gros tout ce qui dérange le maître du Kremlin.

Dans le ciel d’Ukraine les vols d’avions d’attaque d’ancienne génération Sukhoi Su-24 Fencer et Su-25 Frogfoot ont eux aussi fortement marqué le pas. La majorité des attaques contre les positions civiles et militaires ukrainiennes est désormais du fait d’avions types Sukhoi Su-34 Fullback plus modernes et mieux protégés ou encore de missiles sol-sol (notamment dits hypersoniques) plus difficilement interceptable. Mais surtout depuis maintenant environ cinq jour tout porte à croire que la Russie a officiellement renoncé à obtenir le maîtrise du ciel ukrainien. Ses chasseurs Sukhoi Su-30 Flanker-C et surtout Su-35 Flanker-E semblent avoir quasi totalement abandonné la zone. À croire que l’omniprésence des missiles sol-air alliés fournis à l’Ukraine a eu raison de la détermination des généraux moscovites à se maintenir dans l’espace aérien de Kiev.

Alors oui on pourrait croire la guerre en voie d’être gagnée par l’Ukraine au détriment de la barbarie russe mais ce serait une erreur. D’abord parce que les troupes ennemies sont toujours très présentes dans l’est et dans le sud-est du pays, et ensuite parce que rien ne dit que Vladimir Poutine n’ait pas une nouvelle idée tordue et sanguinaire en tête.
Rappelons que l’OTAN et la majorité des pays alliés n’excluent toujours pas un recours de la Russie aux armes chimiques contre les forces et la population d’Ukraine.
Pour autant les signaux sont encourageants, et beaucoup se disent qu’on a sans doute un peu trop surestimé les forces russes. À titre personnel je suis très surpris par la faible efficacité de l’aviation russe face à un ennemi théoriquement inférieur.
Cette guerre doit aussi nous interroger sur nos capacités européennes à envisager les futurs conflits de haute intensité.

Photo © Keypublishing.

Publicité

21 COMMENTAIRES

  1. bonjour
    Juste pour info (qui a peu d’impact sur le fond), la plupart des véhicules russe dans le nord de l’Ukraine ne sont pas marqué du Z (unités venus de l’est ou sud) mais plutôt du V (unités en provenance de Biélorussie) ou O (unités de la région de Tchernihiv). Par exemple a hostomel c’est la plupart du temps un V.
    Cordialement

    • La destruction du Mriya comme dommage collatéral c’est la ligne de défense de nombreux médias pro-russes. Pourtant tout montre que c’est bien une frappe ennemie qui a détruit le plus grand avion de tous les temps !

  2. En espérant qu’il n’evacue pas ses troupes afin d’utiliser une arme beaucoup plus dévastatrice ! J’ai du mal à imaginer Poutine supporter ce revers…

    • C’est effectivement la vraie question. Est-ce qu’ils se retirent après avoir finalement compris que prendre toute l’Ukraine était impossible ? Et finalement essayer de se  »contenter » du Dombass et de Mariupol. Ou bien se retirent-ils pour se laisser l’option de faire du vraiment dégueulasse ? Encore pire que ce qu’ils ont fait jusqu’ici. Genre nucléaire tactique. On ne peut pas l’exclure. Mais l’armée suivra-t-elle dans ce cas.
      Je ne mets par l’armée russe sur le même plan que les ukrainiens et de l’Ukraine mais l’armée russe a beaucoup perdu en 5 semaines, hommes, matériels, prestige. Je pense qu’à terme l’institution militaire va le faire payer cher au petit flic poutine.

  3. Continue de rêver! Le réveil sera brutal. Parle nous plutôt des ambulances utilisées comme moyens de transport par les groupes de soldats ukrainiens (je ne dirais pas armée Ukrainienne, parcequ’elle n’existe plus) pour se déplacer comme l’a démontré la chaîne Aljazeera. C’est la preuve que les ukronazis utilisent des boucliers humains comme a mariopol et Odessa. Ta propagande d’Atlanto-sioniste ne passera pas.

    • Tiens le neuneu est revenu. Décidément on a vraiment les trolls les plus bas de plafond, le fond du tonneau.
      Par contre qu’il est drôle.
      Et sinon un commentaire en relation avec le sujet, à savoir l’aviation russe qui fuit les missiles sol-air fournis par l’OTAN ?

    • Désolé ARNAUD, mais je suis obligé de répondre à ce dégénéré du bulbe…
      Aujourd’hui les NAZIS, ce sont les russes, ceux qui bombardent ( ou plutôt ceux qui en donnent l’ordre ) des stades remplis de civils, sous prétexte de présence de nazis ukrainiens, ceux qui pillent, violent, déportent, enfin tout ce qui fait de bons petits NAZIS. Bien sur, je ne considère pas comme des nazis, les pauvres bougres de soldat de l’armée russe, démoralisés, abandonnés, qui se sont retrouvés presque par hasard dans une guerre, alors qu’ils étaient sortis de leur caserne pour de simples exercices, ce qui expliquerait en partie cette débâcle. Non les NAZIS, ce sont les responsables militaires, politiques, économiques, et quelques bataillons nationalistes de l’armée russe aussi fanatiques que certains néonazis du bataillon ukrainien AZOV, qui ont soutenu et appliqué les ordre à la lettre de ce PUTAI… de dictateur dans sa folie dévastatrice, voir qui l’y ont poussé, pensant ne faire qu’une bouchée de l’UKRAINE, de ses richesses et autres installations industrielles et stratégiques., tout en instaurant un pouvoir à leurs bottes….de NAZIS.
      D’ores et déjà, l’histoire retiendra de POUTINE, la dérive nationale socialiste, de celui que l’on pourrait qualifier d’arrière petit fils de STALINE
      VIVA ZELINSKY !!!

      En ce qui concerne l’article, je partage pour l’essentiel l’analyse. Ces avancées territoriales ukrainiennes sont en grande partie le fait du recul russe, programmé même si précipité, afin de se concentrer sur, et préserver l’essentiel de l’objectif, en l’occurrence la mainmise sur les territoires du DONBAS, et les nouveaux territoires conquis bordant la Mer d’AZOV, formant alors pour la RUSSIE, un glacis protecteur continue du sud, au nord-est de l’UKRAINE, qui sera la base russe de la négociation de paix future.
      L’activité moins soutenue de l’aviation russe s’explique justement par ce recul stratégique, sachant que l’aviation ukrainienne n’est plus franchement une menace, tant par ses capacités opérationnelles actuelles, qu’au regard des capacités de DCA russes toujours présentes et menaçantes.
      Une interrogation me taraude l’esprit, en l’occurrence le devenir de cette relation privilégiée qu’ont les pilotes de chasse français du NEU NEU avec leurs collègues pilotes russes., au regard de certains faits potentiellement qualifiables de crimes de guerre, commis par l’aviation russe….
      Amicalement,

      • Mon commentaire ne t’était pas adressé mais comme tu t’es senti morveux, alors mouche-toi. Que des soldats ukrainiens utilisent des ambulances comme moyen de transport est un fait avéré et documents. Vos amis transgressent les règles les plus élémentaires de la guerre. Hier, ils nous ont refait le coup de la Syrie en improvisant cette fausse fosse commune. Bientôt on va voir les casques blancs a Kiev et ailleurs. Moi dans un conflit armé, j’ attends de voir de quel côté se mettent les amerloks et je prends le côté opposé, sans voir. A bon entendeur…

        • Ce commentaire est votre dernier. Désormais vous serez strictement modéré.
          Ras-le-bol des trolls pro-Poutine.

  4. Merci pour ces informations sur l’état de l’aviation Russe et l’aide apportée par L’OTAN, par contre le reste de l’analyse est très simpliste sur un sujet aussi compliqué que l’Ukraine, voir même partisane, suivant l’analyse de la majorité des médias Européens qui font plus de propagande que d’information. Avant que je me fasse traiter de Neuneu ou traitre ou encore d’autres noms d’oiseaux, je précise que je ne cautionne en rien l’intervention Russe sur le territoire Ukrainien, je pense qu’un pays comme la Russie avait d’autres moyens de régler ce problème que la guerre. Dénoncer les crimes de guerre coté Russe sans parler de ceux coté Ukrainien est tout simplement malhonnête. Dans cette guerre de communications, il est difficile d’avoir des informations fiables venant du terrain, il serait sage et plus honnête de garder un certains recul, sans reprendre les éléments de langage inutiles et sans intérêt.

    C’est sincèrement un peu fatigant de lire partout les mêmes bêtises à longueur de journée sur ce conflit…

    • le « NeuNeu » de rafaletiger juste au dessus n’est absolument pas une insulte mais le surnomme de l’escadron français normandie-niemen qui a combattu au coté des soviétiques pendant la seconde guerre mondial. l’unité a garde de bonne relation avec les pilotes sovietiques/russes durant la guerre froide et jusqu’a nos jours (a voir si ça evolue).

  5. Et Rebelote ….!
    Bon, je mets tout de suite les pieds dans le plat, Si propagande il y a, elle est essentiellement du côté russe, il suffit de regarder la télévision russe, et les médias russes tous à la botte de POUTINE et de sa mafia, qui diffusent une soupe nationaliste imbuvable à ses pauvres russes, qui n’ont d’autres solutions que de la boire, sous peine d’être emprisonnés en cas de vomissement publiques…..!!!!!
    Quant à la propagande ukrainienne, évidemment qu’elle est présente, par contre je n’ai pas d’exemples de faits relatant des bombardements par les ukrainiens de civils russes dans des hôpitaux ou autres stades distinctement dédiés aux réfugiés, qui plus est en RUSSIE…..!!!
    Il faudra après la guerre, évidemment vérifier tous les faits afin de les qualifier éventuellement de crimes de guerre, et désigner les coupables. Le fait est que l’agresseur aujourd’hui, c’est la RUSSIE, et non l’UKRAINE, donc si crime de guerre, il y a, je suis prêt à parier qu’ils seront plus du côté de l’agresseur que de l’agressé. Par contre je condamnerai tout autant les crimes de guerre ukrainiens,
    Alors oui, recul il faut, mais ce ne doit pas être au détriment de l’information, car à trop reculer, on désinforme….!
    Amicalement,

    • On va juste calmer le jeu Rafaletiger, ce Julien n’est pas notre Julien habituel, pas celui qui nous lit et nous commente parfois et ce depuis des années. Je suis globalement d’accord avec ta prose, surtout sur ce qui concerne son bulbe, mais désormais on s’écarte de l’aéronautique. Ce Julien a sans doute compris qu’ici nous ne dirons pas toutes et tous amen à son point de vue. Il a pu s’exprimer, toi aussi, mais s’il te plait maintenant revenons à des commentaires plus apaisés.
      Bonne soirée.

      • Oui ARNAUD, pas de pb, mais je devais réagir à des propos soit justifiant les bombardements de civils, soit justifiant la rétention d’information…
        Bonne soirée,

        • Pour clore le débat je viens de modérer un commentaire complètement délirant du susnommé Julien. L’épiphénomène qu’il est devrait nous laisser désormais tranquilles.

  6. Arnaud cette guerre horrible nous apprend qu’un fantassin avec un lance missile peut détruire un char, un hélicoptère, et même un avion de combat. Tous ces matériels coûte très cher au regard d’un simple missile à l’épaule qui peuvent être produits par milliers. Le rapport de force est en faveur de ces armes et avec les drones ils changent les guerres de haute intensité me semble t’il. Arnaud au regard de ce bouleversements fondamentale de la guerre, pouvez vous nous faire un article ? Cordialement.

    • Plus qu’un article c’est un mini-dossier qui est en préparation sur les manpads et leurs dangers vis-à-vis des aéronefs. Mais cela prend du temps Arthur 25. En temps et en heure ça viendra.

      • Merci de nous informer sur la persistance du bénéfice de l’aviation face aux manpad et drone. Il semble d’ailleurs qu’au sol la question sera posée aussi à un moment. Quand le Président ukrainien réclame chars et avions pour lutter contre les missiles j’ai du mal à comprendre. Tu auras peut être des voies d’explication. Merci

  7. Les Européen vont-ils enfin comprendre qu’il est nécessaire d’avoir une défense commune autre que l’OTAN, Trump n’avait, il pas laisser sous-entendre que les Européens devraient se protéger seul et Biden ne change pas vraiment la donne pour lui le vrai danger est la Chine pour protéger le Japon et la Corée du Sud.

    Merci pour la qualité de vos articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom