Ironie de l’Histoire l’accident est survenu lors du dernier vol du quadrimoteur à turbopropulseurs ! Ce mercredi 2 mai 2018 en fin de matinée un avion de reconnaissance météorologique Lockheed WC-130H Hurricane Hunter appartenant au 156th Airlift Wing de l’US Air National Guard de Porto Rico s’est écrasé non loin de Savannah dans l’état américain de Géorgie, causant la mort de ses neuf passagers et membres d’équipage. C’est sur une autoroute, heureusement quasi déserte au moment du drame, que l’accident a eu lieu.

L’avion incriminé (voir la photo ci-dessus) était donc le Lockheed WC-130H Hurricane Hunter portant le serial 65-0968. Pour mémoire il s’agit de la version de reconnaissance météorologique du célèbre avion-cargo C-130 Hercules. Désormais seule l’US Air National Guard fait encore voler cette ancienne génération, les unités classiques de l’US Air Force ayant de leur côté déjà adopté le WC-130J Weatherbird bien plus moderne.
Désormais le 156th Airlift Wing dispose donc encore de trois Lockheed WC-130H en état de vol depuis ses installations de Muñiz ANGB.

Ayant quitté Porto-Rico il y a quelques jours l’avion venait de réaliser une escale technique majeure avant de rejoindre Davis-Monthan AFB et son célèbre 309th Aerospace Maintenance and Regeneration Group. C’est là que le vénérable avion américain aurait du finir sa vie, aux côtés de dizaines d’autres Hercules désaffectés !

Sur l’accident lui-même les causes exactes sont encore assez mal connues. On sait juste que le Lockheed WC-130H a piqué du nez quelques minutes après son décollage et est venu violemment percuté l’autoroute d’état 21. Par chance aucun véhicule ne se trouvait à l’endroit de l’écrasement. Un violent incendie s’est immédiatement déclenché, l’avion étant rempli de carburant pour cet ultime vol entre la Géorgie et l’Arizona.
Les sapeurs-pompiers du comté de Chatam ont mis une dizaine de minutes pour arriver sur zone. Pour autant aux vues du brasier il n’y avait aucune chance de retrouver le moindre survivant.

Cet accident risque bien d’accélérer le processus de retrait du service des Hercules d’ancienne génération au sein des forces américains, notamment de l’Air National Guard et des unités de réserves. Certains spécialistes pointent déjà la vétusté de ces avions ayant presque tous dépassés les cinquante années de service opérationnel.
Il s’agit du premier accident mortel d’un Hercules d’ancienne génération dans les forces américaines depuis le crash d’un KC-130T de l’US Marines Corps en juillet dernier dans l’état de Mississippi.

Photo © Wikimédia Commons

 

Publicité

4 COMMENTAIRES

  1. Mince, j’avais rencontré un équipage de ce Wing au Bourget autour de leur appareil en 2015 (pas celui incriminé ceci dit)… comme le monde est petit… RIP

  2. Un crash immédiatement après une escale technique dans un centre de maintenance … ça sent malheureusement l’erreur de maintenance. Mais bon, on n’aura de toute façon jamais les résultats de l’enquête vu que c’est militaire.

    • Vous confondez les enquêteurs russes et américains là. Bien sûr que les conclusions de ce crash seront connues, le Pentagone n’est pas le seul à enquêter. L’avion étant tombé dans une zone civile la FAA également va mener des investigations et leurs résultats seront connus en temps et en heures !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom