On sait habituellement les personnels de la compagnie irlandaise à bas coût prompts à débarquer les passagers avinés, dommage qu’ici ils n’aient pas fait preuve de la même sévérité face à cet énergumène. Ce vendredi 19 octobre 2018 quelques instants avant le décollage d’un vol Barcelone-Londres une septuagénaire noire a été violemment prise à partie par un passager refusant qu’une «femme de couleur» ne s’asseye à côté de lui. Au bout d’un long moment les personnels navigants commerciaux ont déplacé la passagère sans obliger le passager raciste à quitter l’avion. Une situation qui a mis la compagnie aérienne dans une situation sensible.

En effet un passager a filmé la scène et l’a immédiatement partagé sur les réseaux sociaux, montrant notamment la violence des propos de cet homme raciste. Mais cette courte scène présente aussi le manque de réaction flagrante des personnels navigants commerciaux de la compagnie aérienne à bas coût. Ils semblent tout bonnement dépassés par les évènements.
Finalement au bout de longues minutes d’insultes et de vociférations racistes la passagère de 77 ans est déplacée avec sa fille loin de ce sale type. Oui oui vous avez bien lu j’ai écrit sale type.

Alors certes une fois sur le sol britannique la compagnie aérienne a signalé les faits aux autorités aéronautiques et judiciaires, l’auteur des propos étant un sujet de Sa Majesté. Mais le mal était fait et beaucoup ont vu plus de réactions de la part des passagers que des personnels navigants commerciaux.

Peut-être est-ce là aussi une grave carence dans la formation de ces personnels. Comment gérer un tel incident raciste ? Que l’on pourrait d’ailleurs penser largement inconcevable dans un avion de ligne d’une compagnie reliant deux grandes villes européennes en 2018. Soixante-trois ans après que Rosa Parks ait refusé de céder sa place à un passager blanc il semble que le racisme ordinaire, violent, machiste, et abject ne se soit jamais éteint. La bête immonde vit encore.

Du coup doit-on vraiment en vouloir aux PNC de Ryanair ? Pas forcément car ils ont sûrement été désarçonnés par la haineuse stupidité de ce passager. Maintenant cette affaire doit faire réfléchir les compagnies aériennes du monde entier contre ce racisme désormais libéré et décomplexé.
Débarquer et interdire de bord à vie de tels énergumènes serait une idée judicieuse pour les compagnies aériennes et leur image de marque.

Photo © Wikimédia commons.

Publicité

1 COMMENTAIRE

  1. Ahurissant … il est compréhensible que cette situation n’ai pas été prévue dans la formation des personnels. Pour y remédier , je leur proposerai la technique suivante :
    Surclasser le voyageur raciste , le siège des gogues devrait être parfaitement adapté, la personne s’y retrouvant dans son élément…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom