Bien entendu l’aventure de l’aéronautique militaire en Belgique est née bien avant l’immédiat après-guerre. Pourtant c’est bien le 15 octobre 1946 que la Force Aérienne Belge naquit officiellement, obtenant son indépendance de l’armée belge. Aujourd’hui c’est une petite force aérienne mais ô combien importante pour la construction de la défense européenne autant que pour l’OTAN. Et surtout elle est en pleine mutation avec l’arrivée en unité dans quelques années des premiers chasseurs furtifs Lockheed-Martin F-35A Lightning II.

Une mutation qui a commencé depuis une dizaine d’années grâce notamment aux hélicoptères d’assaut NHIndustries NH-90TTH Caïman et aux avions de transport tactique Airbus DS A400M Atlas, tous deux de conception européenne. Ces machines sont actuellement en cours de livraison dans le royaume belge.
Pour autant la cheville ouvrière de cette Force Aérienne Belge, aussi appelée Composante Air, demeure le General Dynamics F-16 Fighting Falcon en service depuis quarante ans maintenant. Ils sont tous actuellement au standard MLU, pour Mid-Life Upgrade leur permettant de voler encore quelques années avant l’arrivée des F-35A Lightning II.

La chasse belge a su depuis les 75 dernières années utiliser quelques-uns des chasseurs les plus emblématiques de leur temps : Armstrong-Whitworth Meteor NF, Republic F-84F Thunderstreak, Lockheed F-104G Starfighter, ou encore Dassault Mirage 5BA. Et quelques autres modèles encore.

Le très réussi petit SIAI-Marchetti SF-260 demeure l’avion-école standard en Belgique.

Pourquoi prendre la date du 15 octobre 1946 comme naissance de la Force Aérienne Belge ? Parce qu’avant cela elle dépendait de l’armée belge. Comme l’Armée de l’Air en France jusqu’en 1934 ou à la même époque l’US Army Air Force qui existait encore et ne fut transformée en US Air Force que l’année suivante.
Donc au travers de ce court article, souhaitons un joyeux anniversaire à la Force Aérienne Belge et une pensée à nos lecteurs et lectrices belges.

Photos © Force Aérienne Belge.

Publicité

3 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom