Les essais se sont déroulés ce mardi 13 et ce mercredi 14 novembre 2018 au-dessus de l’Espagne. Des avions de combat Eurofighter EF-2000 Typhoon ont validé leur ravitaillement en vol par des quadrimoteurs à turbopropulseurs Airbus Defense & Space A400M Atlas. Une procédure qui augure de l’avenir pour l’Ejército del Aire mais également pour la Luftwaffe et la Royal Air Force. D’autant qu’un des deux tankers utilisés lors de ces vols tests est allemand.

Les chasseurs multirôles Eurofighter EF-2000 Typhoon espagnols se sont donc ravitaillés de jours sur les nacelles d’extrémités de voilures des deux Airbus Defense & Space A400M Atlas engagés dans l’exercice. L’un deux appartenait bien à l’Ejército del Aire mais le second était propriété de la Luftwaffe et piloté par un équipage allemand.
Il faut dire que l’aviation allemande envisage également très sérieusement d’utiliser ses A400M Atlas comme des tankers. Une solution qui permettrait ainsi à la Luftwaffe d’économiser ses autres ravitailleurs, actuellement des A310 MRTT.

Depuis le retrait au début de cette année de ses deux derniers Boeing 707-320 l’aviation espagnole n’avait plus comme ravitailleur en vol que ses cinq Lockheed KC-130H Hercules. Des avions de facture américaine très efficaces mais dont les équipages risquaient de vite se retrouver débordés par l’ampleur de la tâche. C’est pourquoi il devenait urgent de valider l’emploi des A400M comme ravitailleurs en vol des Typhoon. Depuis quelques semaines ils l’étaient déjà pour les McDonnell Douglas F/A-18 Hornet en service, les autres chasseurs de l’Ejército del Aire.

Il est à signaler qu’en France l’Armée de l’Air a réalisé des essais similaires au mois de juin de cette année. Les Dassault Aviation Rafale peuvent donc désormais, en théorie, être ravitaillés par les A400M tricolores. Reste qu’actuellement il ne semble pas que de telles vols aient lieu en configuration opérationnelle.

Mais avec ces campagnes d’essais le mal-aimé A400M Atlas ajoute une nouvelle corde à son arc. Se pourrait-il qu’il se révèle dans les prochaines années être un redoutable concurrent au KC-130J américain ? Seul l’avenir nous le dira.

Photos © Ejército del Aire.

 

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom