Pour ce nouvel opus de notre désormais habituel sur les forces aériennes nous vous proposons de prendre la direction de l’île de Formose. Le sujet ici est la Republic Of China Air Force ou ROCAF autrement dit l’aviation militaire de Taïwan. Force aérienne moyenne elle entretient pourtant une assez vaste flotte d’avions de combat lui permettant d’assurer sa défense aérienne face à son puissant voisin chinois. D’ailleurs comme vous allez vous en rendre compte l’arsenal aérien taïwanais est quasi exclusivement orienté vers les missions défensives.

Cette Republic Of China Air Force dispose donc de ce fait d’une aviation de projection assez réduite, pour ne pas dire inexistante. Toute son action est désormais orientée vers ces missions de défense aérienne et d’interception mais également vers ce qu’en France nous qualifierions de service publique. Comme vous allez vite le découvrir Taïwan est très dépendant des États-Unis même si elle a essayé de se diversifier dans ses fournisseurs en se tournant un peu vers les Européens. Dans le même temps elle fait appel des à des aéronefs de conception et de fabrication indigène.
La ROCAF ne possédant pas de nomenclature propre ses avions et hélicoptères vous seront donc proposés dans l’ordre alphabétique de leurs constructeurs.

  • L’AIDC AT-3 Tzu Chung, avion d’entraînement avancé et de présentation officielle, présent au début de l’année 2019 à hauteur de 48 exemplaires de la version AT-3A.

  • L’AIDC F-CK-1 Ching-Kuo, avion de combat multirôle, présent au début de l’année 2019 à hauteur de 125 exemplaires des versions F-CK-1A et F-CK-1B.

  • Le Beechcraft 1900 Beechliner, avion de transport de personnels, d’évacuation sanitaire et de calibration radar, présent au début de l’année 2019 à hauteur de 11 exemplaires des versions 1900C et 1900D.

  • Le Beechcraft T-34 Turbo Mentor, avion d’entraînement basique et intermédiaire, présent au début de l’année 2019 à hauteur de 36 exemplaires de la version T-34C.

  • Le Boeing 737, avion de transport de hautes personnalités, présent au début de l’année 2019 à hauteur d’un unique exemplaire de la version 737-800.

  • Le Dassault Aviation Mirage 2000, avion de combat multirôle, présent au début de l’année 2019 à hauteur de 55 exemplaires des versions Mirage 2000-5Di et Mirage 2000-5Ei.

  • L’Eurocopter EC225 Super Puma Mk-2, hélicoptère de recherches et sauvetages et d’évacuation sanitaire, présent au début de l’année 2019 à hauteur de trois exemplaires de la version EC225SAR.

  • Le Fokker 50, avion de transport de personnels, présent au début de l’année 2019 à hauteur d’un unique exemplaire de la version 50M-100.

  • Le Lockheed C-130 Hercules, avion de transport tactique, présent au début de l’année 2019 à hauteur de 18 exemplaires de la version C-130H.

  • Le Lockheed EC-130 Hercules, avion de reconnaissance et de brouillage électronique, présent au début de l’année 2019 à hauteur d’un unique exemplaire de la version EC-130H.

  • Le Lockheed P-3 Orion, avion de patrouille maritime, présent au début de l’année 2019 à hauteur de huit exemplaires de la version P-3C.

  • Le Northrop F-5 Tiger II, avion de combat multirôle, présent au début de l’année 2019 à hauteur de 56 exemplaires des versions F-5E et F-5F.

  • Le Northrop RF-5 Tigereye, avion de reconnaissance tactique, présent au début de l’année 2019 à hauteur de sept exemplaires de la version RF-5E.

  • Le Northrop-Grumman E-2 Hawkeye, avion de veille radar, présent au début de l’année 2019 à hauteur de six exemplaires des versions E-2K et E-2T.

  • Le Sikorsky S-70 Blackhawk, hélicoptère de recherches et sauvetages et d’évacuation sanitaire, présent au début de l’année 2019 à hauteur de 12 exemplaires de la version S-70C.

À partir de l’été 2017 le gouvernement taïwanais a commencé à prospecter les avionneurs américains et européens afin de trouver un successeur à ses actuels T-34C Turbo Mentor particulièrement usés, sans pour autant trouver un voire deux modèles d’avions. Dans le même temps les généraux de la Republic Of China Air Force ont déclaré s’intéresser au Lockheed-Martin C-130J Super Hercules. Dans le même sens il semble que ce petit pays envisage désormais l’acquisition de ravitailleurs en vol, sans pour autant avoir annoncé vers quel avion il s’orientait.
Il est à signaler que l’unique Lockheed EC-130H taïwanais n’est nullement un EC-130H Compass Call mais un avion-cargo localement modifié pour la guerre électronique. Enfin les F-16 Fighting Falcon taïwanais sont actuellement en cours de modernisation sous le standard F-16V Viper.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom