C’est une évolution majeure dans la doctrine d’emploi des voilures tournantes au sein de l’aéronavale chilienne. L’état-major de l’Armada de Chile a fait savoir il y a quelques jours qu’il avait lancé un programme visant à transformer une partie de la flotte des Eurocopter AS.365 Dauphin 2 en sa possession en machines de soutien armé. Des hélicoptères qui pourront ainsi réaliser des missions de contre-terrorisme maritime mais également de lutte contre le braconnage et la pêche illégale. Actuellement ces machines sont toutes dévolues aux opérations de soutien et de sauvetage.

Le programme devrait selon toutes vraisemblances être mené conjointement par Airbus Helicopters et l’avionneur local ENAER. Ce dernier en tant que sous-traitant, il n’a que peu d’expérience en matière de voilures tournantes. C’est donc bien au Chili que les quatre hélicoptères (sur une flotte totale de huit) seront transformés. Il s’agit des Aérospatiale SA.365F1 Dauphin 2 rachetés de seconde main auprès de l’Irish Air Corps. Les AS.365N2, bien que plus récents, ne sont donc pas concernés.

Les modifications apportées seront notamment l’installation d’un poste de tir pour une arme longue, type fusil de précision et/ou fusil d’assaut. Une capacité d’emport d’une mitrailleuse M60 de calibre 7.62mm sur affût mobile latéral est également à l’étude, même si le Dauphin 2 se prête assez peu à cet encombrant équipement.

La décision d’armer ces quatre hélicoptères est le fruit d’une mûre réflexion de la part des décideurs politiques autant que des officiers de marine. Il s’agit de répondre à la menace grandissante du terrorisme maritime mondial qui désormais se rapproche des côtes sud-américaines, et donc des intérêts stratégiques chiliens. Dans le même temps l’action des braconniers en zone Antarctique, notamment contre les phoques, soulève depuis plusieurs années une vague d’indignation au Chili où la conscience écoresponsable est très forte. Un Dauphin 2 armé y serait sans doute très dissuasif pour la majorité de ces criminels.

L’Armada de Chile espère que le premier Dauphin 2 armé pourra commencer sa mission début 2021. Elle attend sa pleine dotation pour fin 2022. C’est donc une nouvelle corde ajouté à l’arc de ce très polyvalent hélicoptère de facture française.

Photo © Armada de Chile.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom