L’affaire commence à enfler dans le microcosme sportif français. Ce mercredi 12 février 2020 le Paris Saint-Germain, le célèbre club de football de la capitale, se déplaçait à Dijon dans le cadre de la Coupe de France. Jusque là rien de plus inhabituel sauf que le trajet s’est fait en avion alors que leur autocar privé le réalisait à vide. Un peu plus de 300 kilomètres en vol qui ne passent définitivement pas auprès des supporters mais également de nombreux simples citoyens.

Pour mémoire, ou pour celles et ceux qui l’ignoreraient, la distance entre Paris et Dijon est d’un tout petit peu plus de 260 kilomètres en ligne droite. Par la route il faut compter environ trois heures et demi pour réaliser les 315 kilomètres que cela représente. En TGV il faut à peine une heure trente-cinq.
Les joueurs du Paris Saint-Germain et leur encadrement ont quant à eux mis une heure dix, soit à peine moins longtemps qu’en train. Sauf que là où ils seraient partis de la gare de Lyon dans le 12e arrondissement parisien il a fallu que leur autocar officiel les emmène à l’aéroport du Bourget, en banlieue nord. Sachant que le PSG a ses quartiers en banlieue (chic) de l’ouest parisien. Ce même autocar qui ensuite a rallié Dijon depuis Le Bourget à vide.

Et c’est là que la polémique a commencé. Car à une époque où on demande à un tout à chacun d’être un peu plus respectueux dans ses déplacements on a vraiment l’impression que les superstars du PSG vivent au-dessus de ce genre de considérations. Bon les joueurs n’y sont pour rien, c’est la direction du club de foot qui aurait bien du comprendre qu’un tel vol allait choquer. Car c’est bien ça le fond du problème.
En 2020 après que le psychodrame du mouvement suédois «flygskam» soit devenu mondial on peut raisonnablement se demander ce qui est passé par la tête des dirigeants de ce club.

Alors bien entendu les Neymar, M’Bappé, et consorts n’ont pas volé à bord d’un classique avion d’Air France. Ce n’est pas au niveau de leur standing. En lieu et place de cela le PSG a loué un Boeing 737-500 aménagé uniquement en première classe et capable d’accueillir 68 passagers sur une distance de 6000 kilomètres. C’est une compagnie spécialisée francilienne qui leur a fourni le biréacteur.
Pour mémoire le foot se joue à onze, sur la pelouse. En comptant le banc, l’équipe d’entraîneurs, les soigneurs, et les coupeurs de citrons il devait encore y avoir de la place à bord. Et tout ça au final pour aller taper une baballe sur le gazon dijonnais pendant une heure et demi.

Alors oui ce vol Paris-Dijon dérange. En premier lieu les supporters qui dans leur très très grande majorité n’ont pas les moyens de se déplacer ainsi. En second lieu les simples citoyens pour qui la cause environnementale n’est plus la seule affaire des écologistes mais bien de toutes et tous, dès notre plus jeune âge. Du coup un avion qui (forcément) pollue plus qu’un TGV ça ne va pas arranger l’image du foot professionnel auprès de ses détracteurs.
Ah oui juste pour être très précis : les joueurs sont bien arrivés au stade en autocar, leur propre autocar, celui-là même qui a fait le trajet à vide. Sans doute que le Boeing 737-500 ne pouvait pas atterrir sur le pelouse dijonnaise…

Photo © Keypublishing.

NDLR : Photo d’illustration non contractuelle, elle ne représente pas l’avion loué par le PSG.

Publicité

12 COMMENTAIRES

  1. Déja que le Psg je m’en fout autant que Thierry Roland se foutait de la danse classique !
    Si des gens sont prêt a payer pour ces « Messieurs » !
    Et bien qu’ils le fassent, cela ne changera absolument rien a ce monde,
    Ils sont Out of the world ..
    Moi cela ne me fait ni chaud ni froid, vue que je ne leur donne pas un centime, si ma redevance télévision !

  2. En même temps cela n’a rien d’une surprise pour ma part, le football étant plus un show-business qu’un sport, il n’y a qu’à voir le salaire excessif des joueurs qui ont de quoi faire avec pour plusieurs vies. Bizarrement les gens s’indignent moins de cela que de la politique de nos dirigeants.

  3. Le PSG est un club très riche. C’est normal qu’il paye ce qu’il y a de mieux pour ses joueurs. Et puis que ça emmerde les bobos et les écolos ça n’a rien d’étonnant ils passent leur temps à faire chier le monde avec leurs lubies.

  4. Un franc-parlé excessif et un Article hors contexte purement objectif qui n’exprime pas les raisons pour lesquelles un club de foot prend l’avion pour ses déplacements.
    Un peu limite quand on « accroît ses connaissances dans le domaine »

  5. Et oui les starlettes du Qatar Saint Germain sont tellement précieuses qu’il ne faudrait pas qu’elles se mêlent à la populasse lambda dans des bouchons automobiles.
    Il y a aussi le fait qu’un joueur du QSG sa mérite le confort d’un jet privée et non la rudesse d’un car. Il ne faudrait pas froisser ces millionnaires. Excusez du peu. Le sport business…

    • pas de TGV après 22 heures au départ de Dijon.
      les stars ne veulent pas prendre leur superbe bus pour rendre à Paris, trop fatigant. le bus rentre à vide entre Dijon et Paris, après un transfert à vide entre Paris et Dijon.
      bonjour la consommation de carburant.
      pas de bons hôtels à Dijon.
      mais prendre un B737, il aurait fallu plusieurs Falcon pour qu’ils se reposent à l’aller comme au retour, puis prendre le bus du Bourget à leurs domicile parisiens.

  6. a quand un article sur les hélicoptères qui larguent de la neige dans les Alpes et les Pyrénées pour des skieurs qui payent un prix fou pour skier ?

  7. Une fois mise hors-contexte, n’importe quelle information peut faire naître une polémique stérile. Cet article en est le parfait exemple… malheureusement.

Comments are closed.