Cette jolie histoire remonte à quelques jours puisqu’elle a eu lieu ce mercredi 19 février 2020. À la demande d’une équipe de biologistes marins l’US Coast Guard a réalisé le transport aérien d’un phoque moine entre deux îles de l’archipel hawaïen. Pour cela un quadrimoteur Lockheed HC-130H Hercules a été mis à disposition avec son équipage afin de permettre à l’animal de voyager le plus rapidement possible. La mission était avant tout de lui sauver la vie.

Pohaku, la femelle phoque moine hawaïen.

C’est alors qu’ils réalisaient une surveillance de la population des phoques moines hawaïens (ou Monachus schauinslandi) sur l’île d’Oahu que les chercheurs du Marine Mammal Center se sont rendus compte qu’une femelle était au plus mal. Pohaku, c’est son nom, était amorphe et ne semblait plus s’alimenter. Ils ont alors pris la décision de la rapatrier en urgence vers leur centre sis à Kailua-Kona sur l’île d’Hawaï.
Dans ce genre de situation le MMC dispose d’un accord avec deux services fédéraux américains : le National Oceanic and Atmospheric Administration et l’US Coast Guard. Chacun a mis ses moyens au service des biologistes marins.

Et pour l’US Coast Guard cela a pris la forme d’un avion de reconnaissance et de transport Lockheed HC-130H Hercules. L’avion a permis depuis l’aéroport international d’Honolulu de transporter le mammifère marin jusqu’à celui de Kona en quelques dizaines de minutes seulement. Mais ce sont des moyens du NOAA qui ont permis son acheminement jusqu’au quadrimoteur et ensuite de celui-ci jusqu’au centre.
En vol les équipes de scientifiques étaient aux petits soins avec la femelle phoque moine hawaïen. Il faut dire que cette espèce est endémique à l’archipel américain, et particulièrement protégé. C’est un des symboles vivants de l’état du Pacifique.

La caisse transportant l’animal est transbordée du pick-up des biologistes marins vers le HC-130H Hercules.

Pour l’équipage du HC-130H Hercules il s’agissait d’une mission très simple mais très forte aussi en symbole par rapport à l’attachement de la population hawaïenne à cette espèce.
Il est d’ailleurs intéressant de voir que si l’USCG n’a pas particulièrement communiqué sur cette mission les associations écologistes de leur côté s’en sont données à cœur joie. Et les défenseurs de l’environnement ont rappelé le rôle prépondérant des femmes et des hommes d’équipages du quadrimoteur dans le sauvetage de Pohaku.
Aujourd’hui l’animal va mieux et les vétérinaires ont identifié l’origine de son malaise : une blessure, sans doute due à une hélice de bateau, mal cicatrisée. Ils espèrent pouvoir la relâcher dans le sanctuaire marin d’Oahu d’ici quelques semaines.
Ce vol rappelle celui d’un HC-27J transportant trois dauphins.

Photos © US Coast Guard.

 

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom