Et si finalement c’est à l’export que la version de combat du T-6 Texan II réussissait ? Ce mardi 25 février 2020 le Congrès américain a donné son feu vert à Beechcraft mais également à plusieurs de ses sous-traitants de vendre quatre exemplaires de l’AT-6B Wolverine. Pour mémoire cet aéronef est spécialisé dans l’appui tactique rapproché et l’observation tous-temps. La force aérienne tunisienne devient ainsi le premier client de l’avion après son récent échec auprès de l’US Air Force.

C’est surtout l’occasion pour les Tunisiens de poursuivre la modernisation de leur petite force aérienne. Car ces quatre avions d’attaque vont rejoindre prochainement les douze T-6C Texan II commandés l’an dernier auprès de Beechcraft et qui doivent entrer en service à partir de début 2021. Surtout ces futurs AT-6B Wolverine vont permettre à la Tunisie d’officiellement mettre au rencard les actuels trois derniers monoplaces Aermacchi M.B.326K en service depuis les années 1970. Dans la réalité des faits ces monoréacteurs de facture italienne ne volent plus depuis au moins quatre ans.

Le contrat s’élève à un peu plus de 295 millions d’euros. Outre les quatre avions le Congrès américain a autorisé l’exportation également bien sûr de tout un arsenal destiné à être tiré par ces monomoteurs. Des bombes à guidage laser GBU-10, GBU-12, et GBU-16 mais également des bombes lisses Mk-82 en font partis. La célèbre roquette de précision APKWS est également dans le «package». Et bien sûr des munitions pour les mitrailleuses de calibre 12.7mm de chaque avion. Des équipements d’avionique sont eux-aussi compris dans le lot ainsi que deux turbopropulseurs Pratt & Whitney Canada PT6A-68D complets de rechange.
Comme les avions d’entraînement ils doivent entrer en service l’an prochain.

La Tunisie pourrait bien n’être que le premier client export de cet avion de combat léger. On sait aujourd’hui que des pays comme le Maroc ou le Mexique se penchent dessus. Tous deux possèdent déjà des Texan II d’entraînement. Il faut dire que le potentiel des Wolverine est très fort dans le cadre des opérations de lutte contre les groupes terroristes armés.
Affaire donc à suivre.

Photo © US Department of Defense.

Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. Arnaud,
    J’aime lire  »rubriques » mais as-tu pensé a changer ton sondage sur les avions de la WW2 une fois de temps en temps?

    • Merci Pierre. Concernant les sondages ce n’est pas moi mais Gaëtan notre rédacteur en chef et webmaster. Je lui transmets immédiatement l’info.

Comments are closed.