Très honnêtement à moins d’être un archi-expert aéronautique il est difficile d’y voir le type d’avion dont il s’agit. Ce vendredi 29 mai 2020 le RAF Museum a révélé qu’un couple de Britanniques a découvert les restes d’un avion sur une plage du Lincolnshire. Après expertise il s’avère qu’il s’agit d’un bombardier-torpilleur Bristol Beaufighter TF Mk-X tombé en avril 1944. La question est désormais soulevée au Royaume-Uni sur l’avenir de cette épave.

Quand il y a quelques jours Debi Hartley et son concubin Graham Holden s’en vont promener en fin de matinée leur chienne Bonnie ils ne se doutaient sans doute pas de leur découverte. Le couple de quinquagénaires se balade sur la plage de Cleethorpes, à marée basse. Et là les deux citoyens britanniques aperçoivent une forme bizarre qu’ils n’avaient jamais remarqué. Pourtant Graham Holden dit venir sur cette plage presque tous les jours depuis plus de 30 ans. Indubitablement c’est une épave mais il ignore de quoi jusqu’à ce qu’il tombe sur un morceau d’hélice et surtout un fragment de voilure.

Élément identifié par le RAF Museum comme un fragment de voilure de l’avion.

Debi Hartley appelle alors les services de secours britanniques. La police présente sur place réclame la présence des HM Coast Guards, les gardes-côtes britanniques. Et dans ce genre de découverte la procédure est claire au Royaume-Uni : il faut en aviser la Royal Air Force. Celle-ci dépêche sur zone un historien du RAF Museum qui après quelques recherches atteste qu’il s’agit bien d’un avion, et même mieux d’un bombardier-torpilleur Bristol Beaufighter TF Mk-X.
En fait l’historien a fait un rapide travail d’enquêteur en recoupant les dimensions des pièces de l’avion avec les archives connues. Il a identifié l’épave comme étant celle de l’avion portant le sérial JM333 et appartenant au N°254th Squadron de la RAF.

Cet avion participait à une mission anti-sous-marine en Manche, en préparation du débarquement de Normandie, quand il a connu un grave avarie moteur. Nous étions alors le 21 avril 1944. Le pilote a réussi à ramener son avion au plus près de sa base de RAF North Coates mais a été obligé finalement d’amerrir à deux kilomètres seulement de la côte. Les deux membres d’équipage ont abandonné leur avion. Ils en ont été quitte pour une bonne séance de natation dans les froides eaux de la Mer du Nord avant de rentrer à la base. Le Beaufighter TF Mk-X a encore dérivé quelques minutes avant de couler.
Il n’a donc réapparu que 76 ans plus tard. Mieux vaut tard que jamais.

Ce genre de photo aide à y voir un avion. Un Beaufighter peut-être pas.

Désormais les HM Coast Guards ont placé un périmètre de sécurité autour de l’épave qui disparait à chaque marée haute et réapparait à chaque marée basse depuis. Selon les experts britanniques il sera difficile d’extraire le Beaufighter de sa gangue de vase et de sable. Plusieurs associations écologistes militent déjà pour que l’épave ne soit pas bougée, car elle abrite la vie sous-marine depuis sept décennies et demi. Il est difficile de prendre position dans une telle affaire mais à titre personnel je serais d’avis qu’on laisse là les restes de ce vénérable guerrier volant.

Photos © BBC.

 

Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. Je suis ravi de lire un tel article sur mon site d’aviation favori.Cela rentre en droite ligne dans ma réflexion sur l’opportunité de lire de telles choses sur Avions Légendaires ( restaurations avions vintage et découvertes d’épaves d’avions etc etc..)..Keep up the good work comme disent nos amis anglo saxons.

  2. Bonjour,
    le type d’algues accroché à un fragment de voilure de l’avion confirme que l’appareil est un Bristol Beaufighter ! Sûr de sûr !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom