L’accident s’est déroulé durant une mission d’entraînement. Un hélicoptère de combat Mil Mi-35M appartenant aux forces aériennes russes s’est écrasé ce jeudi 7 mai 2020. Lors de l’accident ce biturbine survolait le territoire ukrainien de Crimée, sous occupation de la Russie depuis un peu plus de six ans. Un des trois membres d’équipage est malheureusement décédé suite à cet écrasement.

C’est en début d’après-midi que l’accident s’est déroulé. Le Mil Mi-35M en question venait de décoller de sa base située sur l’aéroport de Simféropol, aujourd’hui dédié aux seuls vols vers la Russie. Plusieurs formations de voilures tournantes des forces russes ainsi qu’une unité de chasse y sont désormais également stationnés.
Du temps de la souveraineté ukrainienne cette plateforme aéroportuaire avait un rayonnement international, notamment vers l’Amérique du nord et l’Union Européenne. Depuis le début de l’occupation russe c’est autant un aéroport intérieur qu’une base militaire.

C’est dans les faubourgs de la ville de Djankoï, au nord de la Crimée, que le Mil Mi-35M s’est écrasé. Pour une raison encore inconnue d’ailleurs puisque les autorités russes n’arrivent pas à reconnaître s’il s’agit d’un crash pur et dur ou d’un atterrissage d’urgence qui se serait mal passé. La transparence n’est pas de mise dès lors qu’en Russie on parle de forces aériennes et/ou de Crimée. Là on parle des deux.

Tout juste sait t-on que les trois membres d’équipage ont été blessés dans l’accident. L’un d’entre-eux est décédé après son arrivée aux urgences hospitalières tandis que les deux autres sont en soins intensifs. L’un d’eux est d’ailleurs grièvement touché au niveau des jambes et des bras.
Les forces de sécurité russes ont de leur côté gelée la zone du crash, y interdisant l’accès aux journalistes. Même ceux des médias de propagande n’ont pas pu photographier le Mi-35M accidenté.

Le Mil Mi-35 est la version la plus récente du mythique Mi-24 daté de l’ère soviétique.

Selon plusieurs ONG dont Human Right Watch la Russie a depuis plusieurs semaines augmenté le nombre d’hélicoptères de combat déployés dans l’ancien territoire ukrainien de Crimée. La majorité d’entre-eux est constituée de Mil Mi-35M.

Photos © Keypublishing

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom