Le dictateur vénézuélien ne décolère pas. Ce vendredi 8 mai 2020 un avion de reconnaissance stratégique Boeing RC-135V Rivet Joint a été observé alors qu’il survolait le sud de la Mer des Caraïbes. Déjà il y a quelques semaines le régime autocratique de Nicolás Maduro menaçait les États-Unis de faire intercepter ses avions de patrouille maritime croisant dans la région par sa chasse. C’est la première fois qu’un tel avion-espion est repéré dans la région depuis de nombreux mois.

Depuis près d’un mois et demi le regain de tension entre Washington et Caracas est largement palpable. Il y a quelques jours Maduro annonçait que ses forces armées avaient empêchée un débarquement massif de forces spéciales américaines. Il annonçait la mort de huit personnes et l’arrestation de deux ressortissants civils américains. Les deux hommes en question travaillent pour un contractor spécialisé dans les missions clandestines.
Pour autant aucun bâtiment de l’US Navy spécialisé dans les opérations amphibies ni même dans le soutien aux Navy Seals n’a été observé aux Caraïbes depuis plusieurs semaines.

Dans le même temps le pouvoir vénézuélien accuse de plus en plus souvent l’US Navy de faire opérer des avions de patrouille maritime Boeing P-8A Poseidon et des avions de reconnaissance Lockheed EP-3E Aries au plus près de ses eaux territoriales. Pour autant que cela soit vrai les avions de l’aéronavale américaine demeurent strictement dans l’espace aérien international. Et c’est sans doute ce qui fait enrager le dirigeant sud-américain. Car même s’il a menacé d’envoyer sa chasse il n’aurait alors aucune légitimité à le faire, à moins de déclencher un incident diplomatique grave avec l’Amérique. N’oublions pas que Donald Trump a depuis quelques temps le régime Maduro dans son collimateur.

Dernier écueil en date donc le déploiement par l’US Air Force d’un de ses fleurons : l’avion de reconnaissance stratégique Boeing RC-135V Rivet Joint. Pour mémoire cette version est spécialisée dans la reconnaissance SIGINT, c’est à dire le repérage, l’identification, et l’interception des signaux à l’intérieur du spectre électromagnétique. Capables de demeurer une dizaine d’heures au-dessus d’une zone à observer le RC-135V Rivet Joint est actuellement un des principaux espions volants américains. Et ce vendredi 8 mai 2020 l’avion est demeuré une demi-douzaine d’heures au-dessus du sud de la Mer des Caraïbes sans jamais sortir de l’espace aérien international.

Photo © US Air Force.

Publicité

1 COMMENTAIRE

  1. ils veulent récupérer leurs mercenaires de la silvercorp? (info du washington post récupéré chez des proches de guaido)
    faut bien utiliser un moyen quelconque pour avoir des infos ^^

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom