Pour nombre de passionnés d’aviation la défense aérienne tchèque se limite bien souvent aux quatorze SAAB JAS 39C/D Gripen actuellement en dotation. Pourtant de plus en plus la Vzdušné Síly, la force aérienne tchèque, fait appel à ses jets légers L-159A ALCA pour protéger son espace aérien. Une mission qui s’est accrue avec la crise sanitaire durant laquelle les avions de combat étaient souvent immobilisés au sol afin de réserver des créneaux aux avions et hélicoptères de soutien. Une réalité que l’avionneur Aero observe de près dans le cadre du lent développement de son F/A-259 Striker.

Employer l’Aero L-159 ALCA comme chasseur de défense aérienne n’est pas aussi simple que cela en a l’air, même si l’avion s’y prête parfaitement ! Évidemment il ne faut pas espérer qu’il emporte des missiles air-air moyenne portée, et encore moins BVR : son armement se limite alors à un ou deux missiles air-air à courte portée AIM-9 Sidewinder de facture américaine et éventuellement une nacelle ventrale pour double canon de calibre 20 millimètres.
Mais alors avec une si faible charge de combat quel intérêt d’employer un tel avion comme chasseur ?

Cette photo au sol permet de mieux appréhender l’aspect compact de cet avion de combat léger. Le missile air-air sous son aile droite laisse peu de doutes par contre quant à sa mission.

En fait le L-159 ALCA sert un peu de bouche-trou dans ce genre de situation. Bien entendu donc il n’est pas le plus évident pour aller intercepter un Eurofighter EF-2000 Typhoon ou même un Mikoyan MiG-29 Fulcrum. Par contre face à des aéronefs plus lents comme les avions de ligne, d’affaire, de tourisme, les ULM, ou encore les hélicoptères il est bien plus adapté que le JAS 39C/D Gripen. Sa vitesse croisière est inférieure à celle du chasseur multi-rôle de facture suédoise. Surtout il possède une vitesse de décrochage inférieure à celui-ci le rendant essentiel face aux plus lentes machines volantes.

L’état-major tchèque le reconnait lui-même : le L-159A ALCA n’est pourtant pas l’avion idéal pour intercepter des hélicoptères ou des parapentes ! En fait il occupe cette fonction jusqu’à la livraison d’ici trois ans de la commande de quatre Bell AH-1Z Viper commandés en 2019. Ces hélicoptères de facture américaines prendront alors le relais, disposant eux-aussi de capacités air-air confirmées.

Patrouille de combat de l’aviation tchèque avec deux L-159A ALCA configurés en air-air.

Entre 2020 et le premier semestre 2021 la crise sanitaire planétaire du Covid-19 a énormément réduit les heures de vols des chasseurs JAS 39C/D Gripen tchèques. Il n’était alors pas rare de voir une patrouille de deux L-159A ALCA prendre l’alerte avec un missile air-air AIM-9 Sidewinder pour chacun. Fort heureusement il ne s’agissait dans chaque cas que d’un exercice ou bien d’une assistance à aéronef civil en difficulté. Aucun décollage n’a mis en péril la souveraineté de l’espace aérien de ce petit pays membre de l’OTAN et de l’UE.

Photos © ministère tchèque de la défense.

NDLR : Toutes les photos d’illustrations nous ont été transmises par le ministère de la défense de la République Tchèque suite à une manœuvre aérienne d’interception d’aéronef léger. C’est la raison pour laquelle les missiles AIM-9 Sidewinder qui y sont visibles sont tous des munitions d’exercice.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom