Que celles et ceux qui voient de la cancel culture et du «wokisme» partout se calment, il s’agit d’une opération très temporaire. À partir de ce samedi 3 décembre 2022, et pour une durée d’une semaine, l’aéroport francilien perd son patronyme de Charles de Gaulle. Il s’agit d’une décision visant à mettre en avant la journée internationale des personnes handicapées. Ce qui touchait au premier plan le père de la Ve République.

En effet le 1er janvier 1928 naquit à Trêves en Allemagne Anne de Gaulle, fille de celui qui n’était pas encore le général de Gaulle. Cette petite fille était porteuse de trisomie 21. Elle vécut durant vingt ans, jusqu’en février 1948. Le héros de l’appel du 18 juin chérissait sa fille. Il créa en 1945 quand celle-ci avait dix-sept ans la fondation qui porte son nom visant à accueillir les jeunes filles en situation de handicap mental. La fondation Anne de Gaulle était une des premières structures de ce genre en France.

C’est donc un élégant clin d’œil qu’Aéroports de Paris et le ministère des Transports ont décidé de faire à Anne de Gaulle. Depuis ce samedi l’aéroport de Roissy ne porte plus le patronyme de son père mais le sien. Une manière aussi de rappeler que les personnes en situation de handicap ne sont pas différentes de celles valides, elles ont aussi leur place dans le monde de l’entreprise et des administrations, dans le monde du travail. L’aéronautique française a d’ailleurs toujours été, grâce à des entreprises comme Airbus Helicopters, Daher Socata, Dassault Aviation, ou encore Thales, des pionnières dans l’emploi des personnes en situation de handicap. ADP, exploitant de Roissy n’y fait évidemment pas exception. Le monde aéronautique est une industrie toujours plus humaine et aux valeurs d’inclusion qui ne se sont jamais démenties.

Jusqu’au 10 décembre 2022 donc les passagers du monde entier vont arriver à Paris via l’aéroport de Roissy-Anne de Gaulle. Une originalité qu’il a fallu communiquer à l’ensemble des plateformes aéroportuaires de la planète afin qu’elles mettent leurs systèmes à jour. Une originalité qu’il faut aussi expliquer aux passagers, afin de les sensibiliser à la cause de l’emploi des personnes en situation de handicap.

Donc si cette semaine vous passer par l’aéroport parisien n’hésitez pas à aller jeter un coup d’œil à son frontispice modifié en Anne de Gaulle. C’était mon coup de cœur de ce weekend.

Photo © Wikimédia Commons.

Publicité

11 COMMENTAIRES

  1. Étant moi même le papa d’une fille handicapée (atteinte d’un autre syndrome que la trisomie 21), j’approuve l’initiative et le message qu’elle porte au monde entier.

    • C’est aussi le rôle de notre site de relayer les initiatives qui nous semblent positives et bienveillantes. C’est aussi le visage de l’aéronautique du 21e siècle.

  2. Voilà un peu d’humanité dans le monde de bruts dans lequel nous vivons. Belle initiative, Arnaud, de relayer cette information. Continuez à nous faire rêver et tutoyer les étoiles !

  3. Si le titre de la news était un poil moins raccoleur (si, si 🙂 personne n’aurait l’idée d’y voir l’ombre de la cancel culture ou du wokisme.

    • Comme j’ai l’entendement difficile, ce serait sympa de nous dire en quoi le titre de cette actualité est racoleur. L’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle va s’appeler Anne-de-Gaulle pendant une semaine, en hommage aux personnes handicapées et à la fille du Général de Gaulle, à qui il a toujours voué un amour infini et auprès de qui il a été enterré. Va aussi falloir apprendre ce que veut dire cancel culture et d’où vient le mot woke : le premier correspond à une volonté de rectifier l’histoire a posteriori en annulant des faits avérés et l’autre est une citation de la chanteuse Eryka Badu demandant au gens de rester éveillés face aux injustices, particulièrement au racisme. Il faut quand même en avoir sous le pied pour faire un commentaire pareil sur un article généreux et ouvert, qui en plus souligne la grande humanité de De Gaulle.

  4. Bonjour je suis le papa d une fille handicapée moteur avec un fauteuil roulant ayant la licence a cherché à plusieurs fois l’emploi à Roissy mais vaines aucune chance parce que elle est handicapée

  5. Merci pour cet article: j’ai moi même déjeuné avec des personnes trisomiques à la cantine d’airbus Saint Nazaire: des ouvriers toujours très consciencieux!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom