Accident mortel d’un Sea King Mk-45 au Pakistan.

Le drame s’est produit directement dans l’enceinte de la base aéronavale d’Akram, au Baloutchistan près de la frontière avec l’Iran. Ce lundi 4 septembre 2023 au matin un hélicoptère de lutte anti-sous-marine et de sauvetage en mer Westland Sea King Mk-45 appartenant à la Pakistan Navy s’est écrasé. Les trois membres d’équipage sont décédés dans l’accident pour lequel les investigations s’orientent déjà vers une cause mécanique lié au vieillissement de l’appareil lui-même. C’est le second accident mortel sur une telle machine au sein de l’aéronavale pakistanaise en seulement cinq ans.

On a un temps cru que l’accident avait incriminé un des Westland Commando revendus de seconde main par le Qatar à l’été 2021 avant que les autorités pakistanaises ne viennent confirmer qu’il s’agissait bien d’un des Sea King Mk-45 d’origine. Ces hélicoptères de lutte anti-sous-marine et de recherches-sauvetages en mer ont été achetés directement auprès de Westland à la fin des années 1970. Ils sont à un standard équivalent aux Sea King HAS Mk-1 en service dans la Fleet Air Arm à la même époque mais modernisés au cours de la décennie suivante.

Le distinguo entre Westland Commando et Sea King Mk-45 est essentiel pour comprendre ce drame qui, rappelons le, a coûté la vie à trois militaires pakistanais. En effet là où les machines ex qataries étaient réputées fiables et très bien entretenues il en est tout autrement de celles en dotation depuis 45 ans dans la Pakistan Navy. Les Sea King Mk-45 sont fréquemment pointés du doigt pour leur déliquescence et leur délabrement avancé. Et les premières causes avancées pour expliquer le crash vont dans ce sens : rupture de la poutre de queue lors du décollage et affaissement immédiat du rotor anticouple. Ce sont là deux signes évidents, bien connus des spécialistes, d’hélicoptères peu voire mal entretenus. En août 2018 ce fut déjà la cause avancée pour un précédent accident ayant touché un autre Sea King Mk-45. À l’époque il y avait sept personnes à bord et quatre étaient décédées, l’hélicoptère étant alors configuré en recherches et sauvetages en mer.

Dans l’accident de ce matin c’est différent le Westland Sea King Mk-45 n’accueillait que trois personnels, l’équipage type au sein de la Pakistan Navy pour une mission de lutte anti-sous-marine. On ignore actuellement si une interdiction de vol, partielle ou complète, va être ordonnée par les autorités pakistanaises. Si on excepte deux Mil Mi-14 Haze d’origine soviétique à peine moins âgés les Sea King Mk-45 sont les seuls hélicoptères de combat maritime en dotation au Pakistan. Leur remplacement n’est actuellement pas à l’ordre du jour, en tous cas ne l’était pas avant ce crash.

Photo © Pakistan Navy.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires
Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

DFS Olympia Meise

Dans les années 1930, les prouesses aéronautiques fascinent les foules. Il était donc dans l’air du temps d’inclure le Vol à voile comme discipline de démonstration aux

Lire la suite...