FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : De Havilland D.H.95 Flamingo
Constructeur : De Havilland Aircraft Company Ltd.
Désignation : D.H.95
Nom / Surnom : Flamingo
Code allié / OTAN :
Variante : Hertfordshire
Mise en service : 1939
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Avions de transport
Rôle et missions : Avion de transport royal, transport de hautes personnalités, transport de personnels.

HISTOIRE

De Havilland D.H.95 Flamingo :
L'avion personnel de Churchill et George VI”

La Seconde Guerre mondiale est une époque charnière pour la Royal Air Force. Elle lui a permis d’asseoir sa suprématie sur l’ensemble des autres forces aériennes européennes, Luftwaffe comprise. L’une des clefs de son succès a été son très large éventail de missions remplies dont certaines peuvent paraître surprenantes en temps de guerre. C’est ainsi qu’alors que le conflit perdure la RAF continue d’aligner des avions spécialement dédiés au transport de hautes personnalités, et notamment celui de la famille royale. La machine la plus souvent affectée à ce rôle discret est alors l’élégant bimoteur De Havilland D.H.95 Flamingo.

Les origines de cet avion remontent en fait à l’aviation commerciale. En 1937 l’avionneur De Havilland développe, pour les besoins des compagnies assurant des vols courts-courriers, un bimoteur civil. Désigné D.H.95 et baptisé Flamingo l’avion vise en fait plutôt les petites compagnies aériennes plus que la British Overseas Airways Corporation. Cette géante n’est alors pas le cœur de cible du D.H.95.

Les designers et ingénieurs britanniques travaillent assez vite puisque le prototype réalise son premier vol le 22 décembre 1938.
Extérieurement l’avion se présente sous la forme d’un monoplan à aile haute bimoteur de construction intégralement métallique. Il est doté d’un empennage double dérive. Le De Havilland D.H.95 Flamingo possède un train d’atterrissage classique escamotable ainsi qu’une roulette de queue orientable. Sa propulsion est assurée par deux moteurs en étoile Bristol Perseus Mk-XVI de 930 chevaux entraînant chacun une hélice tripale en bois et métal. Si son cockpit est triplace, pour pilote, copilote, et mécanicien-navigant, sa cabine elle peut accueillir jusqu’à 17 passagers.

Et très rapidement une première commande arrive de la part du transporteur Jersey Airways. Le service commercial des deux avions commandés débute en mai 1939 entre Londres et l’île anglo-normande de Jersey. La BOAC elle aussi achète de tels avions pour ses liaisons courtes distances. Cependant le déclenchement de la guerre en septembre de la même année va radicalement changé la donne.

Entre temps en mars 1939 l’Air Ministry émet la Specification 19/39 relative au développement d’une version de transport militaire désignée D.H.95 Hertfordshire. À la différence des Flamingo ce nouvel avion ne possède pas hublot, il doit être livré en configuration fret, bien que prévu pour transporter jusqu’à vingt-deux soldats équipés. Malheureusement après le vol du prototype le contrat est annulé, l’avion n’étant pas jugé satisfaisant par la Royal Air Force.

Pour autant en juin 1939 la RAF reçoit trois De Havilland D.H.95 Flamingo. Deux sont affectés au King’s Flight en charge des missions de transport du roi George VI et de sa famille et le dernier au squadron 24 comme avion personnel de liaisons du premier ministre britannique. Si Neville Chamberlain ne l’a sans doute jamais utilisé, n’aimant notoirement pas voler, il en est tout autrement de Winston Churchill qui en a fait son avion personnel durant tout le conflit. En tous cas en ce qui concerne ses déplacements à l’intérieur de la Grande Bretagne.
Ils sont alors désignés Flamingo Mk-I.

Le 16 juin 1940 le premier ministre Winston Churchill met son avion à disposition du sous-secrétaire d’état français à la guerre afin que celui-ci se rende en Angleterre pour continuer la guerre aux côtés des Britanniques. C’est dans la région de Bordeaux que le De Havilland Flamingo Mk-I embarque Charles de Gaulle pour la Grande Bretagne.
Moins de 48 heures plus tard il lit sur les ondes de la BBC son historique appel du 18 juin.

Durant toute la guerre George VI va utiliser un de ses Flamingo pour se rendre sur les différentes bases et casernes des armées alliées en Grande Bretagne. Son King’s Flight utilisa cependant d’autres machines comme le Lockheed Lodestar ou même le Douglas Dakota, mais de l’avis du souverain britannique son favori restait encore cet étrange bimoteur à aile haute.

Il est à noter qu’en 1940 quand l’armée allemande débarque à Jersey, seul territoire britannique sous occupation jusqu’en 1945, la Luftwaffe met la main sur un des D.H.95 Flamingo de Jersey Airways. Cependant elle ne le réquisitionne pas, et quelques jours plus tard l’avion disparait au nez et à la barbe de la Wehrmacht. En fait un équipage l’a fait décoller pour rejoindre le sud de l’Angleterre avec à son bord une vingtaine de réfugiés.

Quelques semaines après cette rocambolesque évasion la Fleet Air Arm réquisitionne l’avion en question qui reçoit la désignation de Flamingo Mk-II. Il est versé au squadron 782 sis à RNAS Donibristle en Écosse. Utilisé comme avion de liaisons et de transport postal il est rejoint fin 1944 par un avion déclassé par la BOAC.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale presque tous les De Havilland Flamingo de la Royal Air Force et de la Fleet Air Arm sont rendus à la vie civile. Seule exception l’avion personnel de George VI demeure à son service jusqu’en 1948. Mais usé et irréparable il est finalement ferraillé à cette époque.

Avion mineur aussi bien dans l’histoire de la RAF que dans celle de De Havilland le D.H.95 Flamingo n’en demeure pas moins un avion de transport plutôt attachant par son allure inhabituelle et son service qui a duré toute la guerre. De nos jours aucun exemplaire ne semble avoir été sauvegardé.

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : De Havilland Flamingo Mk-I
Envergure : 21.34 m
Longueur : 15.72 m
Hauteur : 4.65 m
Motorisation : 2 moteurs en étoile Bristol Perseus Mk-XVI
Puissance totale : 2 x 930 ch.
Armement : aucun
Charge utile : Entre 10 et 14 passagers suivant la configuration.
Poids en charge : 8165 kg
Vitesse max. : 390 km/h au niveau de la mer
Plafond pratique : 6350 m
Distance max. : 2150 Km à masse maximale.
Equipage : 4
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du De Havilland D.H.95 Flamingo

PROFIL COULEUR

Profil couleur du De Havilland D.H.95 Flamingo

VIDÉO

Vidéo d'archives du De Havilland D.H.95 Flamingo.