FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : MD Helicopter MD-600
Constructeur : MD Helicopters Inc.
Désignation : MD-600
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1995
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Hélicoptères
Rôle et missions : Hélicoptère léger polyvalent

HISTOIRE

MD Helicopter MD-600 :
L'ultime évolution du Cayuse”

Dans l’industrie aéronautique les sagas ne sont pas si rares que ça. Des évolutions d’aéronefs sur plusieurs années voire plusieurs décennies qui permettent ainsi aux industriels de faire fructifier une image de marque et ainsi s’assurer à moindre coût des retours sur investissements. Ces sagas sont d’autant plus présentes chez les hélicoptéristes qui n’hésitent plus à tomber dans cette facilité d’ingénierie. L’un des exemples les plus frappants est celle qui donna naissance au MD Helicopter MD-600 américain.

C’est au début de l’année 1991 que le constructeur McDonnell-Douglas se lança dans le développement d’une version agrandie de son hélicoptère MD-520N, doté du célèbre système NOTAR. Les ingénieurs avaient eut l’idée d’augmenter sa longueur d’environ un mètre et demi, tant au niveau du fuselage que de la poutre de queue. L’idée était alors que ce futur appareil puisse servir au profit des forces spéciales américaines, et donc embarque plus de commandos à bord. Dans le même temps une percée du marché civil et parapublique était fortement envisagée. Dès lors McDonnell-Douglas lança son programme sous la désignation de MD-630N.

En fait ce principe était loin d’être nouveau. Déjà en France durant la décennie précédente il avait donné naissance à un véritable succès incontestable. Quand l’Aérospatiale SA.330 Puma fut agrandi et remotorisé il donna naissance à l’Eurocopter AS.332 Super Puma. Les ingénieurs américains espéraient pouvoir surfer sur le même concept.
Leur MD-630 se présentait donc comme un MD-520N agrandie et disposant d’une turbine légèrement plus puissante.
Finalement en octobre 1994 le MD-630 fut révélé au monde entier sous la désignation de MD-600N. Quelques jours plus tard, le 22 novembre 1994 il réalisa son premier vol et devînt par la même occasion simplement MD-600, sa désignation définitive.

Quelques mois plus tard, en mars 1995, l’hélicoptère fut officiellement déclaré apte à servir sur les marchés civils et parapubliques par l’aviation civile américaine. Dans le même temps l’US Army annonça essayer l’hélicoptère mais sans succès, le McDonnell-Douglas MD-600 n’intéressait pas les militaires américains qui le trouvaient trop lent, trop lourd d’emploi, et finalement inadapté aux opérations spéciales.
Dès lors l’hélicoptériste visa les marchés parapubliques, ceux des forces de l’ordre et des services d’évacuation sanitaire aéroportée.

En 1999 c’est MD Helicopter, nouvelle raison sociale de l’ancienne branche voilure tournante de McDonnell-Douglas, qui reprit la commercialisation de cet hélicoptère de nouvelle génération. Et les contrats se concentrèrent alors principalement sur les États-Unis. L’US Border Patrol, en charge de la garde des frontières américaines, passa commande pour quarante-cinq machines destinées aux missions de surveillance, mais aussi d’interpellation et d’évacuation sanitaire. Ils entrèrent en service entre 1999 et 2002, en remplacement des Bell UH-1H Iroquois achetés une vingtaine d’années plus tôt auprès de l’armée américaine. Cependant suite à de trop nombreuses pannes et à une relative inadaptation aux missions les MD-600 quittèrent l’US Border Patrol entre 2016 et 2018. Ils furent remplacés par des AW.139 et des H125, deux modèles de facture européenne.

Hormis l’US Border Patrol quelques exemplaires furent vendus aux services de police de diverses villes américaines. Mais dès le début des années 2000 le MD Helicopter MD-600 devînt le chouchou des équipes SWAT (pour Special Weapons and Tactics) c’est à dire les équivalents américains de nos antennes locales du RAID français. Plusieurs en firent l’acquisition.
À l’étranger des pays comme le Brésil, le Costa-Rica, ou encore la Turquie ont fait l’acquisition de telles machines pour leurs services de police.

Toujours en production en 2019 le MD Helicopter MD-600 peine cependant toujours autant à percer, en grande partie en raison de la redoutable concurrence de machines comme l’Airbus Helicopters H130, le Bell 407, ou encore le Leonardo AW.119. Ces trois hélicoptères sont très bien implantés, néanmoins l’hélicoptère doté du système NOTAR réussit encore à se vendre, tant bien que mal.

Drôle de fin pour un concept né durant les années 1960 avec le très réussi Hughes OH-6 Cayuse. Pour autant ce MD Helicopter a subi de plein fouet la concurrence d’un appareil surprenant et bien plus réussi : le MD-900 Explorer… du même constructeur. Un phénomène qui a joué et joue toujours en sa défaveur. Pourtant pour bon nombre de passionnés d’aviation le MD-600 est indubitablement un hélicoptère avec une esthétique très réussie. Dommage que la technologie ne suive pas forcément.

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : MD Helicopter MD-600
Envergure : 8.38 m diamètre du rotor principal.
Longueur : 11.79 m
Hauteur : 2.65 m
Motorisation : 1 turbine Allison 250-C47
Puissance totale : 1 x 610 ch.
Armement : Normalement aucun, mais possibilité d'emporter des nacelles de mitrailleuses et roquettes en paniers.
Charge utile : Entre 6 et 8 passagers
Poids en charge : 1859 kg
Vitesse max. : 275 km/h à 1350 m
Plafond pratique : 5700 m
Distance max. : 650 Km à charge maximale.
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du MD Helicopter MD-600

PROFIL COULEUR

Profil couleur du MD Helicopter MD-600

VIDÉO

Vidéo promotionnelle du MD-600.