Windfighters : le « Top Gun » coréen moderne

[DVD] Windfighters : le « Top Gun » coréen moderne

windfighter-dvdChouette, un film d’avion de combat qui sort, oui mais en DVD ! Il est vrai que nous autres passionnés d’aéronautique militaire sommes véritablement sevrés de film d’aviation, un genre marginal dans la production ci
nématographique. Bien sûr, le sujet de l’aviation est abordée, mais souvent comme support à un autre récit, comme l’alcoolisme et la dépendance dans l’excellent « Flight », avec D. Washington, sorti il y a quelque mois. Cela est d’autant plus exaspérant que les dernières productions du genre « Guerre Aérienne », malgré le partenariat officiel des armées, ont simplement montrés de belles images, comme dans les Chevaliers du Ciel, ou ont été de véritables « nanard », revoir le film « Furtif » avec l’US Navy. Alors, on n’est obligé de se repasser les mêmes films des années 80-90 : « Top Gun » (évidemment), le « Vol de l’Intruder » ou encore « FlyBoys ». Et bien, « Windfighters – Les Guerriers du ciel » répond à ce manque de diversité.

D’abord le pitch, comme on dit :

Nous vivons les derniers jours de paix…
Alors que les tensions entre les deux Corée sont à leur apogée, une attaque aérienne d’une rare violence déstabilise le pays et bouleverse le monde. Pour éviter une guerre atomique sans précédent, une troupe d’élite s’élance livrer combat dans le ciel. Leur mission : anéantir une base nucléaire ennemie et sauver l’un des leurs.
De leur courage et de leur sacrifice dépendra l’avenir de toute une nation.

Alors c’est sur, ce film reprend un scénario assez classique pour le genre : un pilote casse-cou et insouciant, un co-pilote simplet comme faire valoir, une belle fille dans l’armée (mécanicienne ici), des pilotes en concurrence, des supérieurs sévères et bienveillants et, bien évidemment, des « vilains » qu’il faut frapper par une mission suicide et non officielle… On a même le droit à quelques passages en clin d’œil à « Top Gun », notamment la scène du début avec le héros au volant de sa moto (sans casque) roulant le long d’une plage au coucher du soleil.

Et quand bien même l’histoire peut paraître un peu déjà vue, ce film est moderne sur plus d’un point. Sur le plan visuel, c’est certains les images n’ont plus 30 ans d’âge et sont vraiment d’excellente qualité. Les effets spéciaux sont eux ébouriffants, surtout en combat aérien (bien qu’un peu surréalistes parfois). Enfin une réalisation dynamique à souhait , comme le cinema coréen sait si bien faire, ne laisse pas de temps mort. Du coup ici, le parallèle est à plus faire avec les cinématiques de jeux vidéo. On se croirait dans la série des Tom Clancy’s H.A.W.X. avec des combats aériens en plein Séoul, où les avions passent entre les buildings et sous les ponts.

A ce propos, que voit-on comme appareil dans ce film ? Grace à la participation active de la « Daehan Minguk Gonggun » (armée de l’air sud-coréenne, présentée dans ce focus), la vraie vedette est le F-15K. La version sud-coréenne du Eagle américain, malgré sa livrée « gris foncé mat », est bien mis en valeur à grand renfort de post combustion. L’autre appareil autochtone, présent au début et à la fin, est le tout récent KAI T-50 Golden Eagle et sa « glissage de queue » (une figure que je vous laisse découvrir). La Corée du Nord, surévaluée dans le récit, est quant à elle représentée par le MiG-29 d’origine russe. Les dogfights du film opposent essentiellement les Fulcrum et les Eagle aussi bien au canon, qu’aux missiles. A noter, que les équipes coréennes de sauvetage au combat ont aussi le droit aux honneurs.

Allez pour faire une critique vraiment complète, je dois relever deux petits trucs vraiment exaspérants : déjà l’accent britannique (et totalement décalé) du doublage des représentants des forces américaines, et ensuite l’erreur grossière de présenter un B-2 qui aurait décollé d’un porte-avions US. Allez, je passe l’éponge !

Au bout du compte, « Windfighters » est vraiment distrayant car il s’agit aussi d’une comédie , essentiellement dans les relations entres les protagonistes (contrairement à ce que laisse penser la bande-annonce française ci-dessous). Le film sait jongler entre le réalisme des images des appareils de l’armée et les scènes spectaculaires en image de synthèse. Ce « Top Gun » coréen aurait pu mériter une sortie cinéma, histoire de profiter de ces images sur grand écran. Tout de même, un bon moment DVD à partager entre férus d’aviation, mais pas seulement…

Windfighters – Les Guerriers du ciel
Wildside Film
Sortie le 10 juillet
DVD et Blu-Ray
1h 50mn

Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.

5 COMMENTAIRES

  1. En voyant l’affiche dans le métro parisien je me suis « wouah un nouveau film d’avions, que du bonheur ! » Vous n’imaginez même pas combien ma déception fut grande. J’ai loué ce film en VOD, ne faites pas la même erreur que moi, vous y perdrez votre temps et votre argent.Et c’est un grand passionné d’aviation qui vous parle.

    Le synopsis avait l’air prometteur : une poignée de pilotes d’élite sur fond de tensions entre les deux Corées, cela me semblait assez crédible. Le tout avec « prises de vues aériennes époustouflantes ». J’ai de suite pensé aux Chevaliers du Ciel, donc je voulais à tout prix voir si cela valait les magnifiques (les mots me manquent) prises de vue d »Eric Magnan.

    Oubliez. Quelques belles prises certes, le reste n’est qu’animations informatiques. Les combats aériens ?? HAHAHAHAHAHAHA. Rien que la scène du début m’a mit la puce à l’oreille. Le mec qui redresse au dernier moment au dessus de l’eau à quelques mètres de la foule, le gars qui fait ça chez nous se prendra au minimum un coup de pieds au cul astronomique et un avis d’expulsion de la planète Terre. Sérieusement le jour où un F-15 vire comme ceux-ci je veux bien me faire couper les c*******.

    Ensuite le scénario : comme je le disais précédemment il avait l’air prometteur. J’ai arrêté au bout de 20 minutes. Les dialogues sont aussi intéressant qu’un champs de céréales dans la Beauce, mon dieu pardonnez ces hommes car ils ne savent pas ce qu’ils font. Cela donne une bien belle image de l’armée de l’air sud-coréenne. Une vaste blague. Allez deux petits moments croustillants :
    -« Le sergent Yun est notre meilleur mécano. 300 vols sans aucun pépin. »
    Ca veut dire que les autres mécanos sont des branquignoles ? J’aimerais pas être pilote en Corée du Sud moi…
    -« Tu connais le système [j’ai oublié le nom] du F-15 ?
    – Ah non… »
    C’est top ça un pilote qui ne connait pas son avion !

    Et les acteurs…oh lala mes aïeux… Du stéréotype en veux-tu en voilà. L’espèce de jeune tête brûlée tête à claques, irrespectueux, et bien sûr l’habituelle love story bien nian-nian avec une superbe (ça au moins c’est le seul avantage de ce film) mécano. Nan mais sérieusement si l’armée sud-coréenne est comme ça je serais un des habitants je fuis le pays sans réfléchir. Et les dialogues bourrés d’humour à deux balles, une armée de beaufs. Bon je ne pense pas que la ROKAF (Royale Korean Air Force) soit composée d’imbéciles pareils, mais s’ils regardent ce film je pense qu’il vont vite ressentir de la honte et perdre toute crédibilité aux yeux de leur peuple et du monde entier….

    Des moments qui rappellent bien Top Gun aussi. La scène avec la moto qui fait la course avec un ULM (je préférais le F-14) et celle où l’avion passe à ras la tour de contrôle, faisant renverser le café du commandant.

    Côté son, par contre, rien à dire.

    A côté les Chevaliers du Ciel là c’était du grand art ! Bon le scénario un peu tiré par les cheveux, des rôles un peu stéréotypés, mais on avait de VRAIES prises de vues avec de VRAIS avions. Un peu plus réalistes. Pas des engins qui font des quadruples backflips 360° avec retourné acrobatique trois quart nord-est delamortquitue.

    Bref, pas drôle, pas divertissant. A oublier.

    • pareil immense deception que ce navet…..
      ça ne vaut absolument -mais alors, méme pas en réve !!- les tres bon « chevaliers du ciel » ou « top gun ».
      à oublier !!

      • Vous avez vraiment trouvé « bons » Jérome la version ciné des Chevaliers du Ciel ? Y avait que dalle niveau scénario, le jeu d’acteur était plat (malgré de très très bons comédiens) et certaines scènes aéronautiques étaient ridicules. A la limite « Ces merveilleux fous volants dans leurs drôles de machines » était un film d’aviation plus crédible.

  2. Bon bah un pote me l’avait prêté, je l’ai regardé, et je dois l’avouer, ils ont réussi à faire encore plus naze que Les Chevaliers du ciel. C’est pas peu dire.

Laisser un commentaire