Le Canada renfloue un Northrop Nomad datant de la Seconde Guerre mondiale

Le Canada renfloue un Northrop Nomad datant de la Seconde Guerre mondiale

C’est une opération émouvante à laquelle participe plusieurs militaires canadiens. Depuis le 25 octobre 2014 des éléments de l’Aviation Royale Canadienne participent au renflouement de l’épave d’un avion militaire de la Seconde Guerre mondiale. L’appareil en question est un monomoteur Northrop Nomad.

Conçu initialement comme avion d’attaque pour les besoins de l’US Army Air Corps, sous la désignation de Northrop A-17, le Nomad a surtout été utilisé par les Canadiens comme avion d’entraînement avancé. En fait, ceux-ci étaient initialement destinés à l’Armée de l’Air mais au lendemain de la capitulation française de 1940, ils furent directement (et assez discrètement) versés par les Américains aux forces du Commonwealth.

Sur ce cliché le numéro de série du Northrop Nomad apparaît parfaitement bien.
Sur ce cliché le numéro de série du Northrop Nomad apparaît parfaitement bien.

L’avion renfloué portait le numéro de série 3521. Il s’est abîmé dans les eaux glacées du lac Muskoka dans la province de l’Ontario dans la soirée du 13 décembre 1940 après avoir heurté en vol un autre avion similaire au cours d’une mission de recherche d’un pilote porté disparu. Les deux membres d’équipage, le lieutenant Peter Campbell et l’aviateur-chef Ted Bates, furent tués dans l’accident.

Ce n’est qu’en juillet 2010 que la police canadienne a découvert par hasard l’épave du Northrop Nomad 3521.
Un peu plus de deux ans après cette découverte, en octobre2012, une équipe de plongeurs de la Marine Royale Canadienne récupérait les dépouilles des deux aviateurs afin que ceux-ci bénéficient d’obsèques officielles. Leurs restes ont été mis en terre.

Désormais c’est donc au tour de leur aéronef de sortir des eaux. L’opération doit se dérouler durant une dizaine de jours. La Garde Côtière Canadienne, membre active de l’opération, a d’ailleurs mis disposition une barge dotée d’une grue hydraulique.
Aux vues des premières images fournies par l’Armée Royale Canadienne, le Nomad 3521 semble en très bon état général de conservation. Les principaux éléments de structure mais aussi une partie de la peinture semblent intacts.

Un Northrop Nomad sous livrée canadienne durant la Seconde Guerre mondiale.
Un Northrop Nomad sous livrée canadienne durant la Seconde Guerre mondiale

A la fin de cette opération de renflouement l’épave prendra le chemin du musée national de l’Aviation Royale Canadienne à Trenton, là aussi dans la province de l’Ontario. Il devrait ensuite être restauré avant une éventuelle exposition au public, aux côtés d’autres avions de cette époque, tels le Douglas Dakota ou le Hawker Hurricane.

En tous cas chapeau bas aux archéologues et militaires qui mènent cette opération. A leur manière ils rendent vivante l’histoire de l’aviation.

Photos © Aviation Royale Canadienne.

 

3 COMMENTAIRES

  1. Je m’apprêtais a rédiger un article sur la question mais notre ami Arnaud m’a devancé…
    Voici donc quelques informations complémentaires que j’ai pu glaner. En fait, contrairement à ce qui a été affirmé dans certains médias, la localisation de l’épave n’est pas le fruit du hasard. En 2010, l’Unité de recherche et de récupération sous-marines de la Police provinciale de l’Ontario a entrepris de nouvelles recherches en vue de retrouver le Nomad 3521 disparu depuis si longtemps. Les membres d’un groupe local, le Lost Airmen of Muskoka Project, avaient suscité ce regain d’intérêt. À l’aide de diverses techniques, notamment un sonar latéral, elle a cartographié le lit du lac autour de l’endroit où l’appareil s’était englouti et l’a finalement retrouvé. Un bel hommage à ces aviateurs

Laisser un commentaire