Le Tornado GR Mk-4, un avion d’attaque toujours aussi efficace

Le Tornado GR Mk-4, un avion d’attaque toujours aussi efficace

L’engagement par la Royal Air Force de ses biréacteurs Tornado GR Mk-4 contre les forces terroristes de Daech en octobre dernier a démontré une fois encore que cet appareil demeure un excellent avion de combat. Certes l’éloignement de stationnement sur l’île de Chypre, à mettre en parallèle de celui des Rafale français aux Émirats, ne joue pas en sa faveur. Pourtant moyennant ravitaillement en vol il sait une fois encore démontrer toute sa souplesse d’emploi.

Initialement pensé pour la pénétration tous-temps à basse altitude, le Tornado IDS a su au Royaume-Uni, et notamment avec le standard GR Mk-4, devenir un redoutable avion d’attaque de précision et d’appui aérien rapproché.
Engagés depuis le 21 décembre 2014 dans les combats autour du Mont Sinjar les Tornado d’attaque de la RAF font mouche à chaque sortie.

À l’instar de leurs homologues américains, canadiens, ou français les pilotes britanniques ont massivement recours en la bombe à guidage laser GBU-12, véritable vedette de ces bombardements contre les djihadistes. Cependant ils utilisent également une arme « maison » typiquement anglaise : le missile air-sol Brimstone.
Extrêmement précis, de l’ordre de cinquante centimètres, rapide, quasiment indétectable après son tir, il est capable de traiter une grande variété de cibles, allant des casemates légères aux blindés les mieux protégés, et bien sûr les constructions non fortifiés, certains ponts, mais aussi les vedettes légères.
On pourrait considérer qu’il est une alternative entre le Hellfire et le Maverick, tous deux américains.

Image typique de l'engagement contre Daech avec une patrouille britannique d'attaque sur Tornado GR Mk-4.
Image typique de l’engagement contre Daech avec une patrouille britannique d’attaque volant sur Tornado GR Mk-4.

Souvent décriés, jusque dans les rangs de la Royal Air Force, le Tornado GR Mk-4 est pourtant bien le meilleur avion d’attaque et le plus polyvalent depuis le retrait des McDonnell Phantom FGR Mk-2 au début des années 1990. Pas sûr que le Typhoon ne lui arrive à la cheville.
Ce qui signifie que jusqu’à l’arrivée d’un véritable remplaçant le Tornado d’attaque doit demeurer en service au sein de l’aviation britannique.

Photos © UK Ministry of Defence.

3 COMMENTAIRES

  1. Programme Eurofighter: Eh oui, quand ce n’était pas prévu à la conception, c’est plus difficile après de modifier.
    Il n’empêche que le Tornado avait des difficultés de mise au point (quelques protos perdus) comme l’étaient le s F-4 et F-14.
    Bientôt et pour des années encore, les Anglais vont se retrouver avec 3 types d’avions de 1ère ligne: F-35, Typhoon et Tornado. Pas du tout dans l’air du temps.

Laisser un commentaire