Au sein de l’US Marines Corps aussi les évolutions géopolitiques laissent des traces. Dernier exemple en date la mise en sommeil ce mardi 15 novembre 2022 de l’escadron HMLA-269 Gunrunners spécialisé dans l’appui tactique rapproché. Ses hélicoptères Bell AH-1Z Viper et UH-1Y Venom vont devoir être dispatchés parmi les autres unités du 2nd Marine Air Wing. Il s’agit là d’une décision consécutive au plan Force Design 2030 élaboré par le Pentagone.

Stationné jusque-là à MCAS New River en Caroline du Nord l’escadron HMLA-269 Gunrunners s’était illustré il y a quelques années en menant des actions d’appui et d’attaque au sol aux profits des troupes alliées engagées en Afghanistan. Elle avait ensuite été mise en avant par un fait plus anecdotique : elle fut la dernière formation aérienne du 2nd Marine Air Wing a transitionner du Bell AH-1W Super Cobra au Bell AH-1Z Viper actuel.
Et quand le programme Force Design 2030, devant préfigurer l’US Marines Corps de la prochaine décennie, a été présenté en 2020 ça a été le choc. La mise en sommeil de plusieurs formations d’hélicoptères d’attaque et d’appui était annoncée. Pis encore en mai de cette année l’état-major du corps des Marines a confirmé que la HMLA-269 Gunrunners allait disparaitre au début de l’année fiscale 2023. Or nous y sommes.

Dans les prochains jours ses pilotes et leurs Bell AH-1Z Viper d’attaque seront reversés à deux unités : les escadrons HMLA-167 Warriors et HMLA-467 Sabers. Les équipages ainsi que les Bell UH-1Y Venom pourront les suivre mais seront aussi reversés à des unités basées sur la côte ouest des États-Unis. En fait c’est là toute l’ambiguïté de Force Design 2030 : déshabiller au maximum les formations stationnées le long de l’Atlantique sans trop toucher à celles du Pacifique. Ce plan a en effet été pensé comme si la Chine allait être le seul adversaire digne de ce nom pour l’Amérique. Sauf qu’en février 2022 l’actualité en a décidé autrement : Vladimir Poutine a décidé l’invasion de l’Ukraine et l’annexion forcée d’une partie de son territoire. Malgré cela le corps des Marines n’est pas prêt à revoir son plan de déploiements futurs.

Dernier vol des hélicoptères du HMLA-269 Gunrunners, le lundi 7 novembre 2022.

Avec la mise en sommeil de l’escadron HMLA-269 Gunrunners c’est donc la fin d’une aventure qui remonte à 1971 et a permis de suivre l’évolution de la mission d’appui tactique héliportée américaine. Surtout aux États-Unis certains s’insurgent sur le fait que rien ne permet de dire actuellement qu’il sera réactivé un jour, même dans un horizon lointain.
Conscient que Force Design 2030 coûte cher en moyens humains à l’US Marines Corps, du fait d’un fort taux de démission, le Pentagone a repoussé la cérémonie de désactivation de la HMLA-269 à la première semaine de janvier 2023. Une date à laquelle l’ensemble des femmes et hommes de l’unité auront rejoint leur nouvelle affectation ou quitté le service actif.

Photos © US Department of Defense.

Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. Hello Arnaud
    En soit cette situation n’est pas non plus ubuesques quand on voit que meme mit a jour, ces modeles d’helicopteres sont anti diluviens; Ca reste des helicopteres années 50 ayant fait leur apparition pendant la guerre du vietnam; Meme mit a jour, on les voit mal se frotter a des systemes modernes air sol chinois; C’est d’ailleurs pour cette meme raison que le congres souhaite se separer des A10; C’est bon pour taper sur du ***** ou de la ***** mais dans un environnement saturé? Puis comme tu le dis justement dans ton article, le probleme de recrutement dans les armées US est important et ne touche pas uniquement que les Etats Unis d’ailleurs. C’est un moyen de boucher les trous;Pour les marines, l’avenir c’est aussi le light carrier. C’est une des raisons qui me fait pencher pour la dissolution de ce genre d’unité;

    • Votre commentaire a été corrigé afin de retirer les termes pouvant être jugés comme xénophobes ou déplacés. Ils ont été remplacés par des astérisques. La prochaine fois il sera modéré, merci donc de faire attention à votre vocabulaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom