L’émotion était ce vendredi 20 mai 2016 immense au sein des forces de l’ordre françaises. Un hélicoptère de recherches et de sauvetage Eurocopter EC145 de la Gendarmerie Nationale s’est écrasé lors d’un vol d’entraînement dans les Pyrénées, causant la mort de quatre passagers et membres d’équipage.  L’appareil avait décollé quelques instants auparavant de Tarbes (65) où il était basé. L’accident s’est déroulé peu après midi.

Outre les deux membres d’équipage l’EC145 en question embarquait deux militaires du peloton de gendarmerie de haute montagne (ou PGHM) de Pierrefitte-Nestalas. L’équipage réalisait une mission d’entraînement au sauvetage dans la région du Vignemale, un des plus célèbres sommets de la chaîne montagnarde franco-espagnole.

Pour une raison encore inconnue, peut être d’origine météorologique, l’hélicoptère biturbine a été plaqué contre la paroi avant de s’écraser violemment au sol. Les quatre gendarmes ont été tués sur le coup. Rapidement une importante chaîne de secours a été déclenchée pour tenter de secourir les victimes.

L’investigation a été confiée aux enquêteurs spécialisés de la Gendarmerie des Transports Aériens, afin d’identifier les causes exactes de ce drame. Au travers de ce court sujet nous voulons apporter notre soutien à la communauté des gendarmes volants et montagnards, aujourd’hui endeuillés par ce crash.

Photo © Arnaud Lambert

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom