Nous vous avions déjà informé du déploiement de chasseurs lourds dans cette région de Russie septentrionale. Il y a quelques jours les forces aériennes russes ont réalisé un exercice de décollages en alerte avec quatre de leurs Mikoyan MiG-31BM Foxhound. Particularité notable les chasseurs de supériorité aérienne décollaient et atterrissaient sur un tarmac totalement recouvert par la neige et par des températures glaciales. Dans de telles conditions climatiques matériels et personnels souffrent réellement.

La puissance d’un avion hors normes.

Alors qu’aux États-Unis l’activité aérienne a été stoppée nette par une vague de froid historique c’est une toute autre situation qui existe en Russie. L’archipel de Nouvelle-Zemble connait depuis le début de l’année des températures polaires… totalement normales. En effet les -15 à -25°C ne sont pas des records dans cette région du monde. Et par ce temps là des avions décollent. Bien sûr il ne s’agit pas d’appareils commerciaux mais de chasseurs de défense aérienne : les puissants Mikoyan MiG-31BM Foxhound.

Afin de démontrer sa capacité à défendre son territoire dans toutes les situations possibles la force aérienne russe a organisé il y a deux semaines un exercice dans ces conditions si particulières. Quatre MiG-31BM Foxhound, appuyés par deux avions de transport tactique Antonov An-26 Curl et Ilyushin Il-18 Coot, ont ainsi été prépositionné au large de la mer de Kara. Il faisait -22°C quand les premiers chasseurs se sont posés sur la piste totalement recouverte de neige. Pour le quatrième avion mais aussi les deux de soutien la piste était partiellement déneigée grâce à la puissance des biréacteurs. À une telle température le givre s’est reformé à vitesse grand V.

An-26 et MiG-31BM au milieu de… nulle part.

Et les pilotes de chasse ont enchaîné les rotations d’atterrissages et de décollages. À bord de l’An-26 avaient été embarqué plusieurs équipements de rechanges, au cas où. On imagine les mécanos obligés d’intervenir sur le tarmac avec un tel froid. Pendant plusieurs heures les pilotes se sont ainsi exercés avant de rejoindre finalement leur base de rattachement à plusieurs dizaines de kilomètres plus au sud.

Le toujours impressionnant double parachute de freinage du Foxhound.

La Nouvelle-Zemble étant une zone stratégique majeure pour la Russie elle est parfois survolée par des avions de surveillance de l’alliance Atlantique. Une telle démonstration de force prouve aussi à l’OTAN qu’elle peut intercepter ses aéronefs même au plus fort de l’hiver.

Photos © ministère russe de la défense.

Publicité

3 COMMENTAIRES

  1. Le ravitaillement se fait par bateau jusqu’au port de Belushya Guba situé en 71°32’17 N 52° 19’26 E.

Comments are closed.