Bloch MB.174/175

Bloch MB.174/175


Fiche descriptive

Appareil : Bloch MB.174/175
Constructeur : Société des Avions Marcel Bloch
Désignation : MB.174/175
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1940
Pays d'origine : France
Catégorie : Bombardiers avant 1950
Rôle et missions : Bombardier légerAvion de reconnaissance

Histoire

Bloch MB.174/175 :
un appareil moderne trop tardif

A partir de 1936, le Ministère de l’Air engagea un programme de modernisation de l’aviation qui comprenait une demande concernant un avion multiplace polyvalent pour des missions de bombardement léger et de reconnaissance. Les ateliers Bloch proposèrent le MB.170 puis, après de nombreuses modifications, une version définitive désignée MB.174. Le Bloch 174 vola pour la première fois en juillet 1939 et entra en service actif en mars 1940.

Le Bloch MB.174, bimoteur triplace de bombardement et de reconnaissance, démontra son excellent comportement en combat, malgré le peu de temps durant lequel il fut utilisé. Il révéla tout de même ses exceptionnelles qualités de maniabilité. Mais sa soute à bombes, d’une taille trop petite, empêchait l’emport de calibres de plus de 50 kg. Ceci l’empêcha de ralentir l’avancée de la Wermarcht pendant la Blitzkrieg.

Conçu également pour la reconnaissance stratégique armée, il se révéla extrêmement efficace dans ces missions au dessus de l’Allemagne durant les premiers mois de 1940. Sa vitesse et sa maniabilité en altitude lui permettaient d’échapper aux chasseurs allemands les plus modernes de la Luftwaffe. Mais comme la majorité des appareils modernes de l’Armée de l’Air pendant la campagne de France, ils arrivèrent trop tard et en nombre insuffisant.

Après la défaite de la France, certains appareils furent détruits pour éviter qu’ils ne soient capturés, et d’autres rejoignirent les forces françaises libres tandis qu’une dizaine d’exemplaires fut récupérée par les allemands qui l’utilisèrent pour l’entraînement des pilotes.

Après que le 50ème exemplaire ait été livré en mai 1940, le Bloch-175 succéda au MB-174 sur les chaînes de montage en pleine tourmente. Cette version spécifique au bombardement avait une soute réétudié pour l’emport de bombes de 100 ou 200 kg. Son fuselage était allongé et élargi pour accueillir cette soute de grande capacité. Seulement 25 exemplaires du MB.175 furent livrés avant la défaite.

Le Bloch 176 était une version avec de moteurs Pratt & Whitney. Une version de torpillage, Bloch 175 T, fut construite en petite série en 1947 et fut produite pour l’Aéronavale jusqu’en 1950.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Bloch MB.175
Envergure : 17.85 m
Longueur : 12.36 m
Hauteur : 3.59 m
Motorisation : 2 moteurs Gnome-Rhône 14 N 48/49
Puissance totale : 2 x 2070 ch.
Armement : 7 mitrailleuses de 7.5mm
600 kg de bombes
Charge utile : -
Poids en charge : 7780 kg
Vitesse max. : 540 km/h à 5200 m
Plafond pratique : 10900 m
Distance max. : 1600 Km
Equipage : 3
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Bloch MB.174/175

Profil Couleur

Profil couleur du Bloch MB.174/175

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Unique bombardier stratégique italien de la seconde guerre mondiale, le Piaggio P. 108 répondait à une requête de 1938 concernant un appareil lourd à...

0
Le plus connu des bombardiers lourds britanniques de la Seconde Guerre mondiale, le Lancaster, se présentait comme un quadrimoteur extrapolé du Manchester, bénéficiant ainsi...

0
Au début des années 30, l'état-major de l'US Army Air Corps était soumis à un grave dilemme concernant l'emploi des bombardiers. La majorité de...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.