Breguet Br.761/763/765 Deux Ponts

Breguet Br.761/763/765 Deux Ponts


Fiche descriptive

Appareil : Breguet Br.761/763/765 Deux Ponts
Constructeur : Breguet Aviation
Désignation : Br.761/763/765
Nom / Surnom : Deux Ponts
Code allié / OTAN :
Variante : Provence, Sahara
Mise en service : 1951
Pays d'origine : France
Catégorie : Avions de transport
Rôle et missions : avion de transport stratégique

Histoire

Breguet Br.761/763/765 Deux Ponts :
le gros-porteur français des années 50

Au début des années 1950, alors que la plus part des colonies françaises montraient des velléités indépendantistes l’Armée de l’Air dut supporter d’importants flux de transport entre la métropole et l’Indochine ou l’Afrique du Nord afin de soutenir les troupes engagées dans ces conflits. Disposant principalement d’avions d’origine américaine ou allemande depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale, la France chercha par tous les moyens à acquérir des appareils de transport stratégique, ou de transport gros-porteur, comme en disposaient alors l’US Air Force et la Royal Air Force. L’un des appareils les plus imposants de cette époque était un gros quadrimoteur conçu par Breguet pour les besoins d’Air France, et finalement adopté par l’Armée de l’Air : le Deux-Ponts.

Tout commença en 1948 quand l’avionneur Breguet se lança dans l’étude d’un avion de ligne gros-porteur susceptible de remplacer les premiers Douglas DC-4, la version civile du C-54. Le constructeur français s’orienta alors vers une formule peu courante, celle du double pont. En effet le nouvel avion, désigné Br-761 présentait la particularité de pouvoir embarquer 59 de ses passagers sur un pont supérieur et 48 autres sur un pont inférieur, dans la configuration standard voulu par Air France. Vu la forme général de l’avion les ingénieurs de Breguet baptisèrent le Br-761 sous le nom de Deux-Ponts.

Il s’agissait d’un monoplan quadrimoteur à ailes médiane disposant d’un train d’atterrissage rétractable sur trois points. L’avionneur retint comme propulsion le moteur en étoile SNECMA-14R de 1600 chevaux, mais la compagnie aérienne française préféra le remotoriser avec des Pratt & Whitney R-2800-CA18 de 2400 chevaux chacun. Outre sa très particulière configuration à double pont, l’avion disposait d’un empennage principal tronqué et de deux stabilisateurs verticaux gréés sur les plans horizontaux des gouvernes de profondeur. Le Breguet Deux-Ponts ne disposait de hublots, rectangulaires, que sur la partie supérieure du fuselage. Il effectua son vol inaugural le 15 janvier 1949.

Alors qu’Air France passa sa commande en 1951 pour un lot de douze avions, désignée Br-763, l’Armée de l’Air reçu la même année les trois exemplaires de présérie du Deux-Ponts qu’elle désigna Br-761S. Ils furent mis en service par l’Escadron de Transport 2/64 (ET-2/64) « Maine » pour des missions de transport de personnels, de transport de troupe, et de transport d’état-major. Malgré l’engagement français en Indochine, les Deux-Ponts de l’Armée de l’Air n’effectuèrent que trois voyages entre leur base d’Orléans et l’Asie du Sud-Est. Toutefois ils furent fréquemment utilisés pour desservir Berlin dans le cadre de la présence française dans l’ex-capitale du IIIème Reich. Lorsque la Guerre d’Algérie éclata les trois Br-761S furent employés pour le transport des troupes envoyés sur place, en sus des navires réquisitionnés.

En 1956, l’état-major de l’Armée de l’Air envisagea la commande d’une vingtaine d’une version améliorée du Deux-Ponts, désignée Br-765 Sahara, spécialement étudié pour le compte des militaires avec des réservoirs supplémentaire de carburants, des moteurs plus puissants, et une double porte-coquille, à la manière du Noratlas. Le train d’atterrissage avait en outre été renforcé de manière à permettre les posées sur des terrains en herbe. Finalement, l’Armée de l’Air ne passa commande que pour quatre avions qui furent versés à partir de 1958 à l’ET-1/64 « Béarn ». Les Sahara effectuaient principalement des missions de transport de fret, notamment de transport de blindés légers, et de véhicules légers type Jeep ou 2CV.

En 1964, Air France retira du service ses douze Deux-Ponts pour les remplacer par des De Havilland Comet et des Sud-Aviation Caravelle, deux modèles d’avions de ligne à réaction. Air France proposa à la vente huit de ces avions. Six d’entre eux furent acquis par l’Armée de l’Air sous la désignation de Br-763 Provence. Les quatre premiers furent expédiés dans le Pacifique sur la base de Tahiti-Faaa pour servir au sein du Groupe Aérien Mixte 82 (GAM-82) « Maine », tandis que les deux derniers furent déployés au sein de l’ET-2/64 en renfort des Br-761S.

Les Deux-Ponts, dans leurs trois versions servirent pleinement jusqu’en 1972, date à laquelle il commencèrent à céder la place aux Transall C-160 franco-allemand. Le dernier Deux-Ponts, un Br-765 Sahara, quitta le service en juillet 1974. Toutefois l’un de ces avions servit jusqu’en 1975 comme plastron statique à l’EPNER. Une version de patrouille maritime désignée Br-764 fut envisagée, et même construite à partir du prototype Br-761 mais l’Aéronautique Navale préféra moderniser et remotoriser ses Lockheed Neptune. Le Deux-Ponts fut le dernier avion de transport stratégique gros-porteur utilisé par l’Armée de l’Air avant l’entrée en service du Lockheed C-130H-30.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Breguet Br.765 Sahara
Envergure : 42.99 m
Longueur : 28.95 m
Hauteur : 10.20 m
Motorisation : 4 moteurs en étoile Pratt & Whitney R-2800-CA16
Puissance totale : 4 x 2400 ch.
Armement : -
Charge utile : 107 passagers ou 130 soldats équipés ou 17000kg de fret
Poids en charge : 54210 kg
Vitesse max. : 445 km/h
Plafond pratique : 7300 m
Distance max. : 3800 Km (à pleine charge)
Equipage : 5
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Breguet Br.761/763/765 Deux Ponts

Profil Couleur

Profil couleur du Breguet Br.761/763/765 Deux Ponts

Vidéo

Breguet Deux Ponts d'Air France

A voir également

0
Depuis janvier 1935, Potez propose à la vente un avion de ligne dérivé du Potez 540, le 620. Sa voilure haute, ses moteurs en...

0
En février 1946, l'Air Ministry fit savoir qu'il recherchait un avion de transport stratégique lourd capable de remplacer les Skymaster Mk-I de la RAF....

0
Durant la seconde guerre mondiale, près de 3 200 Avro Anson et 430 Avro Lancaster sortirent des installations de Victory Aircraft situées à Malton...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.