Dewoitine D.500/510

Dewoitine D.500/510


Fiche descriptive

Appareil : Dewoitine D.500/510
Constructeur : Société Aéronautique Dewoitine
Désignation : D.500/510
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1935
Pays d'origine : France
Catégorie : Chasseurs de l'entre-deux-guerres
Rôle et missions : Chasseur monoplan

Histoire

Dewoitine D.500/510 :
le premier véritable monoplan français

Conçu dans le cadre d’un programme lancé par le ministère de l’Air français en vue d’obtenir un chasseur monoplace destiné à remplacer le Nieuport 62, le Dewoitine D.500 était un appareil prometteur qui donna lieu à plusieurs versions et qui préfigura à certains égards le D.520. Débarrassé des mâts et autres haubans des sesquiplans, qui engendraient une importante traînée, le nouvel avion disposait d’une aile basse cantilever bien profilée. . Les seuls mâts profilés étaient ceux du train d’atterrissage fixe, aux volumineux carénages de roues.

Le prototype D.500.01 effectua son vol initial le 19 juin 1932 avec un Hispano-Suiza de 660 ch. Il avait un habitacle ouvert, des ailerons courant sur toute la longueur du bord de fuite (à l’exception des deux échancrures d’emplanture, destinées à agrandir le champ de vision du pilote vers le bas) et un volumineux radiateur monté sous le moteur.

Les premiers D. 500 de série furent armés de quatre mitrailleuses Darne ou MAC 1934 de 7,5 mm, dont deux montées dans la voilure. D’autres reçurent des Colt-Browning, de trois calibres différents, des Vickers de 7,7 mm, et jusqu’à des canons Madsen de 23 mm et Oerlikon HS S7 de 20 mm logés entre les deux blocs de cylindres et tirant dans l’axe de l’hélice. Cette formule, dite du  » moteur-canon », fut retenue pour la production en série, l’avion étant alors désigné D. 501.

Les dérivés, D.501 et D.510, furent utilisés en grande quantité par le ministère de l’Air. En 1934, le D.510 se caractérisait par un moteur de 860 ch, un avant de fuselage rallongé, des réservoirs plus grands et un train d’atterrissage affiné. En septembre 1939, plusieurs groupes de chasse volaient encore sur D.501 et D.510, mais ces avions furent retirés des premières lignes peu avant l’invasion allemande du 10 mai 1940. L’armée de l’air reçut 97 D.500, ainsi que 143 D. 500 et 29 D.510 furent recus.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Dewoitine D.500 C1
Envergure : 12.00 m
Longueur : 7.74 m
Hauteur : 3.63 m
Motorisation : 1 moteur Hispano-Suiza 12 Kbrs en V
Puissance totale : 1 x 690 ch.
Armement : 4 mitrailleuses de 7.5 mm
Charge utile : -
Poids en charge : 1710 kg
Vitesse max. : 359 km/h à 4000 m
Plafond pratique : 11000 m
Distance max. : 860 Km
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Dewoitine D.500/510

Profil Couleur

Profil couleur du Dewoitine D.500/510

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Au début de l'année 1923, le STAé (Service Technique de l'Aéronautique) dépendant du Ministère de l'Air fit savoir qu'il recherchait un chasseur biplace type C2b destiné...

0
Consolidated est souvent considéré dans l'histoire aéronautique comme un des plus grands avionneurs de la Seconde Guerre mondiale, notamment grâce à son bombardier B-24 Liberator ou...

0
C'est dans le courant de l'année 1921, que l'ingénieur et pilote français Louis Blériot fit fusionner les sociétés Blériot Aéronautique et SPAD (Société Pour...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.