Fairchild C-26 Metroliner

Fairchild C-26 Metroliner


Fiche descriptive

Appareil : Fairchild C-26 Metroliner
Constructeur : Fairchild Aircraft Corporation
Désignation : C-26
Nom / Surnom : Metroliner
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1987
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Avions de transport
Rôle et missions : Avion de transport, d'évacuation sanitaire, de liaison

Histoire

Fairchild C-26 Metroliner :
le taxi volant des militaires américains

En 1985, l’US Air National Guard recherchait un avion de transport prioritaire, et de liaison, capable de remplacer les vieux Lockheed C-140 Jetstar alors en service. Les « guardsmens » (surnom des personnels de la Garde Nationale) proposèrent alors à plusieurs constructeurs de leur fournir l’avion nécessaire. Cinq constructeurs se mirent sur les rangs : Beech proposa son Model-1900, Cessna son Citation II, Dassault son Falcon 20, Fairchild son SA-227, et Saab son Model-340.

Dès le départ, les responsables de l’USANG s’orientèrent vers le Fairchild SA-227 et vers le Saab 340, tous deux issus de l’aviation civile.  Si le Saab ne servait alors pas dans la moindre aviation militaire, le SA-227 était lui alors en service au sein de la Fuerza Aérea del Peru et de la Flygvapen suèdoise pour des missions de liaison et de communication. L’avion de Fairchild fut officiellement sélectionné en 1986.

Le SA-227 se présente comme un biturbopropulseur monoplan à ailes basses disposant d’un train d’atterrissage tricycle et d’un empennage classique. D’une facture assez commune, l’avion a connu un certain succès sur le marché civil des compagnies aériennes régionales, notamment en Europe et aux Etats-Unis. Le SA-227 civil avait déjà effectué son premier vol en août 1969. Dans sa version militaire, il fut désigné C-26A et baptisé Metro pour l’US Air National Guard.  La commande initiale porta sur 11 exemplaires. Le premier entra en service en juillet 1987 et le dernier en mars 1989.

À la même époque, le constructeur reçu également une commande de 15 exemplaires, en provenance de l’US Army pour des missions d’évacuation sanitaire, de liaison, et de transport opérationnel en soutien des centres d’essais militaires américains. Au sein de l’US Army, les C-26A devait alors soutenir les C-23 Sherpa, en allégeant leurs charges de travail. Les C-26A de l’Army et de l’Air National Guard effectuaient alors principalement leurs missions aux Etats-Unis et en Allemagne de l’Ouest.

En 1989, l’US Army décida de commander vingt appareils supplémentaires, mais dans une version légèrement aggrandie pour permettre de transporter 19 passagers au lieu de 15 normalement. L’avion reçu la désignation de C-26B et entra en service rapidement. Le Fairchild C-26B intéressa rapidement l’US Air Force qui passa une commande pour dix de ces avions en 1990 pour des missions de liaisons et de transport d’état-major. Ces appareils furent basés outre-mer, au Japon, en Belgique, en Grande-Bretagne et en Italie.

En 1992, l’US Air Force passa commande pour deux avions supplémentaires  pour le centre d’essais d’Edwards-AFB en Californie. Là, les deux avions furent modifiés par l’ajout d’un radar AN/APG-66 identique à celui qui équipe les chasseurs F-16A, d’un système de repérage passif FLIR (Forward Looking Infra-Red) AN/OR-263 identique à celui équipant les Lockheed S-3 Viking de l’US Navy, et dans un pod-ventral d’un système de poursuite laser AN/AAS-38 identique à ceux des F/A-18D des Marines, ainsi qu’un radar cartographique. Les deux avions furent au départ désignés RC-26B puis redésignés UC-26B afin de faire croire que l’avion effectuait des missions « utilitaires » (certainement aussi utilitaire que les U-2 de la CIA). Les UC-26B volent actuellement au profit de la DEA (Drug Enforcement Agency, les « stups » américaine) mais également de l’US Coast Guard, en soutien des hélicoptères Agusta MH-68 Mako, les A-109 des gardes-côtes américains.

Si on excepte les secrets UC-26B, tous les Metro volent pour des missions de soutien logistique, peu médiatiques. Toutefois en mars 1997, un de ces avions en évacuant un bébé de trois mois grièvement blessé dans un accident de la route dans le Dakota du Nord vers un hopital californien.

Hormis les Etats-Unis, le Pérou, et la Suède, des Fairchild Metro sont en service dans les forces aériennes argentines, colombiennes, mexicaines, salvadoriennes, et thaïlandaises. L’Ejercito Boliviano utilise également un ancien C-26A de l’US Air National Guard revendu en janvier 2007. Cet avion effectue des missions de transport de haute personnalité. Sur les quatre C-26A revendus, trois ont été cédés à la Federal Aviation Administration pour des missions de liaisons et de soutien logistique.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Fairchild C-26B Metro
Envergure : 17.37 m
Longueur : 18.09 m
Hauteur : 5.08 m
Motorisation : 2 turbopropulseurs Garrett TPE331-12-UAR de
Puissance totale : 2 x 1119 ch.
Armement :
Charge utile : 18 passagers ou 6 blessés + 4 médecins.
Poids en charge : 7484 kg
Vitesse max. : 580 km/h
Plafond pratique : 7600 m
Distance max. : 1900 Km
Equipage : 3
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Fairchild C-26 Metroliner

Profil Couleur

Profil couleur du Fairchild C-26 Metroliner

Vidéo

C-26 Metroliner en passage bas

A voir également

0
Quand les Etats-Unis entrèrent dans la seconde guerre mondiale, en décembre 1941, ils commencèrent par faire un inventaire de leurs besoins et des ressources...

0
Si globalement, sous l'Occupation, l'action industrielle française a été réduite au strict travail pour les besoins du IIIème Reich, il faut tout de même...

0
Figurant parmi les avionneurs les plus prolifiques de la Seconde Guerre mondiale, grâce notamment à ses avions d'entraînement et de liaisons, Georges Miles a...