Fairchild Canada FC-71/82

Fairchild Canada FC-71/82


Fiche descriptive

Appareil : Fairchild Canada FC-71/82
Constructeur : Fairchild (Canada) Aircraft Ltd
Désignation : FC-71/FC-82
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante : FC-2W-2
Mise en service : 1935
Pays d'origine : Canada
Catégorie : Avions de transport
Rôle et missions : Photographie aérienne, transport de passagers et de fret

Histoire

Fairchild Canada FC-71/82 :
L’avion pionnier du nord

Né en 1895 à Oneonta, dans l’État de New-York, Sherman M. Fairchild complète des études universitaires en génie et s’intéresse particulièrement à la photographie aérienne. Il fonde la Fairchild Aerial Camera Corporation en 1920 et livre ses premières cameras à l’armée de l’air américaine. Afin de répondre à la demande du secteur civil, il met également sur pied l’entreprise Fairchild Aerial Surveys afin d’offrir des services de photographie aérienne et de cartographie. Insatisfait des avions alors disponibles, il décide de développer un appareil spécifiquement conçu à cette fin et fonde, en 1925, la Fairchild Aviation Corporation.

Son premier prototype sera le Fairchild FC-1, un avion monoplan à aile haute avec un habitacle fermé et chauffé pour protéger l’équipage et son équipement photographique. Aussi, un grand soin sera apporté à la conception des ailes, ailerons et empennage afin d’assurer une grande stabilité de l’avion en vol. D’une capacité de cinq passagers, les premiers Fairchild FC-2 sortent de l’usine d’assemblage en 1927. Pouvant être équipé avec flotteurs, roues ou skis, le FC-2 attire rapidement l’attention au Canada et plus particulièrement celle des pilotes de brousse et de l’Aviation royale canadienne (ARC). Jusqu’alors, les avions de brousse utilisés étaient principalement des hydravions à coque, comme le Curtiss HS-2L, hérités de la Première guerre mondiale. Les lacs du nord canadien étant gelés jusqu’à cinq mois par année, cela limitait grandement leur usage. Dès 1930, on dénombrait pas moins d’une trentaine de FC-2 au registre civil canadien de même qu’une vingtaine d’appareils arborant les cocardes de l’ARC.

Le succès immédiat du FC-2 chez son voisin du nord incita Fairchild à créer l’entité canadienne Fairchild Aircraft Ltd  et à construire une usine à Longueuil au Québec. La version la plus évoluée du FC-2 fut le FC-2W-2 capable d’embarquer sept passagers. Comme les versions précédentes, le fuselage du FC-2W était constitué d’une ossature en tubes d’acier pour le fuselage et de bois pour les ailes, le tout entoilé. Un moteur en étoile Pratt & Whitney Wasp de 9 cylindres d’une puissance de 420 ch. assurait la motorisation de l’appareil. Version améliorée du FC-2W-2 et répondant aux besoins exprimés par l’ARC, le Fairchild 71 fut le premier appareil en production à Longueuil. Largement utilisés pour la photographie aérienne et le transport dans le nord, une douzaine de FC-71B furent livrés à l’ARC et s’ajoutèrent à la flotte de FC-2 déjà en service. Fait inusité, un certain nombre de FC-71 de l’ARC rejoindront une flotte d’hydravions Canadian Vickers Vedette sur la côte Atlantique afin de lutter contre la contrebande d’alcool à destination des États-Unis durant la prohibition. La majorité des appareils Fairchild 71 seront toutefois acquis par des opérateurs privés d’avions de brousse au Canada et en Alaska pour assurer des services aéropostaux ainsi que le transport de passagers et de fret.

La venue des avions FC-2 et FC-71 coïncida parfaitement avec une vaste campagne de relevés aériens effectués par les armées de l’air américaine et canadienne entreprise après la première guerre mondiale. De vastes régions de l’Amérique peu ou pas cartographiées, particulièrement  dans le nord canadien et l’Alaska, furent systématiquement photographiées grâce aux caméras et avions développés par Fairchild.

En 1935-1936, la division canadienne de Fairchild conçut le modèle Super 71, qui connut peu de succès, mais qui mena au développement de l’appareil Fairchild 82. De taille supérieure au FC-71, le FC-82 pouvait accueillir 9 passagers ou plus d’une tonne de fret. De larges portes de chaque côté du fuselage facilitait le chargement de cargo. Dès son apparition, il a été adopté par les pilotes de brousse canadiens, et s’est avéré l’un des avions les plus fiables. Bien que fort apprécié, seulement 24 exemplaires du FC-82 furent fabriqués à l’usine Fairchild de Longueuil pour des opérateurs privés et l’ARC, sept de ces appareils furent exportés au Mexique et en Argentine. Bien qu’un avion prometteur, sa construction a été abruptement stoppée en 1939 pour faire place à la production sous licence du Bristol Bolingbroke afin de répondre à une commande de l’ARC qui avait un urgent besoin d’avions de patrouille pour défendre les côtes du Canada qui venait d’entrer en guerre.

À la fin des hostilités, Fairchild Canada tenta de retourner au marché civil avec le développement d’un avion de brousse plus moderne et de construction entièrement métallique. Bien qu’innovant à bien des égards, le Fairchild F-11 Husky dût faire face à un important surplus d’appareils Noorduyn Norseman démobilisés de l’armée de l’air américaine ainsi qu’au tout nouveau DHC-2 Beaver. Fairchild Canada ferma ses portes après avoir produit seulement une douzaine de F-11 Husky.

En 1964, le dernier Fairchild 82 encore en service disparût mystérieusement dans l’immensité des Territoires du Nord-Ouest canadien avec une équipe de géologues à son bord. Le mystère de cette disparition ne fut élucidé qu’en 2003 lorsque que l’épave de l’avion fut retrouvée par hasard.  Bien avant cet évènement, les appareils Fairchild 71 et 82 étaient déjà devenus des avions de brousse légendaires car ils ont largement contribué à la cartographie de l’Alaska et du nord canadien, à son exploration géologique et au désenclavement des communautés nordiques auparavant isolées lors des longs mois d’hiver. Aujourd’hui on peut admirer de rares exemplaires d’appareils Faichild 71, Super 71 et F-11 Husky au Western Canada Aviation Museum.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Fairchild Canada FC-82A
Envergure : 15.54 m
Longueur : 11.25 m
Hauteur : 2.86 m
Motorisation : 1 moteur en étoile Pratt & Whitney Wasp R-1340-17
Puissance totale : 525 ch.
Armement :
Charge utile :
Poids en charge : 2869 kg
Vitesse max. : 249 km/h
Plafond pratique : 4770 m
Distance max. : 1054 Km
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Fairchild Canada FC-71/82

Profil Couleur

Profil couleur du Fairchild Canada FC-71/82

Vidéo

Fairchild 71 à l''aéroport Creve Coeur

A voir également

0
Le constructeur FH (Flugzeugbau Halle GmbH) avait commencé l'étude d'un petit bimoteur de transport civil lorsqu'il fut absorbé par Siebel Flugzeugwerke K.G. en 1936....

0
C'est en 1947 sur ordre du dictateur Franco, que les équipes de Casa se mirent à étudier un bimoteur de transport civil capable d'assurer...

0
A la demande du RLM qui voulait un "avion de transport tout terrain pouvant être employé à proximité du front", Arado mit au point...
Marcel
Fils d’un militaire de l’armée de l’air canadienne (il est tombé dedans quand il était petit…) et biologiste qui adore voler en avion de brousse, ce rédacteur du Québec apprécie partager sa passion de l'aéronautique avec la fraternité francophone d’Avions Légendaires.