Farman F.222

Farman F.222


Fiche descriptive

Appareil : Farman F.222
Constructeur : Avions Henri et Maurice Farman
Désignation : F.222
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1937
Pays d'origine : France
Catégorie : Bombardiers avant 1950
Rôle et missions : Bombardier du nuit

Histoire

Farman F.222 :
un bombardier peu esthétique

La formule du quadrimoteur à doubles nacelles est apparue chez Farman avec les bombardiers F.211 et F212. Un prototype très gros porteur, appelé F.220 n’ 01, doté de moteurs en tandem Hispano-Suiza 12Lbr de 600 ch, effectua son vol initial en mai 1932. Prévu comme bombardier, il fut modifié en transporteur civil baptisé « Centaure ». En mai 1933, le F221 n’ 01 pris l’air, suivi de quelques exemplaires de série. Ce monoplan à aile haute et à train fixe fut construit à 12 exemplaires qui entrèrent en service à partir de juin 1936.

Toujours dérivé du Farman 220, le Farman F.222 est une version amélioré et affinée du F.221. En 1935, le F222 n’ 01 apparut pourvu d’un train escamotable dans les fuseaux-moteurs. il a donné naissance à des fabrications de série portant sur les variantes F222.1 et F222.2.

Le F.222 était un monoplan à aile haute de construction métallique à revêtement travaillant, seuls le bord de fuite des ailes et les gouvernes étant entoilés. Les quatre moteurs étaient montés deux à deux en tandem. Un « tracteur » et un « propulseur » étaient disposés dans chacune des deux nacelles reliées au fuselage par un moignon d’aile et des entretoises. La soute à bombes était divisée en quatre compartiments séparés par une passerelle permettant d’accéder au compartiment du radio et aux tourelles manuelles dorsale et ventrale armées d’une simple mitrailleuse MAC 34.

Une première commande de 12 exemplaires du F.222.1 est suivie par une seconde de 8 F.222.2 se distinguant par un nouveau dessin et un allongement du nez et par un dièdre important de la partie extérieure de l’aile. En 1937, la société Farman qui, entre-temps a fusionné avec Hanriot pour former la SNCAC, obtient une troisième commande de 16 F.222.2 à moteurs 14 N, en remplacement des 14 Kirs des versions précédentes.

Entrant dans la catégorie des Bn.5 (bombardiers de nuit à cinq hommes d’équipage), les F.222 ont été mis en service au sein de la 15ème escadre de bombardement basée à Avord. En août 1939, une vingtaine d’entre eux y étaient toujours en service affectés au 43ème GAA et à l’Aéronautique navale, au Sénégal et en Indochine. Ces Farman ont effectué, entre septembre 1939 et mai 1940, de nombreux raids nocturnes sur l’Allemagne. Après l’armistice, l’appareil connaît une seconde jeunesse comme avion de transport et le dernier exemplaire encore en service sera détruit par accident en octobre 1944.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Farman F.222/2
Envergure : 36.00 m
Longueur : 21.44 m
Hauteur : 5.19 m
Motorisation : 4 moteurs Gnome-Rhône 14N
Puissance totale : 4 x 950 ch.
Armement : 3 mitrailleuses
4200 kg de bombes
Charge utile : -
Poids en charge : 18675 kg
Vitesse max. : 320 km/h à 4000 m
Plafond pratique : 8000 m
Distance max. : 1500 Km
Equipage : 5
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Farman F.222

Profil Couleur

Profil couleur du Farman F.222

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Au moment du Front Populaire l'avionneur français Farman passa sous contrôle de l'état au sein de la SNCAC (Société Nationale de Construction Aéronautique du...

0
Durant la Seconde Guerre mondiale les forces aériennes soviétiques firent un usage important des bombardiers, à l'instar des principales autres nations majeures engagées dans...

0
Très satisfaite de son Nakajima B5N Kate mais envisageant son futur remplacement, la Marine Impériale lança en 1939 un programme pour l'obtention d'un bombardier-torpilleur...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.