Savoia-Marchetti SM.79 Sparviero

Savoia-Marchetti SM.79 Sparviero


Fiche descriptive

Appareil : Savoia-Marchetti SM.79 Sparviero
Constructeur : Socièta Idrovolanti Alta Italia - Savoia-Marchetti
Désignation : SM.79
Nom / Surnom : Sparviero
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1936
Pays d'origine : Italie
Catégorie : Bombardiers avant 1950
Rôle et missions : Bombardier moyen

Histoire

Savoia-Marchetti SM.79 Sparviero :
le meilleur bombardier italien

Une des créations les plus réussies de l’aéronautique militaire italienne, fut sans conteste le SM.79 Sparviero (Epervier). Conçu d’abord comme avion civil de transport de passagers, il est devenu l’un des bombardiers les plus importants de le Seconde Guerre mondiale.

Les performances et la capacité d’emport de l’appareil en firent un bombardier moyen rapide, efficace et sur. Il était aimé de ses équipages pour sa robustesse et sa maniabilité. Le Savoia SM.79 a été un redoutable avion de bombardement, rapide et résistant au feu ennemi, comme le prouve sa participation à la Guerre Civile espagnole où seulement cinq SM.79 furent détruits en combat et 4 détruits au sol.

Comme son prédécesseur, le SM.81, il dérivait du SM.73. Le prototype du bombardier vola en octobre 1934, et la mise en service dans les Squadriglie de la Regia Aeronautica commença en octobre 1936.

Le SM.79 était un trimoteur avec un fuselage en tube d’acier couvert de plaque métallique, bois et toile, avec des flaps et cannelures automatiques dans le bord attaque et un train d’atterrissage rétractable hydraulique. Des postes de mitrailleuses situées juste au-dessus du cockpit lui valurent le surnom de « Il Gobbo » (le bossu).

Moins d’un an plus tard, il était engagé dans l’Aviación del Tercio en Espagne, avec un succès considérable. Lorsque l’Italie entra en guerre, l’avion équipait 14 Stormi (594 avions dont 403 opérationnels), soit presque deux tiers de l’aviation d’attaque italienne. Le SM.79 se distingua en Méditerranée, en complément du Cant Z-1007 bis dans la force de bombardement italienne. Il devint également très célèbre dans son rôle de torpilleur.

Plusieurs versions de cette machine prolifique furent fabriquées : le SM.79-I ; le SM.79B, bimoteur destiné à l’exportation, avec un nez vitré ; les SM.79C, JR, K et T, construits en nombre limité pour des missions spéciales ; le SM.79-II, bombardier torpilleur propulsé par deux moteurs Fiat A.80 RC 41 de 1.030 ch et pouvant emporter deux torpilles de 450 mm et le SM.79-III, variante sophistiquée dépourvue de gondole ventrale mais comportant un armement frontal plus lourd. Trois exemplaires du SM.79 furent transformés en avions de transport de passagers et redésignés SM.83.

Lorsque la production cessa en 1944, 1.230 Sparvieri avaient été construits. Durant la guerre, 45 avaient été cédés aux forces aériennes royales yougoslaves et la version bimoteur, le SM.79B, eut quelque succès à l’exportation, 4 furent vendus à l’Irak, 3 au Brésil et 24 à la Roumanie.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Savoia-Marchetti SM.79-I Sparviero
Envergure : 21.20 m
Longueur : 15.80 m
Hauteur : 4.30 m
Motorisation : 3 moteurs Alfa Romeo 126 RC 34
Puissance totale : 3 x 780 ch.
Armement : 3 mitrailleuses de 12.7mm
1 mitrailleuse Lewis de 7.7mm
1250 kg de bombes ou une torpille
Charge utile : -
Poids en charge : 10480 kg
Vitesse max. : 430 km/h
Plafond pratique : 6500 m
Distance max. : 1900 Km
Equipage : 5
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Savoia-Marchetti SM.79 Sparviero

Profil Couleur

Profil couleur du Savoia-Marchetti SM.79 Sparviero

Vidéo

Savoia-Marchetti SM.79 en action

A voir également

0
En 1936, le Ministère de l'Air britannique demanda aux constructeurs anglais un prototype de bombardier stratégique lourd. Handley-Page se mit immédiatement à l'ouvrage. Malheureusement,...

0
Le Henschel Hs-129 étaient l'unique avion conçu pendant la Seconde Guerre Mondiale pour combattre les chars de combat et autres tanks. Il y avait...

0
Le Stirling fut le premier bombardier quadrimoteur de la R.A.F. Il répondait à des spécifications particulières, ne devant pas dépasser 30 mètres d'envergure pour...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.