Après l’Armée de l’Air voici un second utilisateur majeur de l’Airbus Defense & Space A400M Atlas à se tourner vers son principal concurrent. La ministre allemande de la défense, madame Ursula von der Leyern, a annoncé que son pays allait acquérir entre quatre et six Lockheed-Martin C-130J Super Hercules pour les besoins de la Luftwaffe. Les généraux allemands doivent encore se prononcer sur le nombre exact et la désignation future de la commande.

Car à la différence de l’Armée de l’Air qui a commandé ses Super Hercules pour soutenir son action opérationnelle au profit des forces spéciales la Luftwaffe semble elle de son côté chercher des avions beaucoup plus «tous-usages». Il s’agirait en fait de permettre à l’aviation allemande de pouvoir rapidement opérer des missions au sein de forces multinationales.

Il semble qu’en fait les aviateurs allemands hésitent encore entre le C-130J standard et sa version rallongée C-130J-30. Malgré ce qu’une certaine presse allemande a pu écrire la Luftwaffe n’a aucune intention pour l’instant d’acheter des ravitailleurs en vol KC-130J.

C’est surtout le deuxième client important de l’avion européen à se retourner vers l’avion américain afin de combler les carences (lourdes) existant dans le programme A400M. Rappelons que sur les cinquante-trois exemplaires commandés par la Luftwaffe seuls quarante entreront réellement en service, les autres étant stockés puis revendus sur le marché de seconde main.

Photo © Lockheed-Martin.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom