Ce lundi 25 décembre 2017 restera tristement dans l’histoire de l’hélicoptère européen. En effet un biturbine de transport tactique et d’assaut NH90-TTH appartenant à la Royal Air Force of Oman s’est écrasé lors d’un vol d’entraînement causant la mort d’un membre d’équipage et en blessant grièvement deux autres. Il s’agit d’un premier accident grave survenu sur un hélicoptère de ce type en dehors des pays développeurs et producteurs.

L’appareil en question réalisait un vol d’entraînement dans le cadre d’une série de manœuvres visant à perfectionner les équipages au vol nocturne. Pour cela le NH90-TTH en question avait décollé en fin d’après-midi depuis sa base de Musannah dans le nord du pays. Pour des raisons encore inconnues l’appareil a violemment heurté le sol alors qui évoluait en vol tactique à basse altitude.

Aussitôt l’écrasement connu des autorités militaires omanaises plusieurs véhicules de l’armée soutenus par deux hélicoptères eux aussi en exercice dans la région, un Bell 205 et un autre NH90. Malheureusement ils n’ont pas pu sauver les trois membres d’équipage. Le navigateur de l’appareil était décédé à l’arrivée des secours tandis que le pilote et le copilote étaient blessés, principalement au niveau des jambes et du visage. Ils ont tous deux été évacués par les airs pour rejoindre au plus vite un hôpital militaire.

Si on excepte un accident mortel survenu en juin 2008 en Italie , il s’agit du deuxième concernant l’hélicoptère européen. Mais surtout il s’agit du premier impliquant un appareil vendu à l’export.

Photo © ministère omanais de la défense.

Publicité

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom