C’est lors de l’atterrissage que le drame s’est noué ce vendredi 16 février en fin d’après-midi. Un hélicoptère militaire Sikorsky UH-60M Blackhawk appartenant à la Fuerza Aérea Mexicana s’est écrasé causant la mort de treize personnes et en blessant quinze autres. La zone du crash se trouve au plus près de l’épicentre d’un séisme qui venait de frapper le pays quelques heures auparavant.

L’appareil transportait plusieurs officiels mexicains dont le ministre de l’intérieur, Alfonso Navarrete, venus se rendre compte par eux-même des dégâts causés par ce tremblement de terre. C’est alors que l’hélicoptère se trouvait à une quarantaine de mètres du sol et qu’il allait atterrir que pour une raison encore inconnue il a basculé sur le côté droit. Tant bien que mal le pilote a tenté de maintenir une assiette correcte.
Finalement le Sikorsky UH-60M Blackhawk a violemment heurté le sol, écrasant au passage une ambulance qui se trouvait là.

Très rapidement les nombreux services de secours et de police présents sur la zone de l’écrasement ont réussi à extraire les survivants et les blessés de la carcasse de l’hélicoptère. Cependant dans le choc plusieurs personnes ont été touchées au sol, parmi lesquelles trois enfants tués sur le coup.

Immédiatement les services hospitaliers de cette région du sud-ouest mexicain ont été mis en alerte. Malheureusement un militaire se trouvant à bord du Blackhawk est décédé des suites de ses blessures.

Au Mexique beaucoup pointent du doigt la plutôt mauvaise communication officielle autour de cet accident. Les médias ont longtemps insisté sur le fait que le ministre de l’intérieur mais aussi le gouverneur régional et un journaliste de télévision présent à bord s’en étaient sortis sains et saufs. Le bilan fut d’ailleurs minoré à «seulement» deux morts et trois blessés légers alors même que la vérité était déjà connue de toutes celles et tous ceux présents sur la zone.
C’est d’ailleurs Alfonso Navarrete qui a lui-même rectifié la vérité devant les caméras de télévision.

Il s’agit du premier accident de ce type sur un UH-60M Blackhawk, qui est actuellement l’hélicoptère d’assaut le plus moderne en service au Mexique. Pour autant aucune interdiction de vol (même temporaire) n’a été prononcé à l’encontre de la flotte. En plus des enquêteurs du ministère de la défense mexicaine deux experts ont été dépêchés sur place par l’hélicoptériste américain filiale du géant Lockheed-Martin.

Publicité

5 COMMENTAIRES

      • Ah, je l’ignorais O_o

        Même en y réfléchissant j’ai l’impression que « nouer » marcherait plus pour quand on parle d’une action en transitif direct, et que en réfléchis comme dans l’article on utiliserait plutôt « jouer » …

        Je suppose que trop utiliser l’Anglais a nuit à mon Français ^^;

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom