C’est une page qui se tourne dans l’histoire navale britannique. Ce mardi 27 mars 2018 la Royal Navy a officiellement retiré du service actif son porte-aéronefs HMS Ocean, un bâtiment pourtant récent puisque mis en service en septembre 1998. Dans quelques mois il prendra le chemin de la Marinha do Brasil qui devrait le déployer à partir de 2020.

Le HMS Ocean était jusque-là considéré comme le navire amiral de la flotte britannique. Il avait participé à des déploiements humanitaire, comme à l’automne 1998 au large de l’Amérique centrale après le passage de l’ouragan Mitch. Plus récemment, l’an dernier, il était intervenu après le passage des ouragans Irma et Maria dans les Caraïbes.
À chaque fois le porte-hélicoptères avait permis de servir tout à la fois de base arrière logistique et de point de départ pour les hélicoptères tels les Boeing-Vertol Chinook HC Mk-4 assurant le ravitaillement humanitaire.

Mais surtout le HMS Ocean avait largement été mis en œuvre lors des opérations extérieures auxquelles participaient les forces de Sa Majesté. En 2000 au Sierra Leone , en 2003 en Irak, en 2009 dans les missions de lutte contre la piraterie maritime, ou encore en 2011 en Libye où ses hélicoptères Westland Apache AH Mk-1 furent parmi les premiers à frapper les armées du dictateur Khadafi. L’année suivante, à l’été 2012, le bâtiment avait ajouté une corde à son arc : la sécurisation d’un évènement majeur. Mouillant dans les eaux de la Tamise le porte-hélicoptères avait joué le rôle de base aérienne pour les hélicoptères engagés dans les missions autours des Jeux Olympiques d’été de Londres.

Ce 27 mars 2018 c’est donc en présence de la reine Elizabeth II que le navire a officiellement été retiré du service actif. Désormais la Royal Navy ne possède plus qu’un seul véritable porte-aéronefs, le HMS Queen Elizabeth ayant la capacité d’accueillir des avions de combat à décollages et atterrissages verticaux ou très courts type Lockheed-Martin F-35B Lightning II.
Pour mémoire ce nouveau bâtiment, lancé l’an dernier, a été baptisé en l’honneur d’Elizabeth I, qui régna sur l’Angleterre au cours du XVIème siècle et au tout début du suivant, et non en celui de l’actuelle souveraine.

Le HMS Ocean au temps de sa gloire avec la Royal Navy.

Dans le courant de l’été 2018 le HMS Ocean devrait traverser l’Atlantique pour rejoindre le Brésil. Vendu à la Marinha do Brasil il permettra de combler une carence dans ce pays depuis le retrait en février 2017 du porte-avions NAeSão Paulo, ex-Foch français. Le bâtiment britannique continuera de servir comme porte-hélicoptères aux côtés du NAe Bahia, ex-Foudre français. Les principaux hélicoptères que les Brésiliens déploieront à bord sont actuellement les Westland Super Lynx Mk-21 de lutte anti-sous-marine, les Eurocopter EC725 Caracal de recherches-sauvetages en mer et de soutien aux opérations spéciales et les Helibras HB-350 Esquilo de liaisons et de surveillance.
Il sera opérationnel d’ici deux ans environ.

Photos © Royal Navy.

Publicité

17 COMMENTAIRES

  1. Bonjour, le HMS Queen Elizabeth (R08), seule PA en service sera rejoint par un sister ship le HMS Prince of Wales (R09) qui est toujours en construction il me semble (livraison 2019/2020).
    Ca fait toujours drôle d’avoir des info sur le PA foch, 55 ans de service quand même, les Bresilien vont être heureux d’avoir un batiment moderne.

  2. Petite erreur. Le Bahia c’est l’ex Siroco et non Foudre. L’ex Foudre, actuellement LSDH-91 Sargento Aldea, est en service dans la marine chilienne.

  3. Pourquoi s’en séparent ils s’il fut aussi efficace? le hms Queen Elizabeth a été conçu pour le remplacer? selon leur objectif il serait en trop au sein de leur marine?

    • Vous l’avez dit. Les hms Queen Elizabeth et Prince of Wales rempliront le rôle de porte avions classique et de porte aéronefs. A ce titre ils ont du estimer que le hms Ocean était de trop pour les projections future de la Royal Navy mais également au niveau du porte-monnaie.

    • Le hms Ocean peut transporter des sea harrier. Le pont d’envol est assez solide pour accueillir des ch-47 chinook de 22 tonnes a pleine charge donc un harrier de 12 tonnes pas de problèmes. Mais j’ai bien dit « transporter » car il n’a pas été conçu pour mettre en oeuvre des avions dans un rythme élevé comme sur un porte-avion classique. Sur plusieurs points ça pourrait être problématique comme le reservoir de carburant pour aéronefs, un avion consomme plus qu’un hélicoptère, ou la résistance du pont d’envol par rapport aux gaz chaud sortant des tuyères des avions.

  4. Merci pour vos réponses. Donc si j’ai bien compris ce navire ne remplace pas l’ex Foch ? Peut être y a t il donc une opportunité à explorer avec eux dans le cadre des études pour le remplaçant du CDG ?

    • Non, il ne remplacera pas l’ex foch. Il n’y a pas d’opportunité avec eux non plus, pour développer de nouveaux PA.
      Les finances du pays sont mauvaises, et les problèmes de corruption n’aident en rien le développement et le renouvellement du matériel.
      Leur flotte d’avion de combat a plus de 30 ans…et pour ce qui est des appareils navalisé…c’est des A-4 ..
      Je te renvoie sur un article sur la défense Brésilienne:
      https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/defense-le-bresil-balance-entre-ambition-et-rigueur-budgetaire-683393.html

      • D’ailleurs une bonne partie des A4 ont été rénovés, le premier des A4 rénové a été livré en 2015, mais problème le NAeL Sao Paulo, ex-foch, a été retiré du service début février 2017. La marine brésilienne a décidé de jeter l’éponge. Elle prevoyait de le garder jusqu’en 2039 mais après plusieurs séries d’incidents graves qui d’ailleurs ont fait plusieurs morts, la marine brésilienne a envisagée de lui faire une profonde rénovation estimé a 300 millions d’€,(acheté 12 millions de $ en 2000). Beaucoup trop pour le Brésil et surtout par le manque de fonds disponibles et le fait de donner priorité a d’autres programmes de defense. Elle a décidé d’arrêter les frais.

  5. Bonjour,
    Il existe un écorché du HMS Ocean, du HNS Illustrious RO6, du Fairy Swordfish dans « Inside the Royal Navy: A Collection of Stunning Cutaway Drawings of Royal Navy Ships,Submarines and Aircraft,Past and Present » Paperback – Import, 2004 ISBN-10: 0950923311 ISBN-13: 978-0950923314
    Cet ouvrage est disponible sur le marché des livres dans le web

    • Ouais alors si vous parlez du HMS Ocean pour parler de choses laides on va éviter d’aborder le cas du Charles de Gaulle ou des classes Mistral qui sont également forts hideux ! Après je vous rappelle que le Royaume Uni a accouché de quelques-uns des avions les plus esthétiquement réussis.

    • Rien ne semble se dessiner pour l’instant côté brésilien sur ce futur nom. Mais promis dès qu’on le sait nous vous le ferons savoir. 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom