Généralement quand une nation pénètre illégalement l’espace aérien d’une autre nation elle ne s’en vante pas publiquement. A t-on jamais vu la Russie exhiber fièrement ses avions-espions qui très régulièrement entrent illégalement dans l’espace aérien des états baltes ? Et pourtant c’est bien ce que semble de faire la télévision publique israélienne en révélant ce mercredi 23 mai 2018 au soir qu’au moins un avion de combat Lockheed-Martin F-35I Adir aurait survolé la ville de Beyrouth, capitale du Liban. Une annonce qui si elle est avérée démontrerait que l’état hébreu se tient près à engager ses avions furtifs dans des missions contre ses ennemis.

Capture d’écran de la télévision israélienne.

Mais surtout cela en dit long sur le (non) respect par Heyl Ha’Avir du principe d’inviolabilité d’un espace aérien souverain. Être capable d’envoyer un avion de combat ultramoderne coûtant plusieurs dizaines de millions d’euros juste pour un coup de com’ c’est particulièrement gonflé. D’autant que la défense libanaise était parfaitement en droit de riposter et d’abattre l’avion indélicat.

Car à la différence profonde des incursions russes au-dessus des états baltes on ne parle pas ici d’un «inoffensif» avion-espion type Antonov An-26 ou Ilyushin Il-38 mais bel et bien du fleuron des avions de combat de facture américaine : le Lockheed-Martin F-35I Adir. Un avion qui, non content d’être actuellement encore quasi non repérable au radar, se paye le luxe d’emporter une puissante charge de combat.

Bien entendu si ce F-35I Adir a réellement survolé la capitale libanaise il ne l’a sûrement pas fait seul. Il y a fort à parier que des Boeing F-15I et/ou des Lockheed-Martin F-16I se trouvaient à proximité immédiate afin de protéger l’avion. Ne serait-ce déjà que pour la prise de vue permettant d’acter le survol de la ville.

Une image largement relayée depuis par les médias du Proche et du Moyen-Orient, et que nous avons décidé de vous présenter. Et très clairement elle n’est absolument pas probante. La ville qui se trouve en-dessous de l’avion pourrait tout aussi bien être israélienne. Néanmoins si Heyl Ha’Avir a attendu aussi longtemps pour réaliser un tel vol il y a fort à parier pour que l’image soit véridique.

C’est aussi une manière pour le ministère israélien de la défense de couper l’herbe sous le pied de ceux qui (à l’instar des médias aéronautiques) un peu partout dans le monde disent que les F-35I Adir ne sont actuellement pas vraiment opérationnels.

Reste cependant qu’une telle opération aérienne, même sans frappe aérienne, contre un état souverain demeure proprement inqualifiable. Alors certes en Syrie, et uniquement dans ce pays, les médias d’état (les seuls autorisés en fait) ont fait un hasardeux parallèle avec la série de frappes aériennes contre les sites de productions d’armes chimiques du régime de Bachar El-Assad. Une approche journalistique qu’aucun autre pays de la région, même pas l’Iran, ne se serait permis de faire.

Alors Israël va t-elle engagé ses F-35I Adir dans ses prochains raids aériens contre des positions supposées du Hezbollah au Liban ou en Syrie ? Rien n’est en fait moins sûr.
Car après tout ce survol de Beyrouth n’est peut-être finalement que ce qu’il semble être : un énorme coup de com’ !

Photos © AP & ministère israélien de la défense.

Publicité

7 COMMENTAIRES

  1. Connaissant bien le Liban, il est très régulier d y entendre le murmure des drones survolés l’espace aérien. Cela dure depuis des dizaines d’années et se poursuit bien après la guerre en 2006. C’est très glauque de savoir qu’il y a un drone là haut qui te filme en permanence et qui pourrait à l’appui d’un bouton rasé tout ce qui se trouve près de toi . Mais chut, en parler serait de l’antisémitisme et non une critique du gouvernement d’extrême droite , et s’en défendre serait une déclaration de guerre.
    Après on s’étonne qu’il y a des jeunes qui perdent la tête et vont se faire exploser…

  2. Violer l’espace aérien d’un Etat souverain n’est plus vraiment qqch de nouveau. La coalition antiterroriste le fait tout les jours depuis 2011 environ, les USA l’ont fait par le passé et le feront encore tout comme les russes et les chinois, j’en parle même pas d’Israel qui eux nous sortent toujours la carte du Hamas ou du Hezbollah pour violer pléthore d’Accord ou Traité.
    Après ça ce trouve le F-35 en question, accompagné de je ne sais quel autre appareil, était en zone totalement neutre à haute altitude, les mêmes utiliser par les avions civils (et encore avec les tensions dans la régions je ne sais même pas si les appareils civils survol la région).

    En soit ce coup de COM est très dangereux et reste très provocateur et irrespectueux venant des israeliens qui ce permettent ce genre de performance au dessus d’un état souverain juste pour montrer qu’un appareil peut le faire.
    Imaginez vous à la place des dirigeants libanais, des étrangés viol votre espace aérien juste pour montrer qu »il le peuvent et que vous pouvez rien y faire et ce, sans but particulier.

  3. Arnaud,
    La ville en dessous de ce F35 est bien Beyrouth, je connais la ville, et sauf si il s’agit d’une photo bidouillée, ce F35 a bien violé l’espace aérien du Liban. Sur Google Earth, il suffit de faire pivoter de 135° vers l’Ouest l’image de Beyrouth pour retrouver la ville qui est sur la photo.
    Je suis étonné que vous n’ayez pas vérifié, en 5 minutes cela a été fait de mon côté.

    Cette attitude illustre parfaitement la politique Israélienne de pourrir la situation dans la région afin de pouvoir continuer à commettre des actes illégaux sous le prétexte de se défendre. Cette pétaudière ne sert pas ses intérêts pour une vie tranquile. Allez comprendre !!!!!!

    Si le Hezbollah est devenu un parti qui compte au Liban, si pas le premier, c’est bien son agression de celui-ci 2006 qui en est la cause.
    Israël a juste réussi à réunir le Liban entier contre elle, les chrétiens de tous bords, les sunnites, les Druzes, etc… 14 ou 18 confessions dans ce petit pays de 10.000 km2 et des 3 millions d’habitants.
    Le Liban est un pays qui subit les incursions de ces voisins, la Syrie, qui le revendique comme une province, y est resté pendant 15 ans non sans y laisser des hommes favorables au régime de Assad.

    Pour ma part que les pays voisins du Liban s’étripent, je m’en contrefout complètement, leur sort m’indiffère, mais qu’on le laisse se reconstruire au lieu de l’enfoncer dans l’anarchie.

  4. En même temps, le Liban a une force AA quasi nulle, même un appareil de génération précédente pourrait faire un survol de la zone avec risque minimum. Donc pas de quoi venter les « qualités » du F-35, si ce n’est que l’appareil sort enfin de son hangar pour tâter du terrain, ce que les américains se sont toujours dispensés de faire, laissant planer de sérieux doute sur les capacités opérationnelles de l’avion. ça s’était pour l’aspect technique.
    Pour l’aspect politique, Israël continue d’agresser ses voisins sous l’excuse fallacieuse de la self défense. Ils exhibent cette photo comme un « trophée » de leur puissance avec pour message « on peut vous frapper quand on veut ». Ces incessantes provocations risquent de déclencher un conflit généralisé au moyen orient. Je ne doute pas que c’est ce que recherche les USA et Israël pour rebattre les cartes en leur faveur, mais en quoi est ce différent de l’attitude adoptée par le 3éme Reich lors de l’invasion de l’Autriche ou la Pologne ? Trouver une excuse pitoyable pour justifier ses ambitions de souveraineté culturelle et territoriale !

  5. Vous ne parlez pas de ce qui est cerclé en rouge sur la photo.
    Il semblerai qu’il s’agisse de reflecteurs destinés à augmenter la visibilité radar hors temps de guerre.
    On peut en conclure qu’ils savaient pertinement qu’ils ne risquaient absolument rien et qu’ils ne veulent pas donner d’indications aux Russes qui écoutent tout ce qu’ils peuvent.

    • Voilà, j’allais y venir moi aussi, cela fait quelques mois que les hypothèses vont bon train sur ces excroissances. Il y en a également sous le ventre de l’appareil, soit 4 en tout, et il s’agirait grosso modo de « dégradeurs » de furtivité.
      Par exemple, sur ce F35 néerlandais : https://c2.staticflickr.com/8/7039/27239177713_4b6ef4e79e_b.jpg
      Si cela s’avérait exact, ce serait un fait intéressant car on les aperçoit également de temps en temps -mais pas systématiquement- sur les autres versions de l’appareil, côté US et autres pays utilisateurs, cela afin de ne pas dévoiler comme vous le dites justement la réelle signature de l’appareil si un fureteur plus ou moins rouge ( 😛 ) venait à pointer son radar dessus, mais aussi qu’ils soient tout simplement repérables par les contrôleurs civils.
      Un fait avéré en tout cas : ces tubercules sont amovibles.
      Il y a fort à parier qu’ils seront ôtés uniquement lors de vols intérieurs pour des exercices en conditions réelles (pour les USA) et des raids sensibles sur des objectifs vraiment valables.

      Quant à la parution de cette photo, sa véracité ne m’étonne pas le moins du monde.
      Déjà parce que la violation des espaces aériens est légion dans cette région, Israël étant notoirement coutumier du fait -non sans une certaine arrogance- avec ses voisins Arabes, mais aussi car elle illustrerait fort à propos le communiqué du 21 Mai (suite aux raids en Syrie) avançant qu’à deux reprises et en deux fronts distincts, les F35 avaient été engagés au combat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom